CALL US NOW +224 664 51-51-51
Réjoingez-nous

MARCHÉ MATOTO : MALGRÉ LE DRAME, LES OCCUPANTS PERSISTENT

L’occupation illégale des artères et autres espèces publics par les marchands est toujours d’actualité. Ce malgré les risques auxquels ces marchands ambulants ou étalagistes sont exposés. Dernier cas en date s’est produit au grand marché de Matoto où un container est tombé sur une fille de moins de 20 ans. Une semaine après ce drame, les occupants continuent à fréquenter les lieux malgré l’interdiction faite par les autorités.

Constat!

Circulation routière dense, foule en liesse, étalagistes et ambulants ça et là. C’est le visage que présente ce samedi matin la route qui longe le grand marché de Matoto dans la commune du même nom. Une semaine après le drame de la jeune fille, le phénomène d’occupation anarchique est toujours préoccupant.

Les occupants continuent à trotter autour de la place du drame malgré la présence des agents de la gendarmerie mobile de Matoto. Une des vendeuses trouvée sur les lieux affirme qu’elle n’a pas où aller et c’est ce qui justifie sa réticence quelque soit le risque auquel elle est exposée.

Toutes nos tentatives pour échanger avec l’administrateur de ce marché sont restées vaines. Un des responsables qui a préféré garder l’anonymat affirme que son service fait le maximum pour garder les gens à l’intérieur du marché. Selon lui, le marché de Matoto est mieux que tant d’autres de la capitale en matière d’occupation illégale.

Quant aux autorités de la gendarmerie mobile de Matoto, elles n’ont pas accepté de répondre à nos questions. Pendant ce temps, les occupants restent exposés aux risques. Des risques que ces vendeurs sont loin d’ignorer.

Boeboe Beavogui

Africvision Guinee

Groupe de Presse Afric Vision : Plus qu’une vision, c’est une histoire à vivre absolument

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *