Connect with us

ACTUALITES

FREDERIC LOUA, DG CNPS « Le président Alpha Condé a pris un décret qui rehausse les faibles pensions à hauteur du Smig (440.000 GNF), payable par mois au lieu de 100.000 GNF… »

Publié

le

L’opération de payement du minimum vital retraite aux pensionnés a démarré le 17 mai dernier à Conakry et dans les villes de l’intérieur du pays. Plus de 4000 pensionnés sont concernés par ce paiement. Comment l’opération va-t-elle se dérouler sur le terrain ? Qu’appelle-t-on minimum vital retraite ? Pour en savoir plus, notre rédaction est allée à la rencontre de monsieur Fréderic LOUA, Directeur général de la caisse nationale de prévoyance sociale des agents de l’Etat. Lisez !

 

Le Diplomate :La caisse nationale de prévoyance sociale dans ces activités pour 2017 envisageait le paiement du minimum vital retraite, l’opération a-t-elle démarré comme cela a été prévu ?

 

Fréderic Loua: Oui exactement l’opération a commencé. Nous avons déjà payé le premier trimestre janvier, février, mars et nous sommes en train de payer le mois d’avril.

 

Alors, quand on parle du minimum vital retraite qu’est-ce que cela veut dire réellement ?

 

Le minimum vital retraite c’est des anciennes pensions très faibles qui étaient composées en quatre catégories. La première catégorie : c’était des pensions inférieures à 50.000 GNF, la deuxième catégorie : des pensions composées entre 50.000 et 70.000 GNF, la 3ème entre 70.000 et 100.000 GNF  et la quatrième au-delà de 100.000 GNF.

Le 3 novembre 1991, il y a un décret qui a été pris par le président de la République  qui a institué un régime transitoire au régime général des pensions qui a rehaussé ces faibles pensions. À l’époque l’esprit de ce décret c’était toutes les pensions de retraites ou de reversions déjà liquidées qui n’atteignent pas un minimum annuel de 100.000GNF. Voilà d’où vient le mot minimum vital retraite.

 

C’est-à-dire des pensions convertis ou plutôt changées ?

Oui, cela a changé, parce que là, les gens qui touchaient 50.000 ou 70.000GNFont été rehaussés à l’époque. C’était l’effet du régime transitoire au régime général des pensions. Les gens qui étaient entre 0 et 50.000 GNF sont passés à 100.000 GNF par an, la deuxième catégorie est passée à 150.000 GNF par an, la troisième est passée à 200.000 GNF par an, et ces paiements se faisaient une fois par an et entre temps avec le mouvement syndical, il a été permis de payer en deux (2) temps au lieu de payer une seule fois dans l’an, ils ont payé par semestre.

 

Cette pension du minimum vital s’élève exactement à combien par catégorie ?

Le minimum vital a remplacé ces faibles catégories. En février dernier, le président de la République  avec les partenaires sociaux, a bien voulu prendre un décret qui rehausse ces faibles pensions à hauteur du Smig (440.000 GNF) payable par mois au lieu de 100.000 GNF. Cette catégorie de pensionnés sont au nombre de 7.167. Ce sont des gens qui étaient déjà à la retraite en 1994. Donc ce sont de vieilles personnes.

 

Quels sont les types de fonctionnaires qui sont concernés par ce minimum vital élevé aujourd’hui au Smig ?

En fait, ce sont des militaires et civils, tous ceux qui étaient à la retraite avant 1994. donc c’est des gens qui sont dans les  80 ans aujourd’hui.

Et ce minimum vital ce paie tous les mois aux 7167.  Il n’y a pas de réversion pour ce minimum vital. Le minimum vital pratiquement les 80% sont les veuves.

Le paiement de ce minimum vital a déjà commencé à Conakry, et comment elle se déroule ?

Comme il y a eu rehaussement, nous voulons nous assurer d’abord de l’existence de ces personnes, nous voulons également que ces personnes ne souffrent pas en venant chercher leurs sous. C’est pourquoi j’ai mis sur pieds une équipe. Il y a des cadres de mon service qui sont dans toutes les communes et qui sont à l’intérieur du pays. Demain, le paiement  va commencer à Conakry, ceux de l’intérieur ont déjà bougé, ils vont aller superviser les paiements pour que ces personnes reçoivent effectivement leur argent.

 

Vous avez dit que la direction a pris des dispositions pour alléger la souffrance de ces personnes âgées, mais en quoi faisant ?

Par exemple quand nous partons dans les préfectures ou dans les communes, quand on nous dit que telle personne est malade, nos agents se rendent carrément au chevet du malade, l’identifie et  paie la personne sur place au lieu de lui dire d’aller à l’agence.

 

Dans les mêmes déclarations de la caisse nationale de prévoyance sociale, il est prévu le recensement biométrique des pensionnés pour  quel objectif ? Et que visez-vous ?

Oui ! En fait, ça fait très longtemps, il n’y a pas eu ce contrôle des pensionnés. Déjà les fonctionnaires ont été recensés et il y aura aussi le recensement additionnel pour ceux qui avaient été omis et également les nouveaux fonctionnaires dans la foulé. Nous voulons également recenser nos pensionnés parce que la mise en place de l’institut national d’assurance  maladies obligatoires va les couvrir au point de vue sécurité sociale maladie, la prise en charge maladie, nous allons cotiser pour ces pensionnés-là à l’INAMO,  pour qu’ils soient pris en charge. Mais, il nous faut connaitre le nombre exact de nos pensionnés.

 

Il n y a aucune statistique normale en la matière pour déterminer le nombre de pensionnés ?

Je ne peux pas vous dire cela, puisqu’il y a plus de 73.000 pensionnés actuellement dans les fichiers. Mais il est toujours intéressant d’aller vers les gens, moderniser, faire des cartes pour eux au point de vue santé.  Mais là dans ce cas, il faut les immatriculer pour la santé. Donc, nous voulons nous assurer que ces personnes existent encore parce qu’on a une petite difficulté, ce sont des pensionnés qui sont au virement. Quand quelqu’un prend sa retraite et il remplit toute sa formalité, il vous dit, moi je travaillais à Conakry, payez ma pension à Koundara, payez la pension à Koundara, on ne sait même plus s’il est à Koundara ou il s’est déplacé, la personne est morte, elle est vivante, on a aucun moyen de contrôle, c’est pourquoi nous voulons quand même passer faire cette vérification et faire la biométrique.

 

Des pensionnés, également ont dénoncé les méthodes de paiement de ces différentes pensions

Nous,  essayons de résoudre les problèmes qui nous sont remontés. Surtout quand  quelqu’un se plaint qu’il n’a pas eu sa pension.  Nous sommes nouveaux. Nous sommes dans la phase de l’opérationnalisation de la caisse. On n’est pas tout à fait installé. Parce que c’est à partir des cotisations de l’Etat et des fonctionnaires que nous allons être vraiment opérationnels. Pour le moment nous continuons à payer en garantissant et en surveillant davantage aussi.

Décryptage

 Ibrahima Sory Moussa SYLLA

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Cabinet du chef de file de l’opposition: Mamadou Sylla amer avec Alpha Condé.

Publié

le

Quelques mois après la mise en place de son cabinet, Elhadj Mamadou Sylla est toujours à l’attente de son allocation budgétaire. Une situation « inconfortable » pour ce chef de file de l’opposition guinéenne qui s’est engagé à s’opposer autrement en déplaçant la contestation de la rue pour les salles climatisées. En conférence de presse ce samedi, 10 avril 2021 à Conakry, l’ancien président du patronat de Guinée devenu politicien a accusé le chef de l’Etat de bloquer le budget de fonctionnement de son cabinet.

Pour lui, le non versement des 500 millions de francs guinéens est une preuve éloquente que le pouvoir de Conakry piétine les dispositions constitutionnelles. Pourtant, affirme-t-il, le locataire de Sékhoutoureyah reçoit son budget d’un milliard cinq cent millions de francs guinéens mêmes les dimanches.

La rédaction

Continuer à lire

ACTUALITES

Hausse des prix: la première dame dans les marchés de Kaloum ce samedi pour se rendre à l’évidence.

Publié

le

A quelques jours du mois saint de ramadan, la first lady de la Guinée s’est rendue au grand marché de Boulbinet ce samedi, 10 avril 2021 dans la commune de Kaloum. Il était question pour Hadja Djènè Kaba Condé de faire des achats à l’approche du mois de pénitence mais aussi, s’enquérir de la situation des prix des denrées de grande consommation et des produits halieutiques.

A la suite d’un tour de table, la première Dame de la république s’est aussi rendue à l’évidence que les prix ont été nettement réajustés. Toutefois, elle s’est dite très surprise de constater que les prix des produits halieutiques sont aussi à la hausse. Une situation très mal jugée par la visiteuse qui s’est engagée à interpeller les professionnels de la pêche et surtout le ministre de la pêche et de l’économie maritime.

L’approche selon la première Dame est de comprendre le pourquoi de cette situation « incompréhensible » avec la flambée des prix de ces produits halieutiques afin qu’une solution soit vite trouvée au bénéfice des populations guinéennes en général et celles de la confession musulmane en particulier.

Aboubacar Condé

+224 664 30 26 36 

Continuer à lire

ACTUALITES

Après son passage à l’hémicycle: la coordination de la haute Guinée rend visite au premier ministre ce samedi.

Publié

le

72 heures après le vote favorable des députés lors de son passage à l’assemblée nationale pour la présentation de la politique générale du gouvernement, le Premier Ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana a bénéficié d’une autre manifestation de soutien à son domicile privé sis à lambangni dans la commune de Ratoma ce samedi, 10 avril 2021.

Il s’agit d’une forte délégation de la coordination du Manding venue réaffirmer au Premier ministre sa confiance et son soutien total dans l’exercice de sa haute et exaltante fonction.

Au premier ministre, le porte-parole de ladite coordination a, au nom de ses pairs fait savoir que l’objectif de cette visite de courtoisie  est de lui dire que le manding n’a aucunement oublié les risques qu’il a pris et les sacrifices qu’il a personnellement consenti pour le Professeur Alpha Condé lors des dernières élections.  » Tous ceux qui aident le Président Alpha Condé sont pour le bonheur de tous les guinéens », a-t- il déclaré en substance.

Poursuivant, il a aussi rassuré le Premier Ministre Kassory Fofana de la confiance totale de la coordination manding avant de dire que les sages du manding se tiennent à sa disposition pour toutes démarches tendant à lever les malentendus entre lui et ses cadres afin de favoriser l’harmonie et la confiance entre tous les fils de la Guinée sans exception.

Pour finir, les sages de la coordination ont déclaré ce qui suit:  » on vous confie le Président et vous confie aussi au Président ».

Dans sa réponse et visiblement content de cette visite, le Premier Dr Ibrahima Kassory Fofana a donné toute la garantie à ses hôtes quant au respect de ses engagements à ne jamais trahir ni remettre en cause son amitié avec le président de la République.

 » Ce qui me lie à lui est plus fort que la politique ou l’administration. S’il pouvait empêcher ma mère de mourir, il l’aurait fait. Je lui resterai éternellement reconnaissant pour ça et pour toute la confiance que nous partageons mutuellement  » a rassuré Kassory Fofana.

Aboubacar Condé

Cellulaire: +224625157259

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 2 jours

Cabinet du chef de file de l’opposition: Mamadou Sylla amer avec Alpha Condé.

Quelques mois après la mise en place de son cabinet, Elhadj Mamadou Sylla est toujours à l’attente de son allocation...

ACTUALITESil y a 2 jours

Après son passage à l’hémicycle: la coordination de la haute Guinée rend visite au premier ministre ce samedi.

72 heures après le vote favorable des députés lors de son passage à l’assemblée nationale pour la présentation de la...

ACTUALITESil y a 2 semaines

À la recherche de la paix : Dr Sékou Koureissy Condé et la coordination Hâali Pular se lancent au front.

 » Je ne suis pas mandaté par quelqu’un, ni à la recherche d’un poste, encore moins plaire à une tierce...

ACTUALITESil y a 1 mois

Guinée: en lieu et place de la compassion, le pouvoir sert terreur et mépris au peuple

Après 10 ans de gouvernance chaotique caractérisée par la répression, la corruption, l’exclusion et le détournement des deniers publics, le...

ACTUALITESil y a 1 mois

Depuis la prison: « Au royaume de l’arbitraire les hommes honnêtes et dignes élisent domicile en prison », dixit Étienne Soropogui.

 » Je ne quemanderai à personne ma liberté si lâchement confisquée. Je reste résolument engagé pour la Défense des principes...

ACTUALITESil y a 1 mois

Journée Internationale des droits des femmes : la ministre Hawa Béavogui l’éducation des filles (déclaration)

Conakry, 07 Mars 2021 – Guinéennes et Guinéens Chers Compatriotes Depuis 1975 l’Organisation des Nations Unies a officialisé, la célébration...

ACTUALITESil y a 1 mois

Détente politique en Guinée : le chef de file de l’opposition expose les grandes lignes de son memo adressé au chef de l’Etat.

Le chef de file de l’opposition guinéenne était face à la presse ce samedi 06 mars 2021 à son domicile...

ACTUALITESil y a 1 mois

Maison centrale de Conakry : l’accès toujours bloqué aux avocats des détenus « politiques »

Présent à nouveau à la maison centrale de Conakry ce mardi 02 mars, le pool d’avocat des détenus « politiques » s’est vu...

ACTUALITESil y a 2 mois

Témoignage : Honorable Damaro Camara parle de Dr Koureissy Condé.

En présidant l’initiative de la structure afterwork ce jeudi, 25 février 2021 à Conakry, une rencontre initiée pour faciliter un...

ACTUALITESil y a 2 mois

Alliance « politique » ARENA-RPG ARC-EN-CIEL : les militants adhèrent et sollicitent qu’elle s’inscrive dans la durée.

A la veille de la présidentielle du 18 octobre 2020 dernier, le parti ARENA dirigé par Dr Sékou Koureissy Condé...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci