Connect with us

ACTUALITES

Fermeture du cimetière de Kaporo rail: la mairie de Ratoma déconseille (lettre)

Publié

le

La mairie de la commune de Ratoma ne veut pas que le cimetière situé dans le centre directionnel de Kaporo rail soit fermé. L’exécutif de cette grande commune de Conakry fait savoir à travers une lettre sa désapprobation à la décision du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire de fermer ce cimetière pour une période définie. Pour la mairie, ces cimetières sont des patrimoines à protéger. Je vous propose de lire cette correspondance à date du 31 mai 2021 qui circule sur la toile.

 

Conakry le 31 Mai 2021
Le Maire

 

À
Monsieur le Gouverneur

Objet : Cimetières de Kaporo Rail

 

Monsieur le Gouverneur,
Nous accusons réception de la lettre n° 0597/MATD/CAB/2021 par laquelle, Monsieur le Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation vous a transmis le courrier N° 0265/ MVAT/CAB/2021 de Monsieur le Ministre de la ville et de l’aménagement du territoire, ayant pour objet la fermeture des cimetières de kaporo rail, avant le 10 mai 2021.

Nous faisons tout d’abord remarquer que cette lettre du MVAT fixant la date limite de fermeture des cimetières au 10 mai 2021, a été reçue par vos services le 20 mai 2021 et transmise à notre personne le 27/05/2021.

L’exécutif de la commune a, au nom du conseil communal de Ratoma, examiné avec attention, la lettre N°0265/ MVAT/CAB/2021 de Monsieur le Ministre de la ville et de l’aménagement du territoire.

Comme vous le savez Monsieur le Gouverneur, dans nos sociétés africaines en générale et en guinée en particulier, les traditions de toutes nos communautés et toutes confessions confondues, accordent un respect profond aux morts, de sorte que les cimetières sont de véritables lieux de culte où les citoyens viennent se recueillir sur les tombes des leurs illustres devanciers.

Nous pensons, comme tous nos citoyens, que les cimetières sont intouchables, ils sont faits pour être le lieu du repos éternel de nos morts. Ce sont des biens collectifs, tout comme les édifices que l’Etat veut bâtir sur ce site, donc à protéger. Notre devoir nous vivants d’aujourd’hui, vis-à-vis de ces morts qui ne peuvent pas se défendre, qui étaient comme nous hier et à coup sûr, que nous rejoindrons demain, c’est de les respecter et les aider à jouir de ces lieux de repos éternel.

Face au désarroi que cela cause à la population de kaporo rail, Il est donc aisé de comprendre notre incapacité à accompagner ce projet de fermeture.
En lisant le courrier du MVAT, nous avons découvert que « les travaux de voirie et réseaux divers du centre directionnel de Koloma ont démarré au mois de janvier dernier » sans que la Mairie de Ratoma n’en soit informée. Nous pensons que si la mairie de Ratoma, sur le territoire de laquelle cette infrastructure va être bâtie, avait été consultée en application des dispositions du code révisé des collectivités, le projet aurait intégré nos préoccupations et ce problème de fermeture ne serait pas posé aujourd’hui.

En effet Monsieur le Gouverneur, tout projet d’aménagement doit tenir compte et intégrer l’existant. C’est d’ailleurs le cas du présent projet d’aménagement du centre directionnel de Koloma qui, à l’exception des cimetières, à intégrer dans son plan, les édifices existants tels, la RTG, les écoles, la police…

Pour cette raison et pour toutes les autres, les deux cimetières faisant partie, conformément aux dispositions de l’article 35 du code révisé des collectivités, du domaine public local que la commune n’entend pas perdre, l’exécutif de la Mairie de Ratoma fait la proposition au MVAT, d’instruire la société chargée de l’aménagement du site, d’intégrer ceux-ci dans le nouveau paysage du centre, en tant que lieux de culte, espaces verts…

En votre qualité de tutelle rapprochée, garante de l’application de la loi et de la consolidation de la décentralisation, nous comptons sur vous, Monsieur le Gouverneur, pour le maintien de la quiétude actuelle dans notre commune, habituellement très mouvementée.
Nous vous en souhaitons bonne réception et vous prions de recevoir, Monsieur le gouverneur, l’expression de nos salutations distinguées.

LE MAIRE
ISSA SOUMAH

Aboubacar Condé journaliste redacteur en chef de Sabari Fm, directeur de publication du site africvisionguinee.com. Lisez et partagez nos articles, vous avez une information, vous souhaitez acheter un espace publicitaire sur Africvisionguinee contactez-nous.

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

TRIBUNE : LE PRÉSIDENT ALPHA CONDÉ ET LES CADRES : EXIGENCE DE RÉSULTATS FACE A LA TENTATION DE LA VICTIMISATION

Publié

le

Conakry, le 26 juillet 2021 – Chaque jour, on se rend compte combien il est difficile de faire passer le pays avant tout le monde, de convaincre chacun que son sort personnel importe peu, ou pas du tout quand l’intérêt de la Guinée est en jeu, avec le bien-être des Guinéens, attendu d’être satisfait.

Le Président Alpha Condé a bien résumé la situation en répétant, autant de fois que nécessaire, dans un pays où le « moi haïssable » veut continuer à s’imposer, pour satisfaire des groupes d’intérêt et d’influence, d’élites puissantes, au détriment des droits et des aspirations légitimes de la majorité des Guinéens, qui constituent les « sans voix ».

C’est une lutte des « classes » et des « castes » qui dure depuis trop longtemps, aliénant    les populations et contribuant à isoler des patriotes élus, en affaiblissant la Démocratie. Mais, c’est surtout le terreau nourricier de tous les extrémismes, et des populismes dangereux, faisant croire que la solution aux oligarchies qui se constituent dans les régimes libéraux et démocratiques, c’est l’initiative d’une « révolution citoyenne » qui prétexte redonner le pouvoir au peuple qui ne peut pourtant pas l’exercer directement, bref, un remède pire que le mal censé être combattu ! Mais, c’est toujours la faute de certains « intellectuels » qui ont explication à tout, et n’ont solution à rien, préférant bercer les populations de l’illusion que tout est possible, que le meilleur est à chercher même s’il n’arrivera jamais, plutôt que d’aider à cultiver la responsabilité face à une vie difficile, d’éducation citoyenne, pour faire accepter les réalités. Ils proclament défendre le bien, mais, se retrouvent à soutenir le mal ; ils prétendent se préoccuper du peuple pour se donner bonne conscience, mais, en réalité, ils sont affiliés à des lobbys souterrains et prêchent pour des chapelles aux motivations inavouables.

Et lorsqu’il arrive par hasard, ou par accident, qu’ils disposent d’un pouvoir de décision, ou accèdent au pouvoir, eux-mêmes sont victimes des illusions qu’ils ont alimentées, avec les surenchères et les impostures cautionnées et entretenues.

Les retournements fréquents de situations, semblent ne jamais avoir instruit, ni dissuadé de s’engager dans les démagogies… ! Et, l’histoire continue à se répéter.

En Guinée, comme ailleurs, on ne s’explique jamais à propos de la nomination à un poste, constituant un privilège convoité par beaucoup ; qu’on l’assume ou non, ce privilège est vu et vécu comme une récompense, un mérite, une chance par la vanité humaine.

À l’inverse, un départ ou un limogeage est vécu comme une injustice, si on ne l’explique pas par une cabale ou la cruauté du « système ».

En clair, on est nommé pour soi, déchu à cause d’autres : une tribu, un clan, un système ? Alors qu’au même moment, beaucoup, dans les mêmes conditions, face aux mêmes adversités invoquées, accomplissent avec compétence leurs missions et font face aux contraintes et défis de leurs responsabilités. Ne s’agit-il donc pas de se défausser, en distrayant l’opinion de ses propres manquements et faiblesses notoires en se prévalant de ses propres turpitudes ? À qui la faute de nos échecs ?

Chacun devrait savoir qu’on ne peut faire une carrière illimitée dans un poste, ni rester à vie dans des fonctions. Puisqu’il n’y a pas d’explication au pouvoir discrétionnaire du Président de la République qui nomme aux postes civils et militaires, il n’y a pas de raisons ou de justifications à fournir, lorsqu’il use du même pouvoir pour mettre fin à une fonction, ou à limoger d’un poste.

« Quand on naît, on est assez vieux pour mourir « , enseigne le philosophe.

Chacun sait aussi, que l’exercice du pouvoir, ou la fonction d’Etat (à des postes de responsabilité dans l’administration publique), n’étant pas donné ou obtenu par récompense ou pour d’autres raisons irrationnelles ou subjectives, pourquoi serait-ce une punition qu’on puisse en être délesté, voire suspecté d’un acte de trahison et d’ingratitude à l’égard de qui ce soit ?

Ce n’est pas le rôle des médias, si tant est qu’ils se soucient de ce qui est bon pour le pays, d’accompagner les élites dans leurs récriminations destinées à se dédouaner dans les espoirs déçus, ni la vocation des citoyens de pleurer sur le sort de responsables qui montrent leurs limites dans leurs charges, en passant à côté de leurs missions.

Le Professeur Alpha Condé sait ce que son peuple attend de lui, et qui consiste à rétablir la justice en tout, de garantir l’égalité de chances entre les citoyens, de ne pas hésiter ou reculer quand il s’agit du bonheur et de la prospérité de tout le pays. Personne n’est dupe non plus, qu’une telle entreprise, comme toutes celles qui touchent à des intérêts, va bousculer des habitudes, remettre en cause des acquis, et que des certitudes seront raillées, caricaturées, dénigrées par ceux-là mêmes qui les auraient souhaitées sans trop y croire, ni vouloir. Mais, comme toujours, le peuple et l’histoire devant lesquels il sera comptable, quand les défis seront relevés, lui en sauront infiniment gré.

Parmi les défis, l’ambition du Président Alpha Condé (que partagent maintenant ses compatriotes, mais qui fait très peur à ceux qui voudraient voir la Guinée à la remorque, sans parvenir au rôle de deuxième économie de l’Afrique de l’ouest, après le géant nigérian), est manifeste.

La Guinée en a le potentiel, son Président le veut, et comme on dit, « vouloir, c’est pouvoir ».

Le chemin dans lequel le Président s’est résolument engagé, est aussi celui de valoriser l’agriculture du pays, afin de gagner son pari connu de tous : « produire ce que nous consommons, consommer ce que nous produisons ». Bien au-delà, la Guinée n’est-elle pas considérée comme un « scandale agricole » ? C’est dire qu’elle a vocation, et c’est un autre défi pour le Professeur Alpha Condé, à devenir le grenier de l’Afrique, selon l’heureuse formule (et programme) chère à son ami et allié, le Président de la BAD : « L’Afrique qui nourrit l’Afrique ».

La Guinée, réputée être un scandale géologique, dispose, par ailleurs quasiment de toutes les matières premières pour être dans un proche avenir une grande puissance industrielle.

Pour rendre les hommes et les peuples heureux, il faut le faire sans se poser trop de questions, ni se laisser envahir par des doutes, mais il faut surtout ignorer les préjugés et affronter tous les tabous, comme on le constate depuis toujours dans l’histoire de l’humanité.

L’homme qui a déjà échoué est celui qui ne veut rien tenter, et croit que tout ce qui est difficile sera toujours impossible.

 

Tibou Kamara, Ministre d’État, conseiller personnel du Chef de l’État, Ministre de l’industrie et des PME, porte-parole du Gouvernement

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Continuer à lire

ACTUALITES

Carnet de santé: l’insécurité alimentaire et la malnutrition.

Publié

le

L’augmentation de l’insécurité alimentaire et la malnutrition dans le monde inquiètent les experts. La pandémie de COVID 19 crée l’insécurité alimentaire chez des familles au Nigeria. Le port de lunettes solaires peut-il vous protéger des maladies oculaires graves? Nous avons la réponse!

https://www.voaafrique.com/a/carnet-de-sant%C3%A9-l-ins%C3%A9curit%C3%A9-alimentaire-et-la-malnutrition-/5974887.html

www.voaafrique.com

Continuer à lire

ACTUALITES

Vaccination contre covid-19 : vers l’application de la méthode coercitive en Guinée!

Publié

le

Le combat contre le coronavirus est rude et complexe avec la multiplicité des variants. Pour ainsi éviter le pire, le chef de l’Etat a instruit à son ministre de la santé de prendre des mesures énergiques afin de renforcer sérieusement la surveillance au niveau des frontières aérienne et terrestre. Mais aussi et surtout accroitre les tests PCR compte tenu du nombre important des cas asymptomatiques identifiés.

 

Par ailleurs, le Président a exhorté son ministre des Affaires Etrangères de diligenter la finalisation des discussions avec les partenaires pour l’obtention de doses vaccinales supplémentaires afin d’intensifier la cadence de vaccination des populations guinéennes. Mais avec des réticences avérées des populations face à la vaccination, l’agence nationale de sécurité sanitaire envisage une nouvelle approche pour faire vacciner une grande partie de la population.

 

Toutefois, elle dit attendre l’arrivée des doses supplémentaires et des mono-doses à partir de septembre pour contraindre à la prise de vaccins contre covid-19. « D’ici la fin du mois d’août et début septembre, on aura suffisamment de vaccins, on s’attend au moins à 5 millions de vaccins dont 2 millions et demie de vaccins mono-doses. Lorsqu’on aura tout ça sous la main, la vaccination deviendra obligatoire… » a laissé entendre Dr Sory Condé de l’ANSS.

Reste à savoir si cette volonté de l’ANSS sans aucune base juridique pourrait être appliquée.

Aboubacar Condé

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 3 jours

TRIBUNE : LE PRÉSIDENT ALPHA CONDÉ ET LES CADRES : EXIGENCE DE RÉSULTATS FACE A LA TENTATION DE LA VICTIMISATION

Conakry, le 26 juillet 2021 – Chaque jour, on se rend compte combien il est difficile de faire passer le pays...

ACTUALITESil y a 6 jours

Organisations et Institutions internationales : le Pr. Alpha Condé ordonne le retrait de la Guinée dans les instances non-reconnues par le Parlement.

Lors du dernier conseil des ministres par visioconférence, le président de la république a fait état d’une présence excessive dans...

ACTUALITESil y a 6 jours

Faible taux d’absorption des financements extérieurs: le chef de l’Etat ordonne une évaluation rigoureuse du niveau d’exécution des projets en cours!

Ce jeudi 22 Juillet s’est tenu sous la conduite du président de la République, le conseil ordinaire des ministres par...

ACTUALITESil y a 7 jours

ERRATUM – COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 22 JUILLET 2021

Conakry, le 22 Juillet 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue, ce jeudi 22 Juillet, de 10h15...

ACTUALITESil y a 7 jours

BACCALAURÉAT UNIQUE SESSION 2021, LES PREMIÈRES ÉPREUVES SONT LANCÉES CE JEUDI EN GUINÉE

Conakry le, 22 juillet 2021- Ils sont cette année plus de 83 000 candidats, à affronter les épreuves du baccalauréat unique toutes options...

ACTUALITESil y a 7 jours

Griefs des USA : la réplique subtile et mesurée de l’exécutif guinéen (communiqué)

Conakry le, 21 juillet 2021 – Le Gouvernement note, avec satisfaction, que l’ambassade des Etats-Unis en Guinée se félicite des actes posés...

ACTUALITESil y a 7 jours

Arrestation des opposants au régime de Conakry: l’ambassade des USA salue, dénonce et encourage (déclaration)

L’ambassade des États-Unis se félicite de la récente libération provisoire de quatre membres de l’opposition politique après huit mois de détention provisoire....

ACTUALITESil y a 3 semaines

LE GOUVERNEMENT REPLIQUE AU RAPPORT D’AMNESTY INTERNATIONL:  »ÉTAT DE DROIT A SES EXIGENCES, LA DEMOCRATIE A SES CONTRAINTES »

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT – L’ÉTAT DE DROIT A SES EXIGENCES, LA DEMOCRATIE A SES CONTRAINTES   Vendredi, le 9 juillet 2021 –...

ACTUALITESil y a 3 semaines

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 8 JUILLET 2021

Conakry, le 8 Juillet 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue, ce jeudi 8 Juillet, de 10h30...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Justice : Ismaël Condé écope 3 ans de prison et au paiement de 30 millions GNF.

Ce jeudi, 08 juillet, le tribunal de première instance de Mafanco, a condamné Ismaël Condé, vice maire de la commune...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci