Connect with us

ACTUALITES

Enquête autour des manifestants tués: Kassory accuse, Dalein réplique, Dr Koureissy s’interroge et l’avocat tranche!

Publié

le

Le débat autour des décès enregistrés lors des manifestations politiques a été relancé par le premier ministre, chef du gouvernement dans un média de la place. Dr Kassory Fofana puisqu’il s’agit de lui reste convaincu que le processus d’enquête sur les violences et les cas de décès enregistrés lors des manifestations politiques est court-circuité par le parti de Mamadou Cellou Dalein Diallo. Pour le premier ministre, l’UFDG influence les témoins à se prononcer devant les commissions d’enquêtes mises en place.

 » Demandez-leur de contribuer à aider à la manifestation de la vérité. En tant que Premier ministre, c’est une situation qui me touche. Je n’aime pas voir des morts. C’est pourquoi, j’ai été un peu en dehors de la loi pour préserver des vies humaines en interdisant les manifestations. J’ai tout fait pour faire la lumière sur les cas des morts avant mon arrivée [à la Primature]. Mais le procureur n’a pas pu’’, a-t-il déclaré chez nos confrères de Djoma Tv.

Plus loin dans le débat, Dr Kassory Fofana a persisté en disant que c’est l’opposition qui bloque la démarche: ‘’ cette opposition bloque toute manifestation de vérité. Ils [les opposants] terrorisent les victimes qui refusent de témoigner. Je me suis employé pour la manifestation de la vérité, mais impossible. Quand le juge d’instruction vient sur les lieux de crimes pour comprendre comment une personne est morte, personne ne parle’’, a-t-il estimé.

Une communication du locataire du palais de la Colombe qui irrite l’ancien chef de file de l’opposition et leader de l’UFDG. Cellou Dalein Diallo se dit très surpris et déçu de cette communication du chef de gouvernement.  » Ce que le Premier ministre raconte n’a aucune base. C’est une revendication constante de l’UFDG et l’opposition que des enquêtes soient menées pour identifier les auteurs des crimes commis lors de nos manifestations. Il n’y a pas une seul dialogue politique où on n’a pas revendiqué et obtenu un engagement ferme du gouvernement de diligenter des enquêtes sérieuses pour identifier les auteurs des crimes’’, indique-t-il à son ami Kassory Fofana chez nos confrères de FIM FM.

Pour le leader de l’UFDG, il est inadmissible d’avoir ce raisonnement à partir du moment que : ‘’ce sont nos militants qui sont tués pendant les manifestations. Comment voulez-vous qu’on fasse obstruction à la manifestation de la vérité ? Nous voulons que les auteurs soient identifiés et punis conformément à la loi, parce que nous avons une responsabilité morale. Nous lançons des mots d’ordre au cours desquels les gens sortent. Et lorsqu’on les tue comme des lapins, nous sommes choqués. Depuis 2011, nous exigeons la justice qu’on n’obtient pas. Et aujourd’hui, on va dire que c’est l’opposition, c’est l’UFDG qui refuse de coopérer pour la manifestation de la vérité » a-t-il ajouté.

Témoin de l’histoire et sa qualité d’homme de justice, le président du parti ARENA, a fait savoir que cette sortie du Premier ministre doit être une opportunité pour l’opposition:  » l’opposition a enfin une occasion rêvée pour dépolitiser les plaintes et faire place aux familles. Le Premier Ministre Kassory Fofana a soulevé une question importante et accusatrice. La réponse ne devrait nullement venir de l’UFDG, mais plutôt des personnes porteuses de préjudices et qui peuvent immédiatement porter plainte pour obtenir la condamnation des auteurs des faits ou le versement de dommages et intérêts en réparation des préjudice. Déposer une plainte consiste à porter à la connaissance de la justice une infraction pénale dont on estime être victime. Pour porter plainte, il faut se rendre dans le commissariat ou dans la gendarmerie la plus proche. »

Toutefois, Honorable Dr Sékou Koureissy Condé reste ferme qu’il est de la responsabilité de l’Etat d’agir pour la manifestation de la vérité dans toute situation de violences ou de meurtres:  » Toute personne (même mineure) victime d’une infraction peut porter plainte. Les personnes morales (sociétés et associations) peuvent aussi porter plainte. Mais pas un parti politique. Et en tout état de cause, la responsabilité du Procureur à État est entière quelque soit le cadre des investigations. Entre le citoyen et l’Etat, il ne saurait y avoir d’intermédiaire« , persiste le député.

En sa qualité d’avocat à la Cour, Me Jean Baptiste Haba a tout d’abord expliqué la qualité du plaignant devant une situation de meurtre:  » en matière de crime, celui qui doit porter plainte est celui qui a, à la fois droit, qualité, intérêt et capacité. Ce sont les conditions pour pouvoir exercer une action en justice. Mais attention, je précise ceci, nous sommes dans un cadre purement pénal et en la matière il y’a le plaignant, la victime disons ou celui qui est le représentant de la victime ou bien l’ayant droit. Toutes ces personnes peuvent bien porter plainte et se constituer partie civile dans le cadre d’une procédure pénale », a-t-il précisé.

Pour ce qui est de l’ouverture d’une enquête à la suite d’un meurtre, l’avocat reste catégorique:  » le parquet qui a, à sa tête un procureur de la République n’a pas besoin d’une plainte en dehors de certains cas pour pouvoir engager toute poursuite. Dès lors que le parquet est informé et l’information peut bien se faire par la voix de la presse ou par voix de rumeurs. Et dès lors que le parquet est informé de la commission de telle ou de telle infraction dans tel ou de tel endroit, dès lors que cela relève de sa compétence, il doit ou il peut en vertu naturellement de l’opportunité des poursuites saisir des officiers de police judiciaire pour l’ouverture d’une enquête. Et cette enquête doit se faire sous sa direction. C’est uniquement dans le cas par exemple de diffamation ou d’injures que le parquet doit attendre que la victime de l’injure ou de diffamation porte une plainte« , a-t-il insisté.

Pour ce qui est de la possible obstruction contre la manifestation de la vérité, cet avocat reste ferme que l’argument selon lequel les victimes sont à la base n’est pas tenable.  » Comment une victime qui a déjà souffert de la commission d’une infraction et qui réclame justice puisse faire peut obstruction pour la manifestation de la vérité ? Une simple logique commande que l’on comprenne que les victimes ne peuvent pas encore être contre la justice qu’elles réclament. A partir de là, sur un point de vue purement général, je dis encore une fois, les victimes veulent que justice soit faite. Il n’y’a donc aucune raison qu’elle soit à la base de l’obstruction d’une quelconque justice« , estime le secrétaire général du barreau de Guinée.

Reste à savoir si le gouvernement guinéen saura jouer pleinement sa responsabilité pour la manifestation de la vérité. Ceci, en montrant à l’opinion nationale et internationale les vrais  responsables des atrocités et meurtres enregistrés lors des manifestations sociopolitiques de cette dernière decennie. À suivre !

Emmanuel Boeboe BEAVOGUI

Tel: +224 625 15 72 59

 

Aboubacar Condé journaliste redacteur en chef de Sabari Fm, directeur de publication du site africvisionguinee.com. Lisez et partagez nos articles, vous avez une information, vous souhaitez acheter un espace publicitaire sur Africvisionguinee contactez-nous.

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Conseil des ministres : Alpha Condé instruit le contrôle et l’audit systématique des comptes des EPA, des EPIC et….

Publié

le

Conakry, le jeudi 20 mai 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue ce jeudi 20 Mai 2021, par vidéoconférence, de 10h25 à 12h25, sous la Présidence, de Monsieur le Président de la République, son Excellence, Professeur Alpha Condé.

Au titre du premier point de l’ordre du jour, Monsieur le Président de la République, son Excellence, Professeur Alpha Condé, a informé le conseil que la commission chargée du contentieux-franco-guinéen entamera sa mission, la semaine prochaine. Elle s’emploiera à distinguer les citoyens qui sont dans l’illégalité de ceux dans la légalité. Ce sera une approche au cas par cas. Les citoyens dont les maisons ont été, injustement, à tort, détruites seront indemnisés ou leurs habitations reconstruites. En revanche, tous ceux qui occupent, illégalement, les domaines et terrains appartenant à l’Etat, seront déguerpis, sans aucune mesure d’indemnisation.

En outre, des enquêtes seront diligentées pour déterminer les conditions de toutes les occupations et situer aussi les responsabilités à propos des titres et actes administratifs détenus par les uns et les autres.

Le Chef de l’Etat s’est réjoui des conclusions favorables de la dernière revue du programme économique guinéen par nos partenaires, neutres et impartiaux, qui rétablissent la vérité à partir de critères objectifs et transparents à propos de la gouvernance économique du pays. Il a invité le Gouvernement à partager toutes les informations avec les populations, afin qu’elles soient édifiées sur tous les faits et les événements qui les touchent. Ainsi, l’action publique sera mieux comprise et le travail du gouvernement mieux jugé et apprécié.

S’agissant de l’endettement du pays, Monsieur le Président de la République a noté que la Guinée est beaucoup moins endettée que la moyenne admise pour les Etats membres de la CEDEAO. Alors que le seuil toléré est de 60%, dans les pays de l’UEMOA a Guinée affiche un taux d’endettement global de 44% du PIB sur lequel la dette extérieure représente 26 %, environ.

Le Chef de l’Etat a instruit que l’administration et contrôle des grands projets (ACGP), assiste les hommes d’affaires du pays à faire des études bancables pour leur faciliter l’accès aux financements destinés au secteur privé.

Monsieur le Président de la République, a instruit, fermement, que tous les contrats et marchés publics soient attribués, par la voie des appels d’offres, qui doivent être lancés six mois avant, sans le moindre prétexte de dérogation lié à des urgences ou d’autres raisons.

Dans la foulée, le Chef de l’Etat, a ordonné que tous les contrats et marchés publics soient passés au peigne fin, avant d’être approuvés et payés, afin de se prémunir et lutter contre les pratiques chroniques de corruption, de surfacturations et de conflits d’intérêt. Aucun contrat et marché public ne sera honoré et payé, s’il ne remplit pas toutes les conditions de transparence et d’équité et n’obéit pas aux règles et procédures prescrites, en la matière.

Monsieur le Président de la République, s’est fermement engagé à user de tous ses pouvoirs et de tous les moyens pour que la Guinée ne soit pas une plaque tournante du trafic de la drogue ou ne soit un pays de recyclage de l’argent sale.

Monsieur le Président de la République a informé le conseil de la suspension par le Ministre d’Etat, ministre de l’environnement de nombreux gardes forestiers, suite au scandale révélé de la coupe et du trafic illicites du bois. La même mesure est envisagée pour d’autres fonctionnaires aussi bien de l’administration du territoire que pour tous les services impliqués, après la mission de terrain du ministre. Toutes les personnes reconnues responsables ou complices dans cette affaire, écoperont de sanctions administratives disciplinaires et feront l’objet de poursuites judiciaires. Le Chef de l’État, a mis en garde contre les pratiques et les activités de déforestation.

Monsieur le Président de la République, a instruit de sortir tous les fictifs du fichier de la fonction publique. De même qu’il a engagé tout le Gouvernement à mettre un terme à la fraude qui consiste à payer des fonctionnaires en situation d’abandon de poste. Il a engagé, à cet égard, la responsabilité des personnes chargées des ressources humaines.

Le Chef de l’État, a instruit le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, d’ordonner aux autorités financières de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la publication régulière du journal officiel.

Le Chef de l’Etat a déploré les loyers excessifs pratiqués dans le pays qui pèsent sur les ménages. Il a instruit de prendre des mesures appropriées pour y faire face, en même temps qu’il a instruit d’accélérer le programme de constructions de maisons à un prix abordable et des logements sociaux.

Monsieur le Président de la République a réitéré son instruction à renouveler les personnels vieillissants de l’administration dans un pays où 70% de la population a moins de 30 ans.

Il a aussi instruit au Ministre de la pêche et de l’économie maritime de suivre et respecter strictement les recommandations issues des états généraux de la pêche.

Monsieur le Président de la République, a engagé son Gouvernement à atteindre rapidement son objectif ambitieux pour la Guinée, à savoir, produire ce que nous consommons, à travers les programmes et projets prévus à cet effet et pour certains, déjà en cours de réalisation. Ce qui permettra de réduire le coût des denrées et d’éviter l’inflation.

Le Chef de l’Etat a instruit au Gouvernement le contrôle et l’audit systématique des comptes des établissements à caractère public (EPA) et les établissements à caractère public et industriel (EPIC) ainsi que les entreprises.

Monsieur le Président de la République, a informé le conseil de la reprise de ses visites dans les ministères, les services de l’Etat et de l’administration publique. Elles se feront désormais, dans la matinée et l’après-midi, pour contrôler les présences aux heures légales d’ouverture et de fermeture des bureaux. Il a indiqué que ce n’est pas tout d’être à l’heure au travail mais de s’acquitter effectivement de sa mission. Il a dit attacher un prix à la volonté et à l’engagement de chacun et de tous pour un service public irréprochable.

CCG

Continuer à lire

ACTUALITES

Contre Covid19 : la vaccination communautaire lancée ce matin dans la commune de Ratoma.

Publié

le

La direction régionale de la santé de la ville de Conakry a procédé au lancement de la campagne de vaccination communautaire contre la covid19 ce jeudi 20 mai. L’Objectif est de vacciner une grande partie de la population afin d’écouler le stock de vaccin que possède le pays.

Le gouvernement guinéen à travers les autorités sanitaires du pays veut passer à la vitesse supérieure dans le cadre de la vaccination contre la covid19. C’est pourquoi la vaccination communautaire contre cette pandémie a été lancée ce matin à la direction régionale de la santé de la ville de conakry.

Cependant, cette campagne de vaccination va évoluer en plusieurs phases. Ceci, pour faciliter l’opération sur le terrain et surtout rassurer les populations sur les vaccins et expliquer  la nécessité de les prendre

Président cette cérémonie de lancement, Moundjour Cherif directeur de cabinet du gouvernorat de Conakry a lancé une invite à la population à se faire vacciner. Une approche qui va à coup sûr aider à  vite rompre la chaîne de contamination pour que dans un avenir proche que la Guinée puisse en finir avec cette maladie et que la vie revienne à la normale.

À rappeler que depuis la déclaration du premier cas de covid dans le pays jusqu’à nos jours, près de 400.000 cas ont été prélevés avec un indice de positivité avoisinant les 6%.

Saranke Cisse 

Continuer à lire

ACTUALITES

Cour d’appel de Conakry : Fonike Mengue retourne en prison!

Publié

le

Le procès en appel de l’activiste Oumar Sylla connu sous le sobriquet ‘’Foniké Manguè’’ responsable à la mobilisation du front national pour la defense de la constitution (FNDC), ouvert ce jeudi 20 mai 2021 à la cour d’appel de Conakry a été reporté au 3 juin prochain. Ceci, après un véritable exerce oral entre la défense et la partie civile.

Pour rappel, le prévenu a été condamné à 11 mois de prision ferme par le tribunal de première instance de mafanco. Il est reproché à Oumar Sylla des faits suivants: “provocation directe à un atroupement non-armé suivi d’effet’’, et ‘’ communication et divulgation de fausses informations, menances notamment de violances ou de mort’’.

Les débats ont donc été renvoyés au 3 juin prochain pour les plaidoiries avant le délibéré final.

Fode Bayo 

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 5 jours

Conseil des ministres : Alpha Condé instruit le contrôle et l’audit systématique des comptes des EPA, des EPIC et….

Conakry, le jeudi 20 mai 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue ce jeudi 20 Mai...

ACTUALITESil y a 5 jours

Guinée-Hémicycle : deux importantes conventions adoptées à l’unanimité !

En plénière ce jeudi 20 mai 2021, les députés ont adopté à l’unanimité l’autorisation de ratification de la convention transfrontaliere...

ACTUALITESil y a 6 jours

Crise sociopolitique guinéenne : la radioscopie faite par le parti ARENA ( Déclaration )

La crise sociopolitique ne laisse aucun acteur majeur indifférent. Toutefois, chacun se donne voix et se limite à une simple...

ACTUALITESil y a 6 jours

Menace de sanctions de l’UE: le gouvernement propose une approche concertée ( communiqué )

Conakry, le mardi 18 mai 2021 – Une liste de personnalités Guinéennes qu’un groupe de députés européens voudraient voir « sanctionner » par...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Enquête autour des manifestants tués: Kassory accuse, Dalein réplique, Dr Koureissy s’interroge et l’avocat tranche!

Le débat autour des décès enregistrés lors des manifestations politiques a été relancé par le premier ministre, chef du gouvernement...

ACTUALITESil y a 1 mois

Désignation des membres de la FGF: le chef de l’Etat met en garde contre toute ingérence des autorités! (Conseil des ministres)

Conakry, le 22 avril 2021 – Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Conseil des...

ACTUALITESil y a 1 mois

Violences à Kouroussa: Honorable Dr Sekou Koureissy Condé s’inquiète et s’interroge!

Les derniers évènements dans la préfecture du célèbre écrivain Camara Laye continue de faire couler ancre et salives. La dernière...

ACTUALITESil y a 1 mois

Cabinet du chef de file de l’opposition: Mamadou Sylla amer avec Alpha Condé.

Quelques mois après la mise en place de son cabinet, Elhadj Mamadou Sylla est toujours à l’attente de son allocation...

ACTUALITESil y a 1 mois

Après son passage à l’hémicycle: la coordination de la haute Guinée rend visite au premier ministre ce samedi.

72 heures après le vote favorable des députés lors de son passage à l’assemblée nationale pour la présentation de la...

ACTUALITESil y a 2 mois

À la recherche de la paix : Dr Sékou Koureissy Condé et la coordination Hâali Pular se lancent au front.

 » Je ne suis pas mandaté par quelqu’un, ni à la recherche d’un poste, encore moins plaire à une tierce...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci