Connect with us

ACTUALITES

Préservation de la paix : la CNFHPG invite les journées à observer les journées du Jeudi 10, 11, 12 et 13 décembre 2020 au jeun. (Déclaration)

Publié

le

DECLARATION RELATIVE AUX VIOLENCES POST-ELECTORALES DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE 2020.

 

Le double scrutin législatif et constitutionnel du 22 Mars, suivi de l’élection présidentielle du 18 Octobre 2020 ont été émaillés d’incidents qui ont profondément affecté le tissu social. La Guinée en sort meurtrie, déchirée et traumatisée.

 

Il ne fait aucun doute que notre pays fait aujourd’hui face à une crise politique et sociale sans précédent. Cette crise prend une allure exponentielle aux conséquences imprévisibles.

 

C’est pour cette raison, du reste bien justifiée que la CNFHPG, conformément à ses convictions et à sa vocation de promotrice de la paix, de la concorde et du vivre ensemble, a estimé utile, après de larges concertations, de prendre ses responsabilités et répondre à une raison historique à travers la présente Déclaration.

 

L’impact de cette crise touche certes toutes les composantes sociales de la nation mais, il importe de reconnaître en toute objectivité et sans démagogie que la communauté peulh est celle qui paye le plus lourd tribut. Celui-ci, a dépassé aujourd’hui le seuil du tolérable.

 

Une rétrospective des violences qui s’abattent sur cette communauté fait frémir mêmes les âmes réputées les moins sensibles :

  1. -Plusieurs centaines de jeunes peulhs, dont des adolescents arrêtés souvent à domicile ou kidnappés la nuit, croupissent dans les prisons dans des conditions indescriptibles ;

 

  1. -Des dizaines de blessés, dont la majorité par balle, sont encore dans les hôpitaux ;

 

  1. -Les forces de sécurité entrent par effraction dans les domiciles privés, cassent les magasins de vente, renversent des marmites, détruisent des véhicules et des motos (ou s’en accaparent), des télévisions, défoncent des armoires, violent des femmes et des filles, emportent argent et bijoux, ordinateurs, téléphones, habits, riz, sucre, huile etc…

 

  1. -Depuis 2010, plus de 1000 opérateurs économiques, notamment des commerçants, ont subi des pertes par destruction et incendie de leurs magasins dépassant 200 milliards de francs guinéens. Ils n’ont jamais été indemnisés, malgré l’engagement pris par l’État guinéen ;

 

  1. -Les éleveurs continuent à égrener la perte de centaines de leurs troupeaux par braquage ou massacre, notamment en Haute Guinée et en Guinée forestière dans une atmosphère de désintérêt total de l’Etat ;

 

  1. -Les boulangers, souvent victimes d’attaques dans la zone de Conakry et ses environs, travaillent dans des conditions d’insécurité totale en dépit des appels lancés par leur syndicat ;

 

  1. -Des opérateurs économiques voient leurs contrats résiliés et leurs baux annulés sans possibilités de recours ;

 

  1. -Des domiciles de nos sages et personnalités religieuses de référence ont été arrosés de gaz lacrymogène ;

 

  1. -L’incarcération de figures majeures de l’Opposition et de la Société Civile exacerbe la polarisation et la persécution ;

 

  1. -Les frontières entre la Guinée et les pays voisins dont le Sénégal, la Guinée Bissau et la Sierra Leone restent toujours fermées ; ceci impacte négativement le secteur du transport et l’économie dans son ensemble.

 

L’impasse actuelle constitue une vive préoccupation pour la CNFHPG. L’on ne doit pas tuer, arrêter, harceler, détruire les biens pour des raisons liées à des convictions politiques ou à une appartenance ethnique. Le caractère communautaire de la dernière campagne électorale a déteint négativement sur les principes d’équité et de démocratie. La CNFHPG et le citoyen tout court auraient souhaité avoir une autre image de la Guinée.

 

Aussi importe-t-il de préciser que c’est moins une victimisation, encore moins la peur des mains assassines ou de cette situation de déliquescence et de terreur, qu’un un cri de cœur. Il s’agit d’un appel, mieux, d’un rappel afin de prendre l’opinion nationale et internationale à témoin sur les conséquences de la dérive actuelle. A ce jour, aucun des bourreaux et autres coupables n’ont été interpelés.

 

La CNFHPG déplore et condamne l’assassinat récent d’un policier à Wanindara (Ratoma). Toutefois, importe-t-il de souligner que toutes les victimes, civils ou agents de défense et de sécurité, ont droit à la justice. L’on doit s’émouvoir pour tous les morts.

 

Elle déplore et condamne tout autant le drame actuel qui prévaut à Wanindara, assiégé par les FDS qui arbitrairement arrêtent, terrorisent et vandalisent les populations martyrs de cette localité.

 

La CNFPG invite le Gouvernement à plus de retenue. Le culte de l’impunité prédispose à la dictature et à l’arbitraire. L’unité nationale passe par la réconciliation. La réconciliation nécessite le pardon. Mais il n’y aura pas de pardon si l’on occulte la vérité et la justice. Il faut que les guinéens refusent de se laisser manipuler et osent se débarrasser de l’hypocrisie et de la culpabilité.

 

Dans un État de droit, la justice est indépendante, impersonnelle et égale pour tous. Et il n’y a pas de nation forte sans unité nationale réellement exprimée.

 

La CNFHPG lance un appel solennel au Président de la République, a plus de magnanimité et de retenue face à cette descente aux enfers, en autorisant :

  1. La libération sans condition des personnalités politiques de l’opposition et de la Société Civile ainsi que les citoyens arrêtés à l’effet des dernières élections ;

 

  1. -L’assistance aux blessés et le dédommagement des victimes de destructions ou de perte de leurs biens ;

 

  1. -Le réexamen des contrats de bail emphytéotiques annulés et/ou résiliés au détriment des opérateurs économiques ;

 

  1. -L’organisation de larges concertations pour le retour de la paix, gage d’unité et d’entente.

 

En définitive et dans tous les cas, devant l’histoire et les hommes, chacun sera comptable de ses actes. Les guinéens doivent s’accepter, se pardonner et faire l’effort nécessaire pour se débarrasser de l’ethnocentrisme et du repli identitaire pour se donner la main avec franchise afin de sortir de cette situation tragique et bâtir une Guinée unie et prospère dans l’équité. La CNFHGP figurera, Incha Allah, au premier rang parmi les bâtisseurs de cette Guinée-là.

A cet effet, la CNFHPG lance un appel solennel et pressant à toutes les populations guinéennes de l’intérieur comme de l’extérieur, de toutes obédience religieuse et politique de consacrer les journées du Jeudi 10 Décembre, Vendredi 11, Samedi 12 et Dimanche 13 décembre 2020 à des journées de jeun, de prières , de sacrifices et de recueillement pour le repos de l’âme de tous les disparus, la guérison de tous les blessés et le rétablissement de toutes les victimes de violences de tous genres dans leurs droits et le tout en vue d’une Réconciliation Nationale intégrale de toutes les Communautés guinéennes.

 

Puisse la Guinée, notre patrie, sortir enfin de l’ornière par un effort conjugué de toutes ses filles et de tous ses fils, sous l’égide et la clairvoyance du tout puissant Allah, le très miséricordieux.

AMEN !

Conakry, le 8 Décembre 2020

Le Président

Elhadj Ousmane Fatako Baldé

 

Condé Aboubacar journaliste redacteur en chef de Sabari Fm, directeur de publication du site africvisionguinee.com. Lisez et partagez nos articles, vous avez une information, vous souhaitez acheter un espace publicitaire sur Africvisionguinee contactez-nous.

ACTUALITES

Incursion des forces armées dans les locaux de Gangan tv: les associations de presse condamnent et menacent.

Publié

le

Le vendredi dernier des éléments des forces de défense et de sécurité ont fait irruption dans les locaux de Gangan tv dans la commune de Matoto. Une action d’un autre âge que condamnent les associations de presse réunies ce lundi pour la circonstance.

En une seule voix, la presse privée fustige ce comportement et menace d’agir dans les limites de la loi pour ne plus revivre cet acte rétrograde dans une déclaration conjointe.

Nous vous proposons de lire en intégralité cette déclaration.

DECLARATION CONJOINTE DES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES DES MEDIAS PRIVES EN GUINEE SUITE A LA PERQUISITION DES LOCAUX DE LA RADIOTELEVISION GANGAN LE 22 JANVIER 2021 PAR LA BRB N°2 ET LA CMIS N°2 DE KAPORO 

Les Associations professionnelles de presse en Guinée ont appris avec inquiétude, incompréhension et indignation, la descente musclée dans deux pick-up, des agents de la Brigade de répression du banditisme (BRB N°2) et de la Compagnie mobile d’intervention et sécurisation (CMIS N°2) de Kaporo dans les locaux de la radiotélévision Gangan. Elles condamnent avec la dernière énergie ce comportement liberticide et rétrograde des détenteurs de la force publique.

 

Il convient de rappeler pour l’opinion que cette perquisition sans mandat dans les locaux d’un média a créé une confusion sans précédent au sein du média. D’emblée, nous disons que cet acte sidérant et liberticide est une violation flagrante de la procédure en la matière et un total manque de respect à l’endroit des médias privés de notre pays.

 

Les Associations professionnelles de presse en Guinée notent qu’après s’être informées auprès de la direction du Groupe Gangan, il en ressort que ce comportement rétrograde, insensé et anti-procédural est opéré par la BRB N°2 et la CMIS N°2 de Kaporo sous l’œil vigilant de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DPJ), sans qu’elle ne soit saisie au préalable ni par la Haute Autorité de la Communication, ni par une quelconque autre autorité, comme l’exige la procédure lorsque l’on constate une violation grave du cahier des charges des médias.

 

De ce fait, les Associations professionnelles de presse en Guinée exigent des Autorités de la DPJ, la notification sans délai au Groupe Gangan, les motifs de cette perquisition ayant porté de graves préjudices aux travailleurs du média trouvés sur place.

 

En outre, Les Associations professionnelles de presse en Guinée invitent le ministère de la sécurité à se pencher sérieusement sur la question afin que des mesures idoines soient prises contre ces unités. Elles rappellent, qu’elles ne sauraient tolérer de tels dérapages aux conséquences exclusives des médias privés à la charge de la démocratie.

 

De ce qui précède donc, les Associations professionnelles de presse en Guinée se réservent le droit d’entreprendre toutes actions utiles pour que plus jamais ça.

Ont signé

URTELGUI, AGUIPEL, AGEPI, REMIGUI, APAC-Guinée, SPPG, UPLG, Upf-Guinée

 

Continuer à lire

ACTUALITES

TPI de DIXINN : le procureur requiert contre Madic100 frontière 10 ans de prison et une amende de 300 millions GNF.

Publié

le

Décidemment, les excuses de Mamadi Condé alias Madic100 frontière lors de sa première comparution devant le tribunal de première instance de Dixinn n’ont pas assez d’effets sur le jugement du procureur général de la république près du tribunal de première instance de Dixinn.

Pour preuve, Siddy Souleymane NDiaye à la reprise du procès ce lundi, 25 janvier a plaidé la cour à condamner le prévenu à dix ans de prison et au paiement d’une amende de trois cent millions de francs guinéens.

Un réquisitoire sévère aux yeux des avocats de la défense qui plaident non coupable et qui espèrent que la cour fera preuve de retenue et de responsabilité dans ce dossier.

Saranké Cissé

Continuer à lire

ACTUALITES

Perturbation de connexion : la guinéenne de large bande argumente (communiqué).

Publié

le

Depuis quelques heures, la connexion est perturbée chez les opérateurs. Une situation préjudiciable aux chiffres d’affaires des opérateurs et surtout aux nombreuses personnes qui font usage à cet outil indispensable par endroit.

Contrairement à la première coupure de connexion durant la période électorale, la guinéenne de large bande sort rapidement de son confort pour donner des explications plus ou moins convaincantes sur les raisons de cette perturbation et ou interruption de la connexion à travers un communiqué.

Nous vous proposons de passer en revue ce communiqué !

 

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 22 heures

TPI de DIXINN : le procureur requiert contre Madic100 frontière 10 ans de prison et une amende de 300 millions GNF.

Décidemment, les excuses de Mamadi Condé alias Madic100 frontière lors de sa première comparution devant le tribunal de première instance...

ACTUALITESil y a 23 heures

Voix « discordante » au rpg-arc-en-ciel : les précisions du BPN (Déclaration)

Depuis l’annonce du premier décret nommant de façon partielle les membres de l’équipe gouvernementale, des voix se lèvent au sein...

ACTUALITESil y a 5 jours

Tournée du chef de file de l’opposition : Ousmane Kaba du PADES reçoit Mamadou Sylla.

Dans le cadre de sa prise de contact avec les partis politiques de l’opposition guinéenne, le chef de file de...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Gouvernement: Enfin, la démission du PM et de son équipe au grand jour!

COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE   Conakry, le 15 Janvier 2021   Monsieur Ibrahima Kassory Fofana, Premier Ministre,...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Justice-Procès Foniké Menguê : le procureur général de TPI de Mafanco requiert un 1 an de prison ferme.

Oumar SYLLA alias Foniké Menguê membre du front national pour la défense de la Constitution comparait pour la première fois...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Gestion du pouvoir : Cellou Dalein Diallo explique pourquoi il faut refuser à Alpha Condé d’être encore aux manettes.

Le président de l’union des forces démocratiques de Guinée refuse de reconnaitre Alpha Condé comme président élu au soir de...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Retard dans la mise en place d’un gouvernement : Moussa Solano aussi s’interroge !

Depuis son installation dans les fonctions du premier président de la quatrième république, les guinéens se demandent et versent dans...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Dr Sékou Koureissy Condé : l’alpha et l’oméga de la paix. (Opinion)

« La paix n’est pas un simple mot c’est plutôt un comportement », nous a enseigné le défunt président Houphouët...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Gouvernement d’ouverture ou d’union nationale: ce qu’en pense Elhadj Moussa Solana, ancien président du PUP.

Depuis quelques temps, certains acteurs sociopolitiques parlent de la nécessité de mise en place d’un gouvernement d’union nationale et ou...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Face à l’accusation de l’honorable Saloum Cissé: l’UFDG contre-attaque avec un missile!

Le député du parti au pouvoir, Saloum Cissé accuse le parti de Cellou Dalein Diallo de faire usage à des...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci