Connect with us

International

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro visé par une plainte en France pour « crimes de guerre »

Publié

le

L’ex-Premier ministre ivoirien Guillaume Soro est visé par une plainte déposée à Paris, pour « torture », « assassinat » et « crimes de guerre ».

Cette plainte, déposée jeudi avec constitution de partie civile, permet aux demandeurs dénonçant des faits pouvant être qualifiés de crimes de réclamer la désignation d’un juge d’instruction pour mener des investigations, sans passer par une enquête préliminaire du parquet.

Dans cette plainte, Guillaume Soro, qui conteste les accusations, est notamment présenté comme le commanditaire de l’enlèvement, suivi de torture et d’assassinat, d’Ibrahima Coulibaly, un ex-chef rebelle ivoirien, le 27 avril 2011.

Les plaignants demandent également des poursuites pour des morts causées lors de combats entre factions rivales dans la nuit du 20 au 21 juin 2004 à Bouaké et Korhogo, qu’ils attribuent aux Forces nouvelles de Guillaume Soro, aujourd’hui âgé de 47 ans.

« Après de longues années d’impunité, cette plainte avec constitution de partie civile tend à ce que les responsabilités des auteurs, complices et autres donneurs d’ordres soient enfin exposées », relèvent les avocats Noémie Saidi-Cottier, Laurence Greig et Joseph Breham dans un communiqué.

« Dénonciation calomnieuse »

Ils la justifient notamment par le fait que Guillaume Soro réside depuis fin 2019 en France, un des éléments qui permet la saisine de la justice française.

Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Chine-Initiative la Ceinture et la Route: Wang Yi préside une visioconférence de haut niveau

Publié

le

Le 18 juin, à Beijing, Wang Yi, conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, a présidé une visioconférence de haut niveau sur la coopération internationale dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ». Les chefs de la diplomatie et des responsables au niveau ministériel de 25 pays, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé Tedros Adhanom Ghebreyesus et l’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement Achim Steiner ont participé à cette conférence.

Wang Yi a d’abord lu le message écrit adressé par le président Xi Jinping à la conférence.

Wang Yi a indiqué qu’avec une fervente participation et un soutien fort de toutes les parties, l’initiative « la Ceinture et la Route » est devenue la plus grande plate-forme de coopération internationale dans le monde. Depuis un an, malgré l’impact du COVID-19 et de la morosité de l’économie mondiale, la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route » va de l’avant et cette grande famille s’est encore élargie. Le niveau de coopération économique et commerciale a progressé et l’interconnexion s’est renforcée. Les partenaires veillent les uns sur les autres et s’entraident, ce qui démontre une forte résilience et un vif dynamisme.

Wang Yi a déclaré que pour vaincre le virus et surmonter la crise, il faut s’appuyer sur la solidarité, l’union et la coopération. Les partenaires de « la Ceinture et la Route » se trouvent dans l’obligation de montrer l’exemplarité. Premièrement, il faut renforcer la coopération en matière de santé publique en promouvant l’aide et la fourniture de matériels antiépidémiques, la recherche, le développement et la production des médicaments et du vaccin, accélérer la mise en œuvre de la « Route de la Soie sanitaire », discuter de la création du mécanisme de liaison en cas d’urgence sanitaire publique au sein de la structure en vue d’apporter davantage de contributions à la lutte contre l’épidémie. Deuxièmement, il faut promouvoir l’interconnexion afin que la production pour des projets d’infrastructures dans le cadre de « la Ceinture et la Route » soit reprise le plus tôt possible, en sauvegardant la sécurité des chaînes industrielle et d’approvisionnement tout en fournissant une garantie solide au redressement économique de tous les pays concernés. Troisièmement, il faut procéder à l’innovation et à la coopération dans les domaines de la 5G, des mégadonnées, de l’intelligence artificielle et du cloud computing, accélérer la mise en œuvre de la « Route de la Soie numérique », la « Route de la Soie écologique », pour redynamiser la croissance durable globale. Quatrièmement, il faut s’opposer fermement à l’unilatéralisme, au protectionnisme, continuer d’édifier une économie mondiale ouverte, sauvegarder le système de commerce multilatéraliste, promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et de l’investissement, promouvoir une mondialisation économique qui soit ouverte, inclusive, solidaire, équilibrée et bénéfique à tous et gagnant-gagnant en vue de réaliser la coordination entre l’initiative « la Ceinture et la Route » et d’autres programmes de coopération bilatérale et multilatérale.

Wang Yi a souligné qu’aujourd’hui, vaincre le virus et redresser l’économie constituent une tâche commune et urgente pour tous les pays du monde. Et la Chine donnera la priorité au renforcement de la communication et de la coordination avec les partenaires de « la Ceinture et la Route », dans les points suivants : la Chine aidera toutes les parties dans la lutte antiépidémique et le redressement économique et social ; dans la recherche, le développement et l’utilisation de vaccin, il faudra prendre en considération les demandes des partenaires de « la Ceinture et la Route » ; il faudra discuter de la création de passages pratiques et rapides pour la circulation transfrontalière des personnels et des marchandises ; il faudra organiser une visioconférence des ministres des transports des pays partenaires de « la Ceinture et la Route » pour sauvegarder la bonne circulation des chaînes industrielle et d’approvisionnement et du système logistique ; il faudra développer, main dans la main, l’e-commerce de « la Route de la Soie » et promouvoir la construction de villes intelligentes, le développement et la coopération écologiques.

Wang Yi a indiqué que la Chine souhaite conjuguer les efforts avec ses partenaires internationaux pour transformer « la Ceinture et la Route » en une route de coopération, en une route de santé et de sécurité, en une route de croissance et de développement, en vue d’ouvrir un avenir plus brillant.

Dans son discours, l’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement Achim Steiner a déclaré que l’épidémie prouve encore une fois que nous n’avons pas d’autres choix que de maintenir le multilatéralisme, renforcer l’union et la coopération pour réaliser le développement durable. La Chine joue un rôle de plus en plus important dans l’agenda de développement durable global et la coopération de « la Ceinture et la Route » et elle aidera toutes les parties à faire face à l’impact de l’épidémie sur l’économie, la société et l’environnement. L’ONU attache une grande importance à l’initiative « la Ceinture et la Route » en resserrant la coopération avec diverses parties.

Pour sa part, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que l’OMS apprécie beaucoup la promotion de la Chine dans la coopération antiépidémique internationale en fournissant des aides aux pays nécessiteux. Dans le contexte actuel, la proposition formulée par le président Xi Jinping de construire une communauté de santé publique pour l’humanité revêt une signification importante et la mise en œuvre de « la Ceinture et la Route » pourra y apporter des contributions majeures. L’OMS soutient la mise en œuvre de « la Route de la Soie sanitaire » et de « la Route de la Soie écologique ».

Les participants ont hautement apprécié l’organisation de cette conférence sous l’initiative de la Chine en estimant qu’elle est opportune et nécessaire et ont remercié la partie chinoise pour ses efforts et contributions à la coopération internationale antiépidémique. Ils ont estimé que l’épidémie prouve l’importance de la communauté de destin pour l’humanité et toutes les parties doivent renforcer l’union et la coopération en s’opposant à la politisation de l’épidémie, soutenir le multilatéralisme et le rôle de plus en plus important joué par l’ONU et l’OMS. L’initiative « la Ceinture et la Route » constitue une plate-forme importante pour lutter contre l’épidémie et promouvoir le redressement de l’économie. Toutes les parties soutiennent la mobilisation générale pour vaincre l’épidémie, la coopération en matière de santé publique, la mise en œuvre de « la Route de la Soie sanitaire ». Elles mettront en œuvre les points communs du 2e Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale en promouvant la coopération pragmatique dans les domaines concernés en vue d’obtenir davantage de résultats dans cette coopération.

A l’issue de la conférence, a été publiée la Déclaration conjointe résumant les consensus obtenus.

Continuer à lire

Actualité

« VAINCRE LA COVID-19 PAR LA SOLIDARITÉ ET LA COOPÉRATION » dixit Xi Jinping

Publié

le

Nous vous proposons le discours intégral de Monsieur Xi Jinping Président de la République populaire de Chine au Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19. Lisez!

(Beijing, 17 juin 2020)

Monsieur le Président Cyril Ramaphosa,
Monsieur le Président Macky Sall,
Messieurs les Chefs d’État et de gouvernement,
Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine 
Moussa Faki Mahamat,
Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres,
Monsieur le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé
Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus,

Nous organisons aujourd’hui ce sommet extraordinaire Chine-Afrique à un moment important où les pays du monde se battent contre la COVID-19. Nous nous réunissons par visioconférence entre amis anciens et nouveaux pour échanger sur une lutte solidaire et consolider l’amitié fraternelle sino-africaine. Je tiens à remercier le Président Cyril Ramaphosa et le Président Macky Sall d’avoir pris ensemble avec moi l’initiative de tenir cette conférence. Et je remercie tous les collègues qui sont présents au sommet. Je voudrais aussi exprimer mes salutations cordiales aux dirigeants africains qui ne sont pas avec nous aujourd’hui.

 

La COVID-19 survenue soudainement a gravement impacté les différents pays du monde et coûté la vie à des centaines de milliers de personnes. Je propose que nous observions un moment de silence en mémoire des personnes décédées et adressions nos sentiments de sympathie à leurs familles.

 

-Face à ce défi sanitaire, la Chine et l’Afrique ont résisté à une rude épreuve. Grâce à des efforts ardus et au prix de grands sacrifices, la Chine est parvenue à endiguer la propagation du virus sur son territoire, mais elle est encore confrontée au risque de résurgence. En Afrique, grâce aux efforts unis des gouvernements et des peuples africains et à la coordination active de l’Union Africaine, des mesures fortes et difficiles ont été prises, permettant d’atténuer la situation et d’obtenir des résultats encourageants.

 

-Face à ce défi sanitaire, la Chine et l’Afrique se sont soutenues mutuellement et ont mené un combat solidaire. Lorsque la Chine traversait les moments les plus difficiles de sa lutte, l’Afrique nous a apporté un soutien précieux. Nous ne l’oublierons jamais. Quand l’Afrique a été touchée par le virus, la Chine a été parmi les premiers à lui porter assistance et s’est battue fermement aux côtés des Africains.

 

-Face à ce défi sanitaire, la Chine et l’Afrique ont consolidé leur solidarité, amitié et confiance. Je voudrais réaffirmer que la Chine attache un grand prix à l’amitié traditionnelle avec l’Afrique et que quels que soient les aléas internationaux, elle reste fermement résolue à renforcer la solidarité et la coopération avec l’Afrique.

 

Chers Collègues,

La COVID-19 continue de se propager dans le monde. La Chine et l’Afrique font toutes les deux face à la mission difficile de vaincre le virus, de stabiliser l’économie et de garantir le bien-être de la population. Nous devons accorder la priorité absolue à nos peuples et à leur vie, mobiliser toutes les ressources, travailler en solidaires et faire tout notre possible pour protéger la vie et la santé de nos populations et minimiser les impacts de la maladie.

 

Des efforts devront être consentis dans les domaines suivants :

Premièrement, nous devons travailler résolument pour combattre ensemble le virus. La Chine continuera de porter tout son soutien à l’Afrique, de redoubler d’efforts pour mettre en œuvre les mesures que j’ai annoncées lors de la cérémonie d’ouverture de l’Assemblée mondiale de la Santé, de fournir des matériels aux pays africains et d’y envoyer des groupes d’experts médicaux, et de faciliter leurs achats en Chine de matériels nécessaires. Elle démarrera en avance les travaux du siège du CDC africain d’ici fin d’année, et travaillera avec l’Afrique pour mettre effectivement en œuvre l’initiative pour la santé dans le cadre du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA), accélérer la construction des hôpitaux d’amitié Chine-Afrique et favoriser les partenariats entre hôpitaux chinois et africains. Par ces efforts, nous souhaitons bâtir conjointement une communauté de santé Chine-Afrique pour tous. La Chine s’engage à donner aux pays africains un accès prioritaire au vaccin lorsqu’il sera développé et déployé.

 

Deuxièmement, nous devons travailler résolument pour promouvoir la coopération sino-africaine. Pour réduire les impacts de ce défi sanitaire, il nous faut renforcer la coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » et accélérer la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing en mettant davantage l’accent sur la santé, la reprise des activités et l’amélioration du bien-être de la population.

La Chine annulera, dans le cadre du FCSA, les prêts sans intérêt arrivant à échéance fin 2020 des pays africains concernés. Elle est prête à travailler avec la communauté internationale pour accroître le soutien aux pays africains durement touchés et soumis aux fortes pressions, notamment par l’allongement du délai de remboursement de leur dette, pour les accompagner en cette période difficile. La Chine encourage ses institutions financières concernées à mener des discussions amicales avec les pays africains sur les arrangements concernant les prêts commerciaux avec garantie souveraine, en se référant à l’initiative du G20 sur la suspension du service de la dette et conformément aux règles du marché. Elle travaillera avec les autres membres du G20 pour mettre en œuvre cette initiative et appelle le G20 à, sur la base de la mise en œuvre de cette initiative, prolonger la suspension en faveur des pays africains et des autres pays concernés.

 

La Chine souhaite que la communauté internationale, notamment les pays développés et les institutions financières multilatérales, puisse prendre des actions plus fortes sur l’allègement et la suspension de la dette africaine. La Chine, en respectant la volonté de la partie africaine, est prête à coopérer avec les Nations Unies, l’OMS et les autres partenaires pour accompagner l’Afrique dans la lutte contre le virus.

 

Promouvoir la réalisation du développement soutenu en Afrique, c’est une voie d’avenir. La Chine soutient l’Afrique dans la construction de la zone de libre-échange continentale et ses efforts pour renforcer la connectivité et améliorer les chaînes industrielles et d’approvisionnement. Elle est prête à œuvrer avec l’Afrique pour élargir la coopération dans l’économie numérique, la ville intelligente, l’énergie propre, la 5G et d’autres nouvelles formes d’activité, de sorte à contribuer au développement et à l’émergence de l’Afrique.

 

Troisièmement, nous devons poursuivre fermement le multilatéralisme. La solidarité et la coopération sont l’arme la plus puissante pour vaincre le virus. La Chine est prête à travailler avec l’Afrique pour préserver le système de gouvernance mondiale centré sur les Nations Unies et à soutenir l’OMS pour qu’elle apporte une plus grande contribution à la lutte mondiale contre la COVID-19. Nous nous opposons à la politisation de l’épidémie, à l’étiquetage du virus, à la discrimination raciale et au préjugé idéologique. Nous défendons fermement l’équité et la justice internationales.

 

Quatrièmement, nous devons promouvoir inébranlablement l’amitié sino-africaine. Le monde d’aujourd’hui traverse des changements jamais vus depuis un siècle. Face aux opportunités et défis nouveaux, la Chine et l’Afrique ont plus que jamais besoin de renforcer leur coopération. J’entends maintenir d’étroits contacts avec vous, mes chers collègues, pour consolider l’amitié et la confiance mutuelle, nous soutenir mutuellement sur les questions touchant aux intérêts vitaux, et préserver ensemble les intérêts fondamentaux de la Chine, de l’Afrique et de l’ensemble des pays en développement, de sorte à promouvoir le développement à un niveau élevé du partenariat de coopération stratégique global sino-africain.

 

Chers Collègues,

Il y a deux ans, lors du Sommet de Beijing, nous avons décidé ensemble de construire une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide. Aujourd’hui, nous nous réunissons à l’occasion de ce sommet extraordinaire pour honorer notre engagement par des actions concrètes, et aussi pour contribuer à la coopération internationale contre la COVID-19. Je suis convaincu que nous finirons par vaincre le virus, et que nos peuples auront une vie meilleure.

Je vous remercie.

Continuer à lire

Actualité

SOMMET CHINE-AFRIQUE SUR COVID-19 : VOICI LA DÉCLARATION CONJOINTE.

Publié

le

La COVID-19 est un défi majeur pour toute l’humanité et constitue l’urgence mondiale de santé publique la plus grave depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 

Dans le but de renforcer la solidarité et la coopération pour vaincre ensemble le virus et de montrer une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide, et sur l’initiative conjointe de la République populaire de Chine, de la République sud-africaine, pays assurant la présidence tournante de l’Union Africaine (UA), et de la République du Sénégal, coprésident africain du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA), des dirigeants chinois et africains ont tenu par visioconférence un Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19 le 17 juin 2020.

Ont pris part à ce Sommet :

S.E.M. Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine ;

S.E.M. Matamela Cyril Ramaphosa, Président de la République sud-africaine ;

S.E.M. Macky SALL, Président de la République du Sénégal ;

S.E.M. Abdel Fattah Al-SISI, Président de la République Arabe d’Égypte ;

S.E.M. Felix-Antoine Tshisekedi TSHILOMBO, Président de la République Démocratique du Congo;

S.E.M. Abdelmadjid TEBBOUNE, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire ;

S.E.M. Ali Bongo ONDIMBA, Président de la République Gabonaise ;

S.E.M. Uhuru KENYATTA, Président de la République du Kenya ;

S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali ;

S.E.M. Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger ;

S.E.M. Muhammadu BUHARI, Président de la République fédérale du Nigeria ;

S.E.M. Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda ;

S.E.M. Emmerson Mnangagwa, Président de la République du Zimbabwe ;

S.E.M. Abiy Ahmed Ali, Premier Ministre de la République fédérale démocratique d’Éthiopie ;

S.E.M. Moussa Faki MAHAMAT, Président de la Commission de l’Union Africaine ;

S.E.M. Antonio GUTERRES, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et le Dr Tedros Adhanom GHEBREYESUS, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont également participé au Sommet en tant qu’invités spéciaux.

Après des échanges amicaux et approfondis, les dirigeants participants sont convenus de ce qui suit :

 

I. Ils expriment leur profonde préoccupation s’agissant de la propagation de la COVID-19 dans le monde, qui constitue un défi imminent et inédit pour les peuples des différents pays, et compte tenu de ses impacts majeurs sur la vie et la santé des peuples.

Ils reconnaissent l’importance fondamentale des questions de santé publique pour la paix et la sécurité internationales et le bien-être des peuples, notamment le fait que l’Afrique est extrêmement vulnérable face à la COVID-19 et a besoin de la solidarité et du soutien des différentes parties appuyant ses capacités de réponse à la COVID-19 et son développement socio-économique.

 

Ils saluent et soutiennent l’appel du Secrétaire général des Nations Unies à la solidarité dans la lutte contre la COVID-19 et s’engagent à œuvrer ensemble pour préserver la sécurité de la santé publique mondiale et garantir les droits et intérêts légitimes des pays en développement, afin d’apporter une plus grande contribution à la promotion de la paix et du développement dans le monde et de construire ensemble une communauté de santé pour l’humanité.

 

Ils soulignent les liens étroits entre le développement, la paix et la sécurité, appellent la communauté internationale à soutenir la mise en œuvre par l’Afrique de l’initiative « Faire taire les armes en Afrique » et réclament une levée rapide des sanctions économiques contre le Zimbabwe et le Soudan.

 

Conformément à l’esprit du FCSA et aux valeurs auxquelles sont attachées les deux parties, ils continuent de se soutenir mutuellement sur les questions relatives à leurs intérêts vitaux et préoccupations majeures. La Chine soutient les pays africains dans leur recherche de voies de développement adaptées aux réalités nationales et s’oppose à toute ingérence extérieure dans les affaires intérieures africaines. L’Afrique appuie la position de la Chine sur les questions concernant Taiwan et Hong Kong, ainsi que les efforts de la Chine visant à préserver la sécurité nationale à Hong Kong en vertu de la loi.

 

II. Ils apprécient hautement et soutiennent activement le rôle leader et coordinateur joué par l’OMS, sous la direction de son Directeur général, le Dr Tedros Adhanom GHEBREYESUS, dans la lutte mondiale contre la COVID-19 et appellent la communauté intermationale à accroître son soutien politique et financier à l’Organisation.

Ils saluent l’adoption par la 73e Assemblée mondiale de la Santé de la résolution sur la riposte à la COVID-19, expriment leur profonde préoccupation face aux effets négatifs de la COVID-19, soulignent l’importance de la coopération mondiale, appellent au renforcement de la solidarité et de la coopération internationales, en vue de contenir et d’atténuer ensemble la COVID-19 et d’apporter une attention particulière aux besoins des personnes vulnérables. Ils réaffirment leur opposition à la politisation de la COVID-19 et à l’étiquetage du virus, appellent la communauté internationale à œuvrer ensemble pour prévenir la discrimination et la stigmatisation, lutter contre les informations fausses et trompeuses et renforcer la coopération sur la R&D des outils de diagnostic, des traitements, des médicaments et des vaccins ainsi que sur l’identification de la source zoonotique du virus.

 

Ils soutiennent le lancement au moment approprié le plus proche après la maîtrise de la COVID-19 dans le monde et en consultation avec les États membres de l’OMS, d’un processus d’évaluation impartiale, indépendante et complète par étapes, qui soit piloté par l’OMS, mené dans le respect du principe de l’objectivité et de l’impartialité et basé sur la science et le professionnalisme, notamment en utilisant les mécanismes existants, selon qu’il conviendra, pour examiner l’expérience acquise et les leçons tirées de la riposte sanitaire internationale coordonnée par l’OMS face à la COVID-19.

Ils saluent le leadership du Secrétaire général des Nations Unies, son soutien à l’action de l’OMS pour lutter contre la COVID-19, ainsi que ses initiatives sanitaires pour rendre vaccins et méthodes diagnostiques et thérapeutiques accessibles dans le monde.

 

III. La partie africaine exprime sa haute appréciation au gouvernement chinois qui a adopté résolument des mesures fermes pour endiguer la propagation de la COVID-19, et communiqué sans tarder à l’OMS et aux pays concernés des informations sur la situation en Chine dans un esprit ouvert, transparent et responsable, permettant de gagner un temps précieux pour la lutte internationale contre le virus. La Chine remercie les pays africains, l’UA et les autres organisations régionales pour la solidarité et le soutien qu’ils lui ont témoigné dans sa lutte contre la COVID-19. Elle salue l’établissement par l’Afrique d’une stratégie africaine de lutte contre la COVID-19, la nomination d’envoyés spéciaux pour mobiliser le soutien international aux efforts africains pour relever les défis économiques de la COVID-19. Elle salue la résilience des pays africains et les résultats encourageants qu’ils ont obtenus dans le combat contre le virus grâce à l’adoption de mesures préventives pour éviter la propagation de la COVID-19.

 

Les pays africains, tout en remerciant la Chine pour son soutien agissant à la lutte africaine contre la COVID-19 et son engagement solidaire, apprécient hautement les nouvelles mesures qu’elle a annoncées lors de la 73e Assemblée mondiale de la Santé pour soutenir la riposte des pays en développement contre le virus. La Chine réaffirme sa volonté de mettre activement en œuvre les propositions et mesures annoncées, d’accompagner l’Afrique dans le renforcement de ses capacités de prévention et de contrôle des maladies et de développement durable, et d’accélérer la construction du siège du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies. Elle affirme son engagement, en cas de mise au point par la Chine d’un vaccin contre la COVID-19, d’en faire un bien public, en vue de contribuer ainsi à l’accessibilité et l’abordabilité du vaccin dans les pays en développement, notamment dans les pays africains.

 

Les deux parties réaffirment leur engagement à adopter des mesures énergiques pour protéger la santé et la sécurité de leurs ressortissants, préserver leurs droits et intérêts légitimes et valoriser leurs médecines traditionnelles.

Les pays africains expriment leur profonde gratitude et appréciation aux institutions et entreprises chinoises qui ont apporté des fournitures médicales et du soutien matériel à leur combat contre la COVID-19.

 

IV. Elles reconnaissent pleinement le rôle positif de la coopération sino-africaine en matière d’investissement et de financement pour le développement et l’amélioration du bien-être des populations en Afrique, et appellent la communauté internationale à partager les expériences sur la lutte contre le virus et à accroître son soutien matériel, technique, financier et humanitaire aux pays africains par une coopération solidaire, afin de les aider à neutraliser l’impact de la COVID-19 et à réaliser un développement durable autonome.

 

La Chine, accordant une grande importance aux préoccupations des pays africains sur la question de la dette, mettra effectivement en œuvre l’Initiative du G20 sur la suspension du service de la dette pour les pays les plus pauvres, et reste disposée à engager des consultations d’égal à égal et amicales pour accroître son soutien aux pays africains durement touchés par l’impact de la COVID-19.

 

La partie africaine apprécie les actions chinoises et appelle la communauté internationale, notamment les pays développés et les institutions financières internationales, à prendre des mesures concrètes et diligentes pour l’allègement du fardeau de la dette africaine.

 

V. Les deux parties réaffirment leur ferme soutien au multilatéralisme, leur opposition à l’unilatéralisme et leur engagement à préserver le système international centré sur l’ONU et à défendre l’équité et la justice internationales.

Elles appellent la communauté internationale à construire une économie mondiale ouverte, à renforcer la coordination des politiques macroéconomiques et à préserver ensemble la stabilité et le bon fonctionnement des chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales. Elles soutiennent activement la construction de la zone de libre-échange continentale africaine.

 

Elles reconnaissent l’importance de la numérisation dans l’ère post-COVID-19, soutiennent le développement accéléré de l’économie numérique en Afrique et l’intensification des échanges et de la coopération dans les domaines de la numérisation, des technologies de l’information et de la communication, en particulier la télémédecine, le téléenseignement, la 5G et les méga données.

Elles soutiennent l’engagement de discussions avec des partenaires internationaux sur le développement de la coopération tripartite ou multipartite en Afrique de manière active, ouverte et inclusive et sur la base du respect de la volonté des pays africains, afin de soutenir les pays africains dans leurs efforts pour vaincre au plus vite le virus et accélérer leur développement.

 

VI. En cette année de célébration du 20e anniversaire de la création du FCSA, les dirigeants se félicitent des progrès significatifs enregistrés dans la mise en œuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing du FCSA, et s’accordent à donner une plus grande priorité au secteur de la santé publique dans la mise en œuvre des « huit initiatives majeures » de la coopération sino-africaine.

Dans la perspective de la poursuite de la coopération sino-africaine dans l’ère post-COVID-19, ils travailleront ensemble pour la bonne organisation de la réunion du FCSA de 2021.

 

VII. Les dirigeants saluent l’initiative lancée par la République Populaire de Chine, la République sud-africaine et la République du Sénégal d’organiser le présent Sommet à un moment crucial de la lutte africaine contre la COVID-19.

Ils rendent un vibrant hommage aux dirigeants africains présents ou non au Sommet, pour les efforts énergiques qu’ils déploient dans la lutte contre la COVID-19.

Les dirigeants participants ont exprimé leurs profondes condoléances pour la disparition de S.E.M. Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi, et leur sincère sympathie au peuple burundais.

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 3 jours

Boffa : la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL bouclée en apothéose

Comme partout en Guinée, la campagne du RPG-ARC-EN-CIEL a pris fin ce vendredi 16 octobre 2020 dans la préfecture de...

ACTUALITESil y a 5 jours

Dr Koureissy Condé aux côtés du Pr Alpha Condé : un «défenseur» de l’opposition dans le sérail !

C’est du pain béni pour l’opposition. Un rapprochement qui enchante. Longtemps plongée dans l’hésitation, le parti Alliance nationale pour le...

ACTUALITESil y a 6 jours

Mamou : Cellou Dalein Diallo anime un meeting géant au stade préfectoral

Forcé de remettre dans le calendre grec sa campagne électorale dans la région de Kankan, le président de l’UFDG poursuit...

ACTUALITESil y a 6 jours

Kankan : Alpha Condé accueilli en rock star par les militants du rpg arc-en-ciel

C’est une foule immense, habillée en jaune et autres symboles du parti Rpg qui est sortie accueillir le président de...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Kankan : plus de 98% des cartes d’électeurs ont été retirées ( source CEPI-Kankan)

Lancées le 19 septembre dernier, les opérations de distribution des cartes d’électeurs se poursuivent sans difficulté majeure dans la région...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Macenta : Ce que Cellou Dalein Diallo a promis aux jeunes et femmes!

Le président de l’union des forces démocratiques de Guinée poursuit son offensive à l’intérieur du pays pour expliquer son programme...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Le Mouvement politique ‘’Faso Khanunteya’’ invite les guinéens à combattre l’ethnostratégie pour une nation unie et prospère (Déclaration)

  Le Mouvement politique « Faso Khanunteya », dénomination issue des langues nationales maninkakan et sossoxui signifiant littéralement amour de la patrie,...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Fiabilité du Fichier électoral : les experts de la CEDEAO présentent leur rapport d’audit

Après un mois d’analyse, d’évaluation du fichier électoral, les experts de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Kankan : le fédéral de l’ufdg dévoile les raisons de leur interpellation.

Ils ont été interpellés, détenus durant quelques heures, avant d’être libérés dans la journée de ce mardi 22 septembre 2020...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Urgent-kankan: les leaders de l’ufdg interpellés sont libérés.

Elle vient de nous parvenir cette autre nouvelle. Interpellés et détenus pour quelques heures, les responsables de l’ufdg arrêtés viennent...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci