Connect with us

ACTUALITES

Dr Saïdouba Bangoura, Coordinateur du Projet UDEC « Notre ambition est d’embrasser tout le pays pour apporter le bonheur à nos compatriotes… »

Publié

le

Calme, discret, démarche martiale, affichant toujours un sourire au bout des lèvres, Dr Saïdouba Bangoura, (la quarantaine) fait partie des intellectuels guinéens qui estiment que tout acte de développement pour être efficace, durable et bénéfique doit commencer dans les communautés, c’est-à-dire à la base. Lui-même en a fait l’expérience à travers le projet UDEC qu’il dirige lui et ses collègues avec dextérité. Qui est Dr Bangoura et que fait-il ? Lisez les lignes qui suivent !

 

Le Diplomate : présentez-vous à nos lecteurs et parlez-nous succinctement de votre projet.

Dr Saïdouba Bangoura : Je suis Dr Saïdouba Bangoura, né à Coyah où d’ailleurs j’ai fait mon école primaire avant de regagner Conakry pour poursuivre mes études. Notamment  l’Université à Gamal Abdel Nasser de Conakry. J’ai appartenu à la grande association Universitaire dénommée CESPHAM (le cercle scientifique  de la pharmacie médecine, odontostomatologie). J’ai été le premier pharmacien donc à avoir dirigé ce cercle scientifique, qui regroupait à la fois les trois départements de médecine. A la sortie de l’Université j’étais pharmacien dans une pharmacie de Kaloum. Delà, je suis passé comme délégué avant de devenir agent de développement communautaire. En fait, l’UDEC Union pour le Développement Communautaire dont j’ai l’honneur  et la chance de diriger aujourd’hui en qualité de coordinateur des programmes est créée depuis 2006. Mais à l’origine il faut savoir que l’UDEC  était sous forme d’association qui regroupait l’ensemble des étudiants de Coyah et  d’autres amis sans distinction de race, de religion ou de sexe. Ce qui du coup nous donnait la chance de travailler avec d’autres étudiants qui ne venaient pas de Coyah voire même des gens qui venaient de l’étranger, de travailler avec ceux de Kankan, de Conakry et de partout. Donc, pendant tout le cursus Universitaire nous avions travaillé ensemble dans cette amitié et nous avons toujours organisé des activités juvéniles.

Après l’Université il était question de reformuler et de laisser l’ancienne association l’Amical des Jeunes de Coyah aux jeunes qui sont venus après nous. De l’Amical, à la fin des études nous avons créé l’UDEC en 2006 qui continue de travailler jusqu’à maintenant sur le terrain dans le cadre du développement communautaire. L’ONG nationale dénommée UDEC intervient dans plusieurs domaines de la vie notamment dans le domaine de la démocratie, de la gouvernance, dans le domaine de l’environnement, de l’éducation surtout celle de la jeune fille, de la santé communautaire pour non seulement la promotion de la santé à la base, du fonctionnement des centres de santé, des hôpitaux préfectoraux  mais aussi la participation à des campagnes nationales dans le cadre de la santé. Cette ONG œuvre également dans le cadre du renforcement des capacités de la jeune génération pour qu’on se rende utile à la communauté. Nous avons assisté plusieurs jeunes, groupements et ONG à se qualifier, à s’initier dans ce genre de travail pour être utile à nos communautés. Depuis la création l’UDEC a eu plusieurs partenaires qui travaillent sur le terrain dans plusieurs domaines. C’est le cas du domaine de l’éducation.  Nous avons bénéficié du soutien de PROJEC (programme de renforcement des capacités de jeunes).

 

Après les études, vous avez travaillé dans une officine ensuite comme délégué médical. Dites-nous, ce sont  toutes ces différentes activités que vous avez abandonnées pour être dans le monde des organisations ?

Pas du tout. C’est vrai que l’assistanat dans une pharmacie c’est jusqu’à un certain temps, j’ai laissé cela nous sommes allé dans la promotion des produits, j’ai laissé cela aussi et je suis maintenant dans le domaine du développement communautaire. Pour être utile à la communauté, s’investir pour la communauté en général et aussi pour soi-même.

 

Donc  à ce jour Dr Bangoura est essentiellement occupé à faire avancer l’UDEC ?

Oui, Tout à fait. Comme je l’ai dit, nous avons bénéficié du projet de renforcement des capacités avec PROJEC. Avec ce partenariat, nous avons fait une activité dans le domaine de l’éducation. Et aujourd’hui nous avons l’appui de l’USAID dans un projet dénommé HC3 qui est venu pour supporter, aider le Ministère de la santé à résoudre un certain nombre de problème de santé en République de Guinée, tout comme dans d’autres pays du monde. Ce projet HC3 c’est un projet qui vise à améliorer la qualité et augmenter la demande de service de santé maternelle, néonatale et infantile. Pour cela, à la base il faut implanter un certain nombre d’activités communautaires, des approches communautaires pour pouvoir influencer le comportement de nos communautés.

 

Quels sont les domaines d’interventions de l’UDEC?

Nous avons une grande ambition d’embrasser tout le pays. Pour l’instant nous travaillons dans la zone côtière notamment Kindia, Dubréka, Coyah, Forécariah, Boffa et Boké. Dans ces zones citées, nous avons eu à travailler avec des partenaires.

 

Avez-vous des sièges ou bien des points focaux dans toutes ces zones où vous êtes représentés ?

Tout à fait. A Coyah nous avons le siège social, à Forécariah nous avons un local, avec deux représentants, nous avons également à Dubréka trois représentants et à Kindia aussi trois représentants avec notre siège dans l’Espace Sans Tabou. Pour ce qui est de notre domaine d’intervention, quand on dit développement communautaire c’est un concept très vaste qui embrasse la démocratie, la promotion de la santé Communautaire.  Nous sommes en partenariat avec HC3 sur le terrain.

Je reviens un peu sur le volet santé communautaire parce que c’est un volet extrêmement important dans notre pays et sur lequel il faut mettre un accent particulier.  Il s’agit  d’un domaine dans lequel nous procédons à la redistribution des revenus nationaux. La Guinée bien avant Ebola avait un taux vaccinal très faible. Le tôt de fréquentation des structures sanitaires était très faible, l’état physique de nos structures sanitaires était aussi délabré et le tôt d’accouchement des femmes dans les structures sanitaires était très bas par rapport aux autres pays. Face à tous ces problèmes, Ebola nous a trouvé dans cette situation et cela enfoncé le clou. Il ya eu donc rupture  de confidence entre les agents de santé, les structures et la communauté. Cela  constituait un problème pour le Ministère de la Santé. Le partenaire l’USAID à travers une Université Américaine, a implémenté des matériels et qu’il a mis sur pied le HC3 dans plusieurs pays du monde. Ce projet HC3 comme je vous ai dit c’est la force de la communication pour la santé Communautaire ainsi, HC3 est venu pour inverser la balance et redresser les courbes de ces différents indicateurs de santé en République de Guinée.

Et aujourd’hui nous nous réjouissons quand même qu’il y ait une forte amélioration et le tôt de fréquentation dans nos structures de santé et qu’il y ait la redéfinition ou la compréhension des concepts par des structures qui en ont bénéficié à travers le projet GHPP.

 

Comment votre  association participe au développement, quelles sont vos spécialités et parlez-nous brièvement des plus grands succès réalisés par votre ONG?

Il faut retenir que le plus grand succès de ONG Union pour Développement communautaire (UDEC) c’est surtout le renforcement de la capacité humaine qui nous permet d’influencer positivement sur le changement de comportement. Il faut noter aussi que c’est un succès pour nous d’avoir un partenaire pour la réhabituassions de nos structures de santé. Il y a également beaucoup d’ONG à Conakry, Kindia, Dubréka qui se sont servis des expériences de l’UDEC  pour aller s’implanter et qui ont réussi. Depuis au temps du Président CONTE jusqu’à maintenant, l’hôpital de Coyah n’a pas bénéficié de rénovation de la part de l’Etat.  L’hôpital de Coyah est une référence, c’est grâce à l’UDEC qu’il est rénové.

Dans le cadre de l’environnement, ceux qui connaissent le mont Gbalan, si vous voyez au tour de cette montagne qui veille sur le siège de la préfecture de Coyah, les pieds de Mélina et d’autres espèces forestières que vous voyez  sont une initiative de l’UDEC.

Dans le cadre de la démocratie et la bonne gouvernance, nous avons réussi à renforcer la capacité de nos dirigeants sur la neutralité qu’ils doivent jouer dans le processus démocratique.

Réalisée par

Thierno Abdoul Barry

Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Boffa : la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL bouclée en apothéose

Publié

le

Comme partout en Guinée, la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL a pris fin ce vendredi 16 octobre 2020 dans la préfecture de Boffa.

Sur initiative du directoire préfectoral de campagne, cette clôture s’est déroulée dans une ambiance festive au cours de laquelle les militants ont massivement répondu à l’appel.

La cérémonie a été rehaussée par la présence de 2 Khalifs de Boffa qui ont formulé des prières et bénédictions en faveur de la paix et la quiétude sociale en Guinée et à Boffa en particulier.

Dans une ferveur électrique, les troupes de danse traditionnelles et artistes urbains ont exhibés leurs talents culturels devant une foule de militants du RPG Arc-En-Ciel.

Cette forte mobilisation des citoyens de Boffa est le résultat de plusieurs activités menées par le directoire de campagne pendant lesquelles les membres ont expliqué aux citoyens, le programme de société du mandat à venir du Professeur Alpha Condé, à travers les stratégies de porte-à-porte, dans la ville, les sous-préfectures et les districts.

Les citoyens ont compris le message, selon monsieur Gabriel Curtis, ministre parrain du RPG à Boffa.

«Nous leur avons expliqué que le programme du RPG ARC-EN-CIEL, porté par monsieur le Président de la République, était le meilleur pour la population de Boffa et pour la Guinée. On s’attend à ce que le vote soit massif et le verdict soit sans appel », affirme-t-il.

Pour la députée uninominale, cette mobilisation est une manière de rassurer le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, de l’engagement des citoyens de Boffa à lui renouveler leur confiance.

« Nous sommes engagés, les filles et les fils de Boffa, pour accompagner le Président de la République, accompagner le gouvernement et accompagner tous les fils de notre pays qui veulent la stabilité, la paix et l’émergence. Nous ne voulons pas qu’il y ait de la violence dans ce pays. Parce que le Président de la République est un homme de la paix, de dialogue et de la prospérité partagée », martèle Honorable Zeinab Camara.

Elle souhaite également que cette élection soit apaisée, sans violence et surtout qu’elle se déroule dans le fair-play politique ‘’pour que nous puissions amorcer le processus de démocratie dans notre pays.’’

Honorable Zeinab Camara est convaincue aussi qu’à Boffa ‘’ce n’est pas au coup KO, qu’il faut s’attendre, mais au coup Fatal’’.

Madame Hadja Fatou Aribot a de son côté, rappelé les énormes réalisations dont la préfecture de Boffa a bénéficiées sous le régime d’Alpha Condé. Invitant les boffakas à retirer leurs cartes d’électeurs et à voter massivement pour le Président de la République, la directrice préfectorale de campagne a rassuré que le premier mandat de la quatrième République sera une opportunité pour la préfecture dans tous les secteurs.

Les citoyens de Boffa, satisfaits de la qualité de l’organisation de la campagne, promettent de voter pour le candidat du RPG ARC-EN-CIEL.

« je vous rassure que le Professeur Alpha Condé sera élu à 100%. Je dis cela en me référant de la qualité de l’enseignement au bénéfice de nos enfants. Les résultats du baccalauréat unique session 2020 par exemple… », a déclaré Mohamed Camara.


Les femmes de Boffa, à leur tour, se disent unies et très engagées pour la réélection du Professeur Alpha Condé et s’apprêtent à déjà à célébrer sa victoire.

« Nous nous attendons maintenant aux bons résultats issus des urnes. J’avoue que les festivités de campagnes que vous avez vues, sont petites. Nous nous préparons à célébrer la victoire de nos candidats sans heurts. Ce qui prouve que Boffa est engagé à réélire Alpha Condé, c’est le retrait massif des cartes d’électeurs. Je vous assure que tous ceux qui ont l’âge de voter sont allés prendre leurs cartes afin de voter massivement », a fait savoir madame Boinki Kéita.

Cellule de Communication du Directoire de Campagne RPG Arc-En-Ciel Boffa

Continuer à lire

ACTUALITES

Mission d’observation électorale : la mission de la CEDEAO présente son équipe.

Publié

le

A 48 heures de l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, la CEDEAO a fait la présentation officielle de ses 100 observateurs et 16 experts qui seront déployés sur toute l’étendue du territoire national pour l’observation du scrutin présidentiel du 18 octobre.

A l’occasion de leur présentation, le chef de ladite mission a invité les observateurs au respect scrupuleux des consignes données par la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest pour la réussite de leur mission sur terrain.

<<La CEDEAO souhaite que vous vous mettez au service de la communauté en observant toutes les phases du processus électoral et jusqu’à la lecture préliminaire du rapport sur le déroulement du scrutin. Pendant cette mission, vous devez respecter les conseils sécuritaires, sanitaires. En temps que chef de la mission, je vous exhorte au travail, au  professionnalisme et surtout l’impartialité pour le bon déroulement du scrutin présidentiel. >>a lancé José Maria Neves

Fodé BAYO

Continuer à lire

ACTUALITES

Camp militaire de Kindia: un haut gradé tué dans des circonstances « douteuses. »

Publié

le

Des informations concordantes au niveau de la première région militaire de la Guinée font état de l’assassinat du Colonel Mamady Condé commandant du camp militaire de Samorenya.

Selon notre source proche du camp militaire, c’est aux environs de 02h du matin dans la nuit du jeudi à vendredi que les tirs sporadiques ont été entendus dans les différents camps militaires de Kindia.

Pour l’heure, nous ignorons la réalité dans l’intérieur du camp et les circonstances dans lesquelles cet officier a été tué.

Au moment où nous mettions en ligne cette dépêche, le camp militaire reste entouré par les militaires.

Nous y reviendrons.

ACK

 

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 5 jours

Boffa : la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL bouclée en apothéose

Comme partout en Guinée, la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL a pris fin ce vendredi 16 octobre 2020 dans la préfecture de...

ACTUALITESil y a 1 semaine

Dr Koureissy Condé aux côtés du Pr Alpha Condé : un «défenseur» de l’opposition dans le sérail !

C’est du pain béni pour l’opposition. Un rapprochement qui enchante. Longtemps plongée dans l’hésitation, le parti Alliance nationale pour le...

ACTUALITESil y a 1 semaine

Mamou : Cellou Dalein Diallo anime un meeting géant au stade préfectoral

Forcé de remettre dans le calendre grec sa campagne électorale dans la région de Kankan, le président de l’UFDG poursuit...

ACTUALITESil y a 1 semaine

Kankan : Alpha Condé accueilli en rock star par les militants du rpg arc-en-ciel

C’est une foule immense, habillée en jaune et autres symboles du parti Rpg qui est sortie accueillir le président de...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Kankan : plus de 98% des cartes d’électeurs ont été retirées ( source CEPI-Kankan)

Lancées le 19 septembre dernier, les opérations de distribution des cartes d’électeurs se poursuivent sans difficulté majeure dans la région...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Macenta : Ce que Cellou Dalein Diallo a promis aux jeunes et femmes!

Le président de l’union des forces démocratiques de Guinée poursuit son offensive à l’intérieur du pays pour expliquer son programme...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Le Mouvement politique ‘’Faso Khanunteya’’ invite les guinéens à combattre l’ethnostratégie pour une nation unie et prospère (Déclaration)

  Le Mouvement politique « Faso Khanunteya », dénomination issue des langues nationales maninkakan et sossoxui signifiant littéralement amour de la patrie,...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Fiabilité du Fichier électoral : les experts de la CEDEAO présentent leur rapport d’audit

Après un mois d’analyse, d’évaluation du fichier électoral, les experts de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Kankan : le fédéral de l’ufdg dévoile les raisons de leur interpellation.

Ils ont été interpellés, détenus durant quelques heures, avant d’être libérés dans la journée de ce mardi 22 septembre 2020...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Urgent-kankan: les leaders de l’ufdg interpellés sont libérés.

Elle vient de nous parvenir cette autre nouvelle. Interpellés et détenus pour quelques heures, les responsables de l’ufdg arrêtés viennent...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci