Connect with us

ACTUALITES

RESULTATS DE L’EXAMEN DE FIN D’ETUDES ELEMENTAIRES : QUELLE LECTURE PEUT-ON EN FAIRE ?

Publié

le

Le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a rendu public le lundi dernier, les résultats de l’examen de fin d’études élémentaires, session 2019. Au total, 228.869 candidats dont 98.615 filles étaient inscrits pour affronter l’examen en question.

 

Suite à une analyse statistique du tableau des dits résultats, un certain nombre de remarques se dégage et, partant de là, je fais quelques recommandations afin de qualifier l’enseignement à la base.

 

REMARQUES GENERALES :

 

  • Remarque N°1 : Le taux de réussite de cette année (44,46 %) est le plus faible taux de réussite enregistré à l’examen de fin d’études élémentaires depuis 4 ans (54,7 % en 2015 ; 69,0% en 2016 ; 63,14 % en 2017 et 62,21 % en 2018) ;

 

  • Remarque N°2 : Un nombre important de candidates de l’enseignement général n’aurait pas affronté l’examen (30.984/93.006 inscrites à l’enseignement général et 1 496/4 113 à l’enseignement franco-arabe). Ce qui semble stupéfiant c’est que ce nombre est supérieur au nombre total de candidats n’ayant pas composé (19 140). Même constat au niveau de l’enseignement franco-arabe où le nombre de candidates n’ayant pas composé est supérieur au nombre total de candidats n’ayant pas composé (1 496 candidates contre 1 132 candidats au total) ;

 

  • Remarque N°3 : Le taux de réussite des candidates dépasse, malgré tout, le taux de réussite au niveau national (62,52 % Enseignement général et franco-arabe contre 44,46 % sur le plan national), si bien sûr, nous tenions en compte les 652 candidates qui ont été ignorées. Au cas contraire, ce pourcentage serait de 57,65 %. A tous les niveaux, le pourcentage de filles admises est au dessus du taux global au niveau national : 59,17 % contre 44,78 % pour l’enseignement général et 50,44 % contre 40,91 % pour l’enseignement franco-arabe ;

 

  • Remarque N°4 : Nonobstant la chute vertigineuse du taux de réussite à l’examen de fin d’études élémentaires (-17,75 % par rapport à l’an 2018), certaines écoles privées se targuent d’avoir enregistré jusqu’à 100 % de taux d’admission. Si cela est le fruit du travail bien fait, j’en doute très fort, elles sont à féliciter ; si c’est le résultat de la fraude à grande échelle et à ciel ouvert constaté ici et là, ça doit cesser immédiatement car l’avenir de la nation serait en péril. D’ailleurs, ceci serait la preuve palpable des multiples malversations orchestrées par les fondateurs et responsables d’écoles privées que les observateurs ont toujours pointées du doigt ;

 

  • Remarque N°5 : Depuis l’accession du professeur Alpha CONDE au pouvoir, c’est la 4e fois que le taux de réussite à l’examen de fin d’études élémentaires n’atteigne pas 50 % (32,5 % en 2011, 40,3 % en 2012, 43,5 % en 2014 et 44,46 % en 2019) ;

 

  • Remarque N°6 : Le total de candidates admises ne semble pas correct : 36.704 filles admises (Enseignement général) + 2.075 filles admises (Franco-arabe), donnent 38.779 candidates admises ; au lieu de 38.127 soit une différence de 652 candidates admises mais, omises.

 

RECOMMANDATIONS :

 

  • Recommandation N°1 : Reprendre le calcul des résultats et procéder à une nouvelle correction des copies de certaines écoles, notamment celles dont le taux de réussite est au-dessus de 60% et celles qui ont enregistré 0% à l’examen ;

 

  • Recommandation N°2 : Promouvoir l’enseignement préscolaire public sur l’ensemble du territoire national pour atténuer la crise à l’éducation. Ainsi, on pourrait inculquer aux tout-petits, les notions élémentaires en termes de lecture, d’écriture et de calcul ;

 

  • Recommandation N°3 : Supprimer, à moyen terme, l’examen de fin d’études élémentaires. La ligne budgétaire allouée à l’organisation de cet examen pourrait ainsi être réorientée dans la construction et l’équipement d’établissements préscolaires publics, la construction et l’équipement d’établissements scolaires, la rénovation et l’équipement de ceux existants, la formation continue des formateurs ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail ;

 

  • Recommandation N°4 : Bien avant la suppression de l’examen du CEE (Certificat d’Etudes Elémentaires), designer les délégués, les surveillants et les correcteurs sur la base de la compétence et de l’intégrité ;

 

  • Recommandation N°5 : Instaurer plus de rigueur dans les évaluations interclasses (internes) et un système d’inspection régulier et rigoureux ;

 

  • Recommandation N°6 : Lutter contre la corruption qui gangrène le système éducatif depuis plusieurs décennies tant bien au public qu’au privé, surtout. En mettant en place, par exemple, un comité national d’éthique et de transparence au cas où il n’en existe pas.

 

Aboubacar Mandela CAMARA

Sociologue/Enseignant-Chercheur/Consultant en éducation

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Violences à Kouroussa: Honorable Dr Sekou Koureissy Condé s’inquiète et s’interroge!

Publié

le

Les derniers évènements dans la préfecture du célèbre écrivain Camara Laye continue de faire couler ancre et salives. La dernière réaction est celle d’un fils de la localité de Kouroussa en la personne de Dr Sékou Koureissy Condé, député sous la label du parti ARENA qui s’est d’ailleurs indigné de la tournure de cette contestation « légitime ».

En homme de paix et défenseur du droit fondamental à la vie, ce député a regretté profondément les drames survenus à Kouroussa en particulier et dans le reste du pays en général: « Je suis de plus en plus inquiet et je me pose de plus en plus de questions sur le sens et les sources des tirs à balles réelles dans les missions d’encadrement des manifestations non violentes dans notre pays. »

En homme d’expériences dans le cadre du maintien d’ordre, cet ancien ministre de la sécurité sous l’ère du défunt président général Lansana Conté invite les autorités sécuritaires à une analyse de la situation avant d’agir sur le terrain:  » Il faut savoir y faire face, anticiper, prendre les bonnes dispositions« , a-t-il suggéré.

Il convient de rappeler que ces violences dans la préfecture de Kouroussa ont coûté la vie à des deux citoyens guinéens et provoqué la destruction des biens publics et privés.

Ibrahima Sory Moussa Sylla

Continuer à lire

ACTUALITES

Cabinet du chef de file de l’opposition: Mamadou Sylla amer avec Alpha Condé.

Publié

le

Quelques mois après la mise en place de son cabinet, Elhadj Mamadou Sylla est toujours à l’attente de son allocation budgétaire. Une situation « inconfortable » pour ce chef de file de l’opposition guinéenne qui s’est engagé à s’opposer autrement en déplaçant la contestation de la rue pour les salles climatisées. En conférence de presse ce samedi, 10 avril 2021 à Conakry, l’ancien président du patronat de Guinée devenu politicien a accusé le chef de l’Etat de bloquer le budget de fonctionnement de son cabinet.

Pour lui, le non versement des 500 millions de francs guinéens est une preuve éloquente que le pouvoir de Conakry piétine les dispositions constitutionnelles. Pourtant, affirme-t-il, le locataire de Sékhoutoureyah reçoit son budget d’un milliard cinq cent millions de francs guinéens mêmes les dimanches.

La rédaction

Continuer à lire

ACTUALITES

Hausse des prix: la première dame dans les marchés de Kaloum ce samedi pour se rendre à l’évidence.

Publié

le

A quelques jours du mois saint de ramadan, la first lady de la Guinée s’est rendue au grand marché de Boulbinet ce samedi, 10 avril 2021 dans la commune de Kaloum. Il était question pour Hadja Djènè Kaba Condé de faire des achats à l’approche du mois de pénitence mais aussi, s’enquérir de la situation des prix des denrées de grande consommation et des produits halieutiques.

A la suite d’un tour de table, la première Dame de la république s’est aussi rendue à l’évidence que les prix ont été nettement réajustés. Toutefois, elle s’est dite très surprise de constater que les prix des produits halieutiques sont aussi à la hausse. Une situation très mal jugée par la visiteuse qui s’est engagée à interpeller les professionnels de la pêche et surtout le ministre de la pêche et de l’économie maritime.

L’approche selon la première Dame est de comprendre le pourquoi de cette situation « incompréhensible » avec la flambée des prix de ces produits halieutiques afin qu’une solution soit vite trouvée au bénéfice des populations guinéennes en général et celles de la confession musulmane en particulier.

Aboubacar Condé

+224 664 30 26 36 

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 17 heures

Violences à Kouroussa: Honorable Dr Sekou Koureissy Condé s’inquiète et s’interroge!

Les derniers évènements dans la préfecture du célèbre écrivain Camara Laye continue de faire couler ancre et salives. La dernière...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Cabinet du chef de file de l’opposition: Mamadou Sylla amer avec Alpha Condé.

Quelques mois après la mise en place de son cabinet, Elhadj Mamadou Sylla est toujours à l’attente de son allocation...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Après son passage à l’hémicycle: la coordination de la haute Guinée rend visite au premier ministre ce samedi.

72 heures après le vote favorable des députés lors de son passage à l’assemblée nationale pour la présentation de la...

ACTUALITESil y a 4 semaines

À la recherche de la paix : Dr Sékou Koureissy Condé et la coordination Hâali Pular se lancent au front.

 » Je ne suis pas mandaté par quelqu’un, ni à la recherche d’un poste, encore moins plaire à une tierce...

ACTUALITESil y a 1 mois

Guinée: en lieu et place de la compassion, le pouvoir sert terreur et mépris au peuple

Après 10 ans de gouvernance chaotique caractérisée par la répression, la corruption, l’exclusion et le détournement des deniers publics, le...

ACTUALITESil y a 1 mois

Depuis la prison: « Au royaume de l’arbitraire les hommes honnêtes et dignes élisent domicile en prison », dixit Étienne Soropogui.

 » Je ne quemanderai à personne ma liberté si lâchement confisquée. Je reste résolument engagé pour la Défense des principes...

ACTUALITESil y a 2 mois

Journée Internationale des droits des femmes : la ministre Hawa Béavogui l’éducation des filles (déclaration)

Conakry, 07 Mars 2021 – Guinéennes et Guinéens Chers Compatriotes Depuis 1975 l’Organisation des Nations Unies a officialisé, la célébration...

ACTUALITESil y a 2 mois

Détente politique en Guinée : le chef de file de l’opposition expose les grandes lignes de son memo adressé au chef de l’Etat.

Le chef de file de l’opposition guinéenne était face à la presse ce samedi 06 mars 2021 à son domicile...

ACTUALITESil y a 2 mois

Maison centrale de Conakry : l’accès toujours bloqué aux avocats des détenus « politiques »

Présent à nouveau à la maison centrale de Conakry ce mardi 02 mars, le pool d’avocat des détenus « politiques » s’est vu...

ACTUALITESil y a 2 mois

Témoignage : Honorable Damaro Camara parle de Dr Koureissy Condé.

En présidant l’initiative de la structure afterwork ce jeudi, 25 février 2021 à Conakry, une rencontre initiée pour faciliter un...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci