Connect with us

ACTUALITES

FREDERIC LOUA, DG CNPS « Le président Alpha Condé a pris un décret qui rehausse les faibles pensions à hauteur du Smig (440.000 GNF), payable par mois au lieu de 100.000 GNF… »

Publié

le

L’opération de payement du minimum vital retraite aux pensionnés a démarré le 17 mai dernier à Conakry et dans les villes de l’intérieur du pays. Plus de 4000 pensionnés sont concernés par ce paiement. Comment l’opération va-t-elle se dérouler sur le terrain ? Qu’appelle-t-on minimum vital retraite ? Pour en savoir plus, notre rédaction est allée à la rencontre de monsieur Fréderic LOUA, Directeur général de la caisse nationale de prévoyance sociale des agents de l’Etat. Lisez !

 

Le Diplomate :La caisse nationale de prévoyance sociale dans ces activités pour 2017 envisageait le paiement du minimum vital retraite, l’opération a-t-elle démarré comme cela a été prévu ?

 

Fréderic Loua: Oui exactement l’opération a commencé. Nous avons déjà payé le premier trimestre janvier, février, mars et nous sommes en train de payer le mois d’avril.

 

Alors, quand on parle du minimum vital retraite qu’est-ce que cela veut dire réellement ?

 

Le minimum vital retraite c’est des anciennes pensions très faibles qui étaient composées en quatre catégories. La première catégorie : c’était des pensions inférieures à 50.000 GNF, la deuxième catégorie : des pensions composées entre 50.000 et 70.000 GNF, la 3ème entre 70.000 et 100.000 GNF  et la quatrième au-delà de 100.000 GNF.

Le 3 novembre 1991, il y a un décret qui a été pris par le président de la République  qui a institué un régime transitoire au régime général des pensions qui a rehaussé ces faibles pensions. À l’époque l’esprit de ce décret c’était toutes les pensions de retraites ou de reversions déjà liquidées qui n’atteignent pas un minimum annuel de 100.000GNF. Voilà d’où vient le mot minimum vital retraite.

 

C’est-à-dire des pensions convertis ou plutôt changées ?

Oui, cela a changé, parce que là, les gens qui touchaient 50.000 ou 70.000GNFont été rehaussés à l’époque. C’était l’effet du régime transitoire au régime général des pensions. Les gens qui étaient entre 0 et 50.000 GNF sont passés à 100.000 GNF par an, la deuxième catégorie est passée à 150.000 GNF par an, la troisième est passée à 200.000 GNF par an, et ces paiements se faisaient une fois par an et entre temps avec le mouvement syndical, il a été permis de payer en deux (2) temps au lieu de payer une seule fois dans l’an, ils ont payé par semestre.

 

Cette pension du minimum vital s’élève exactement à combien par catégorie ?

Le minimum vital a remplacé ces faibles catégories. En février dernier, le président de la République  avec les partenaires sociaux, a bien voulu prendre un décret qui rehausse ces faibles pensions à hauteur du Smig (440.000 GNF) payable par mois au lieu de 100.000 GNF. Cette catégorie de pensionnés sont au nombre de 7.167. Ce sont des gens qui étaient déjà à la retraite en 1994. Donc ce sont de vieilles personnes.

 

Quels sont les types de fonctionnaires qui sont concernés par ce minimum vital élevé aujourd’hui au Smig ?

En fait, ce sont des militaires et civils, tous ceux qui étaient à la retraite avant 1994. donc c’est des gens qui sont dans les  80 ans aujourd’hui.

Et ce minimum vital ce paie tous les mois aux 7167.  Il n’y a pas de réversion pour ce minimum vital. Le minimum vital pratiquement les 80% sont les veuves.

Le paiement de ce minimum vital a déjà commencé à Conakry, et comment elle se déroule ?

Comme il y a eu rehaussement, nous voulons nous assurer d’abord de l’existence de ces personnes, nous voulons également que ces personnes ne souffrent pas en venant chercher leurs sous. C’est pourquoi j’ai mis sur pieds une équipe. Il y a des cadres de mon service qui sont dans toutes les communes et qui sont à l’intérieur du pays. Demain, le paiement  va commencer à Conakry, ceux de l’intérieur ont déjà bougé, ils vont aller superviser les paiements pour que ces personnes reçoivent effectivement leur argent.

 

Vous avez dit que la direction a pris des dispositions pour alléger la souffrance de ces personnes âgées, mais en quoi faisant ?

Par exemple quand nous partons dans les préfectures ou dans les communes, quand on nous dit que telle personne est malade, nos agents se rendent carrément au chevet du malade, l’identifie et  paie la personne sur place au lieu de lui dire d’aller à l’agence.

 

Dans les mêmes déclarations de la caisse nationale de prévoyance sociale, il est prévu le recensement biométrique des pensionnés pour  quel objectif ? Et que visez-vous ?

Oui ! En fait, ça fait très longtemps, il n’y a pas eu ce contrôle des pensionnés. Déjà les fonctionnaires ont été recensés et il y aura aussi le recensement additionnel pour ceux qui avaient été omis et également les nouveaux fonctionnaires dans la foulé. Nous voulons également recenser nos pensionnés parce que la mise en place de l’institut national d’assurance  maladies obligatoires va les couvrir au point de vue sécurité sociale maladie, la prise en charge maladie, nous allons cotiser pour ces pensionnés-là à l’INAMO,  pour qu’ils soient pris en charge. Mais, il nous faut connaitre le nombre exact de nos pensionnés.

 

Il n y a aucune statistique normale en la matière pour déterminer le nombre de pensionnés ?

Je ne peux pas vous dire cela, puisqu’il y a plus de 73.000 pensionnés actuellement dans les fichiers. Mais il est toujours intéressant d’aller vers les gens, moderniser, faire des cartes pour eux au point de vue santé.  Mais là dans ce cas, il faut les immatriculer pour la santé. Donc, nous voulons nous assurer que ces personnes existent encore parce qu’on a une petite difficulté, ce sont des pensionnés qui sont au virement. Quand quelqu’un prend sa retraite et il remplit toute sa formalité, il vous dit, moi je travaillais à Conakry, payez ma pension à Koundara, payez la pension à Koundara, on ne sait même plus s’il est à Koundara ou il s’est déplacé, la personne est morte, elle est vivante, on a aucun moyen de contrôle, c’est pourquoi nous voulons quand même passer faire cette vérification et faire la biométrique.

 

Des pensionnés, également ont dénoncé les méthodes de paiement de ces différentes pensions

Nous,  essayons de résoudre les problèmes qui nous sont remontés. Surtout quand  quelqu’un se plaint qu’il n’a pas eu sa pension.  Nous sommes nouveaux. Nous sommes dans la phase de l’opérationnalisation de la caisse. On n’est pas tout à fait installé. Parce que c’est à partir des cotisations de l’Etat et des fonctionnaires que nous allons être vraiment opérationnels. Pour le moment nous continuons à payer en garantissant et en surveillant davantage aussi.

Décryptage

 Ibrahima Sory Moussa SYLLA

Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Crises post-electorales: COFENA invite les guinéens à la retenue!

Publié

le

La république de Guinée est entrain de verser dans une crise aiguë au lendemain de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020.

Déjà  des cas de morts sont enregistrés, des scènes de violences, des pillages, bref des violations flagrantes des droits de l’Homme.

Face donc à cette situation inquiétante, la COFENA alerte et invite les guinéens au calme, à la retenue, au pardon et surtout à l’esprit patriotique.

Lisez cette déclaration.

Continuer à lire

ACTUALITES

Boffa : la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL bouclée en apothéose

Publié

le

Comme partout en Guinée, la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL a pris fin ce vendredi 16 octobre 2020 dans la préfecture de Boffa.

Sur initiative du directoire préfectoral de campagne, cette clôture s’est déroulée dans une ambiance festive au cours de laquelle les militants ont massivement répondu à l’appel.

La cérémonie a été rehaussée par la présence de 2 Khalifs de Boffa qui ont formulé des prières et bénédictions en faveur de la paix et la quiétude sociale en Guinée et à Boffa en particulier.

Dans une ferveur électrique, les troupes de danse traditionnelles et artistes urbains ont exhibés leurs talents culturels devant une foule de militants du RPG Arc-En-Ciel.

Cette forte mobilisation des citoyens de Boffa est le résultat de plusieurs activités menées par le directoire de campagne pendant lesquelles les membres ont expliqué aux citoyens, le programme de société du mandat à venir du Professeur Alpha Condé, à travers les stratégies de porte-à-porte, dans la ville, les sous-préfectures et les districts.

Les citoyens ont compris le message, selon monsieur Gabriel Curtis, ministre parrain du RPG à Boffa.

«Nous leur avons expliqué que le programme du RPG ARC-EN-CIEL, porté par monsieur le Président de la République, était le meilleur pour la population de Boffa et pour la Guinée. On s’attend à ce que le vote soit massif et le verdict soit sans appel », affirme-t-il.

Pour la députée uninominale, cette mobilisation est une manière de rassurer le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, de l’engagement des citoyens de Boffa à lui renouveler leur confiance.

« Nous sommes engagés, les filles et les fils de Boffa, pour accompagner le Président de la République, accompagner le gouvernement et accompagner tous les fils de notre pays qui veulent la stabilité, la paix et l’émergence. Nous ne voulons pas qu’il y ait de la violence dans ce pays. Parce que le Président de la République est un homme de la paix, de dialogue et de la prospérité partagée », martèle Honorable Zeinab Camara.

Elle souhaite également que cette élection soit apaisée, sans violence et surtout qu’elle se déroule dans le fair-play politique ‘’pour que nous puissions amorcer le processus de démocratie dans notre pays.’’

Honorable Zeinab Camara est convaincue aussi qu’à Boffa ‘’ce n’est pas au coup KO, qu’il faut s’attendre, mais au coup Fatal’’.

Madame Hadja Fatou Aribot a de son côté, rappelé les énormes réalisations dont la préfecture de Boffa a bénéficiées sous le régime d’Alpha Condé. Invitant les boffakas à retirer leurs cartes d’électeurs et à voter massivement pour le Président de la République, la directrice préfectorale de campagne a rassuré que le premier mandat de la quatrième République sera une opportunité pour la préfecture dans tous les secteurs.

Les citoyens de Boffa, satisfaits de la qualité de l’organisation de la campagne, promettent de voter pour le candidat du RPG ARC-EN-CIEL.

« je vous rassure que le Professeur Alpha Condé sera élu à 100%. Je dis cela en me référant de la qualité de l’enseignement au bénéfice de nos enfants. Les résultats du baccalauréat unique session 2020 par exemple… », a déclaré Mohamed Camara.


Les femmes de Boffa, à leur tour, se disent unies et très engagées pour la réélection du Professeur Alpha Condé et s’apprêtent à déjà à célébrer sa victoire.

« Nous nous attendons maintenant aux bons résultats issus des urnes. J’avoue que les festivités de campagnes que vous avez vues, sont petites. Nous nous préparons à célébrer la victoire de nos candidats sans heurts. Ce qui prouve que Boffa est engagé à réélire Alpha Condé, c’est le retrait massif des cartes d’électeurs. Je vous assure que tous ceux qui ont l’âge de voter sont allés prendre leurs cartes afin de voter massivement », a fait savoir madame Boinki Kéita.

Cellule de Communication du Directoire de Campagne RPG Arc-En-Ciel Boffa

Continuer à lire

ACTUALITES

Mission d’observation électorale : la mission de la CEDEAO présente son équipe.

Publié

le

A 48 heures de l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, la CEDEAO a fait la présentation officielle de ses 100 observateurs et 16 experts qui seront déployés sur toute l’étendue du territoire national pour l’observation du scrutin présidentiel du 18 octobre.

A l’occasion de leur présentation, le chef de ladite mission a invité les observateurs au respect scrupuleux des consignes données par la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest pour la réussite de leur mission sur terrain.

<<La CEDEAO souhaite que vous vous mettez au service de la communauté en observant toutes les phases du processus électoral et jusqu’à la lecture préliminaire du rapport sur le déroulement du scrutin. Pendant cette mission, vous devez respecter les conseils sécuritaires, sanitaires. En temps que chef de la mission, je vous exhorte au travail, au  professionnalisme et surtout l’impartialité pour le bon déroulement du scrutin présidentiel. >>a lancé José Maria Neves

Fodé BAYO

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 1 semaine

Boffa : la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL bouclée en apothéose

Comme partout en Guinée, la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL a pris fin ce vendredi 16 octobre 2020 dans la préfecture de...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Dr Koureissy Condé aux côtés du Pr Alpha Condé : un «défenseur» de l’opposition dans le sérail !

C’est du pain béni pour l’opposition. Un rapprochement qui enchante. Longtemps plongée dans l’hésitation, le parti Alliance nationale pour le...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Mamou : Cellou Dalein Diallo anime un meeting géant au stade préfectoral

Forcé de remettre dans le calendre grec sa campagne électorale dans la région de Kankan, le président de l’UFDG poursuit...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Kankan : Alpha Condé accueilli en rock star par les militants du rpg arc-en-ciel

C’est une foule immense, habillée en jaune et autres symboles du parti Rpg qui est sortie accueillir le président de...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Kankan : plus de 98% des cartes d’électeurs ont été retirées ( source CEPI-Kankan)

Lancées le 19 septembre dernier, les opérations de distribution des cartes d’électeurs se poursuivent sans difficulté majeure dans la région...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Macenta : Ce que Cellou Dalein Diallo a promis aux jeunes et femmes!

Le président de l’union des forces démocratiques de Guinée poursuit son offensive à l’intérieur du pays pour expliquer son programme...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Le Mouvement politique ‘’Faso Khanunteya’’ invite les guinéens à combattre l’ethnostratégie pour une nation unie et prospère (Déclaration)

  Le Mouvement politique « Faso Khanunteya », dénomination issue des langues nationales maninkakan et sossoxui signifiant littéralement amour de la patrie,...

ACTUALITESil y a 1 mois

Fiabilité du Fichier électoral : les experts de la CEDEAO présentent leur rapport d’audit

Après un mois d’analyse, d’évaluation du fichier électoral, les experts de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest...

ACTUALITESil y a 1 mois

Kankan : le fédéral de l’ufdg dévoile les raisons de leur interpellation.

Ils ont été interpellés, détenus durant quelques heures, avant d’être libérés dans la journée de ce mardi 22 septembre 2020...

ACTUALITESil y a 1 mois

Urgent-kankan: les leaders de l’ufdg interpellés sont libérés.

Elle vient de nous parvenir cette autre nouvelle. Interpellés et détenus pour quelques heures, les responsables de l’ufdg arrêtés viennent...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci