Connect with us

ACTUALITES

Enquête autour des manifestants tués: Kassory accuse, Dalein réplique, Dr Koureissy s’interroge et l’avocat tranche!

Publié

le

Le débat autour des décès enregistrés lors des manifestations politiques a été relancé par le premier ministre, chef du gouvernement dans un média de la place. Dr Kassory Fofana puisqu’il s’agit de lui reste convaincu que le processus d’enquête sur les violences et les cas de décès enregistrés lors des manifestations politiques est court-circuité par le parti de Mamadou Cellou Dalein Diallo. Pour le premier ministre, l’UFDG influence les témoins à se prononcer devant les commissions d’enquêtes mises en place.

 » Demandez-leur de contribuer à aider à la manifestation de la vérité. En tant que Premier ministre, c’est une situation qui me touche. Je n’aime pas voir des morts. C’est pourquoi, j’ai été un peu en dehors de la loi pour préserver des vies humaines en interdisant les manifestations. J’ai tout fait pour faire la lumière sur les cas des morts avant mon arrivée [à la Primature]. Mais le procureur n’a pas pu’’, a-t-il déclaré chez nos confrères de Djoma Tv.

Plus loin dans le débat, Dr Kassory Fofana a persisté en disant que c’est l’opposition qui bloque la démarche: ‘’ cette opposition bloque toute manifestation de vérité. Ils [les opposants] terrorisent les victimes qui refusent de témoigner. Je me suis employé pour la manifestation de la vérité, mais impossible. Quand le juge d’instruction vient sur les lieux de crimes pour comprendre comment une personne est morte, personne ne parle’’, a-t-il estimé.

Une communication du locataire du palais de la Colombe qui irrite l’ancien chef de file de l’opposition et leader de l’UFDG. Cellou Dalein Diallo se dit très surpris et déçu de cette communication du chef de gouvernement.  » Ce que le Premier ministre raconte n’a aucune base. C’est une revendication constante de l’UFDG et l’opposition que des enquêtes soient menées pour identifier les auteurs des crimes commis lors de nos manifestations. Il n’y a pas une seul dialogue politique où on n’a pas revendiqué et obtenu un engagement ferme du gouvernement de diligenter des enquêtes sérieuses pour identifier les auteurs des crimes’’, indique-t-il à son ami Kassory Fofana chez nos confrères de FIM FM.

Pour le leader de l’UFDG, il est inadmissible d’avoir ce raisonnement à partir du moment que : ‘’ce sont nos militants qui sont tués pendant les manifestations. Comment voulez-vous qu’on fasse obstruction à la manifestation de la vérité ? Nous voulons que les auteurs soient identifiés et punis conformément à la loi, parce que nous avons une responsabilité morale. Nous lançons des mots d’ordre au cours desquels les gens sortent. Et lorsqu’on les tue comme des lapins, nous sommes choqués. Depuis 2011, nous exigeons la justice qu’on n’obtient pas. Et aujourd’hui, on va dire que c’est l’opposition, c’est l’UFDG qui refuse de coopérer pour la manifestation de la vérité » a-t-il ajouté.

Témoin de l’histoire et sa qualité d’homme de justice, le président du parti ARENA, a fait savoir que cette sortie du Premier ministre doit être une opportunité pour l’opposition:  » l’opposition a enfin une occasion rêvée pour dépolitiser les plaintes et faire place aux familles. Le Premier Ministre Kassory Fofana a soulevé une question importante et accusatrice. La réponse ne devrait nullement venir de l’UFDG, mais plutôt des personnes porteuses de préjudices et qui peuvent immédiatement porter plainte pour obtenir la condamnation des auteurs des faits ou le versement de dommages et intérêts en réparation des préjudice. Déposer une plainte consiste à porter à la connaissance de la justice une infraction pénale dont on estime être victime. Pour porter plainte, il faut se rendre dans le commissariat ou dans la gendarmerie la plus proche. »

Toutefois, Honorable Dr Sékou Koureissy Condé reste ferme qu’il est de la responsabilité de l’Etat d’agir pour la manifestation de la vérité dans toute situation de violences ou de meurtres:  » Toute personne (même mineure) victime d’une infraction peut porter plainte. Les personnes morales (sociétés et associations) peuvent aussi porter plainte. Mais pas un parti politique. Et en tout état de cause, la responsabilité du Procureur à État est entière quelque soit le cadre des investigations. Entre le citoyen et l’Etat, il ne saurait y avoir d’intermédiaire« , persiste le député.

En sa qualité d’avocat à la Cour, Me Jean Baptiste Haba a tout d’abord expliqué la qualité du plaignant devant une situation de meurtre:  » en matière de crime, celui qui doit porter plainte est celui qui a, à la fois droit, qualité, intérêt et capacité. Ce sont les conditions pour pouvoir exercer une action en justice. Mais attention, je précise ceci, nous sommes dans un cadre purement pénal et en la matière il y’a le plaignant, la victime disons ou celui qui est le représentant de la victime ou bien l’ayant droit. Toutes ces personnes peuvent bien porter plainte et se constituer partie civile dans le cadre d’une procédure pénale », a-t-il précisé.

Pour ce qui est de l’ouverture d’une enquête à la suite d’un meurtre, l’avocat reste catégorique:  » le parquet qui a, à sa tête un procureur de la République n’a pas besoin d’une plainte en dehors de certains cas pour pouvoir engager toute poursuite. Dès lors que le parquet est informé et l’information peut bien se faire par la voix de la presse ou par voix de rumeurs. Et dès lors que le parquet est informé de la commission de telle ou de telle infraction dans tel ou de tel endroit, dès lors que cela relève de sa compétence, il doit ou il peut en vertu naturellement de l’opportunité des poursuites saisir des officiers de police judiciaire pour l’ouverture d’une enquête. Et cette enquête doit se faire sous sa direction. C’est uniquement dans le cas par exemple de diffamation ou d’injures que le parquet doit attendre que la victime de l’injure ou de diffamation porte une plainte« , a-t-il insisté.

Pour ce qui est de la possible obstruction contre la manifestation de la vérité, cet avocat reste ferme que l’argument selon lequel les victimes sont à la base n’est pas tenable.  » Comment une victime qui a déjà souffert de la commission d’une infraction et qui réclame justice puisse faire peut obstruction pour la manifestation de la vérité ? Une simple logique commande que l’on comprenne que les victimes ne peuvent pas encore être contre la justice qu’elles réclament. A partir de là, sur un point de vue purement général, je dis encore une fois, les victimes veulent que justice soit faite. Il n’y’a donc aucune raison qu’elle soit à la base de l’obstruction d’une quelconque justice« , estime le secrétaire général du barreau de Guinée.

Reste à savoir si le gouvernement guinéen saura jouer pleinement sa responsabilité pour la manifestation de la vérité. Ceci, en montrant à l’opinion nationale et internationale les vrais  responsables des atrocités et meurtres enregistrés lors des manifestations sociopolitiques de cette dernière decennie. À suivre !

Emmanuel Boeboe BEAVOGUI

Tel: +224 625 15 72 59

 

Aboubacar Condé journaliste redacteur en chef de Sabari Fm, directeur de publication du site africvisionguinee.com. Lisez et partagez nos articles, vous avez une information, vous souhaitez acheter un espace publicitaire sur Africvisionguinee contactez-nous.

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Résultats Bac 2021 : sur 77, 560 candidats ayant composé, 19 669 admis soit 25,36 %

Publié

le

Après une attente traumatisante, les candidats aux différents examens nationaux au compte de l’enseignement pré-universitaire ont été situés dans la soirée de ce vendredi, 03 septembre.

 

Cependant, les statistiques de ces résultats font froid dans le dos en ce sens que le nombre d’admis est relativement en deçà des attentes des candidats et des parents.

 

Pour preuve, au niveau du certificat d’études élémentaires sur un total de 244 922 candidats ayant composé, 152 054 ont été déclarés admis soit 62, 08%. Et  pour le brevet d’études du premier cycle, sur un total de 144 841 candidats ayant composé, 50 807 ont été déclarés admis soit 35, 08%.

Alors qu’au baccalauréat unique sur un total de 77 560 candidats ayant composé, 19 669 ont été déclarés admis soit 25, 36%.

 

Toutefois, pour certains observateurs du système éducatif, ces résultats sont à l’image du niveau des candidats.

Aboubacar Condé 

Continuer à lire

ACTUALITES

Publication des résultats du bac : les citoyens s’interrogent sur le retard (audio)

Publié

le

Un mois après la fin des examens nationaux session 2021, le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation tarde à publier les résultats des différents examens. Pourtant, le ministre Pr. Bano Barry clame haut et fort que le secrétariat central a fini son travail et le résultat aurait été déposé à qui de droit.

Toutefois, la publication desdits résultats n’est toujours pas effective contrairement à l’an dernier où le temps était relativement raisonnable. Ce retard jugé « incompréhensible » perturbe les candidats et angoisse les parents.

Notre rédaction a tendu son micro à quelques-uns ce vendredi pour recueillir leurs opinions sur cette situation. Ecoutez leurs réactions au micro d’Aminata Conté.

Continuer à lire

ACTUALITES

Augmentation des dépenses de l’Etat : les arguments du ministre Ismaël Dioubaté du budget (audio)

Publié

le

Les députés guinéens en majorité ont adopté hier jeudi, 02 septembre, la loi de finances rectificatives 2021. Et au compte de loi, l’ardoise de la dépense a été revue à la hausse de 5, 70 %. Un choix motivé et justifié selon le ministre du budget qui a expliqué aux les élus du peuple les motivations de l’Etat.

Je vous propose de suivre les explications d’Ismaël DIOUBATE.

ISMAËL DIOUBATE

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 1 mois

TRIBUNE : LE PRÉSIDENT ALPHA CONDÉ ET LES CADRES : EXIGENCE DE RÉSULTATS FACE A LA TENTATION DE LA VICTIMISATION

Conakry, le 26 juillet 2021 – Chaque jour, on se rend compte combien il est difficile de faire passer le pays...

ACTUALITESil y a 1 mois

Organisations et Institutions internationales : le Pr. Alpha Condé ordonne le retrait de la Guinée dans les instances non-reconnues par le Parlement.

Lors du dernier conseil des ministres par visioconférence, le président de la république a fait état d’une présence excessive dans...

ACTUALITESil y a 1 mois

Faible taux d’absorption des financements extérieurs: le chef de l’Etat ordonne une évaluation rigoureuse du niveau d’exécution des projets en cours!

Ce jeudi 22 Juillet s’est tenu sous la conduite du président de la République, le conseil ordinaire des ministres par...

ACTUALITESil y a 1 mois

ERRATUM – COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 22 JUILLET 2021

Conakry, le 22 Juillet 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue, ce jeudi 22 Juillet, de 10h15...

ACTUALITESil y a 1 mois

BACCALAURÉAT UNIQUE SESSION 2021, LES PREMIÈRES ÉPREUVES SONT LANCÉES CE JEUDI EN GUINÉE

Conakry le, 22 juillet 2021- Ils sont cette année plus de 83 000 candidats, à affronter les épreuves du baccalauréat unique toutes options...

ACTUALITESil y a 1 mois

Griefs des USA : la réplique subtile et mesurée de l’exécutif guinéen (communiqué)

Conakry le, 21 juillet 2021 – Le Gouvernement note, avec satisfaction, que l’ambassade des Etats-Unis en Guinée se félicite des actes posés...

ACTUALITESil y a 1 mois

Arrestation des opposants au régime de Conakry: l’ambassade des USA salue, dénonce et encourage (déclaration)

L’ambassade des États-Unis se félicite de la récente libération provisoire de quatre membres de l’opposition politique après huit mois de détention provisoire....

ACTUALITESil y a 2 mois

LE GOUVERNEMENT REPLIQUE AU RAPPORT D’AMNESTY INTERNATIONL:  »ÉTAT DE DROIT A SES EXIGENCES, LA DEMOCRATIE A SES CONTRAINTES »

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT – L’ÉTAT DE DROIT A SES EXIGENCES, LA DEMOCRATIE A SES CONTRAINTES   Vendredi, le 9 juillet 2021 –...

ACTUALITESil y a 2 mois

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 8 JUILLET 2021

Conakry, le 8 Juillet 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue, ce jeudi 8 Juillet, de 10h30...

ACTUALITESil y a 2 mois

Justice : Ismaël Condé écope 3 ans de prison et au paiement de 30 millions GNF.

Ce jeudi, 08 juillet, le tribunal de première instance de Mafanco, a condamné Ismaël Condé, vice maire de la commune...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci