Connect with us

ACTUALITES

Conseil des ministres du 26-11-2020: ce qu’il faut retenir!

Publié

le

Conakry, le 26 novembre 2020 – Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Conseil des Ministres a tenu sa session ordinaire ce jeudi, 26 Novembre 2020, par visioconférence, de 10h à 13H, avec l’ordre du Jour suivant :

 

  1. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

  1. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTERIEL DU MARDI, 24 NOVEMBRE 2020

 

III. QUESTIONS DIVERSES

 

Au titre du premier point de l’ordre du jour

 

Le Président de la République a donné aux départements en charge des Finances, du Plan et du Budget des instructions en vue de permettre en Décembre prochain, le bouclage du Programme en cours avec le FMI, par une gestion plus rigoureuse des dépenses publiques afin de réduire de manière drastique, le déficit du Trésor public vis-à-vis de la Banque Centrale

 

Le Chef de l’Etat a informé le Conseil de sa décision de mettre en place dans les plus brefs délais une structure chargée de renforcer le contrôle sur la passation et la gestion des marchés publics dans l’objectif d’améliorer sensiblement la qualité de la gestion des finances publiques, conformément au mot d’ordre « Gouverner autrement » qui, loin d’être un simple slogan, devient un impératif de la nouvelle gouvernance envisagée dans le cadre de la Quatrième République.

 

Le Président de la République a instruit le Ministre de l’Economie et des Finances à identifier des bailleurs de fonds et institutions internationales susceptibles d’accompagner un programme de formation soutenu en faveur des responsables de passation des marchés publics

 

Le Président de la République a instruit le Gouvernement d’envisager une mise à jour du Code Foncier et Domanial en vue de l’adapter à l’évolution de notre pays et à veiller en particulier à ce qu’il reflète réellement la politique d’incitation des investisseurs nationaux et étrangers et qu’il contribue à réduire le nombre de conflits domaniaux qui encombrent les rôles des tribunaux guinéens

 

Le Chef de l’Etat a demandé aux départements concernés de veiller à l’importation à temps des engrais et pesticides pour éviter de mettre en péril la campagne agricole dont la réussite est liée au calendrier de fourniture des intrants agricoles aux paysans

 

Le Président de la République a invité au respect des règles de cession du patrimoine foncier et domanial public en insistant particulièrement sur l’interdiction pour les préfets et maires de procéder à une quelconque aliénation de terrains et bâtiments publics

 

Le Chef de l’Etat a réitéré la nécessité de procéder à un contrôle minutieux des baux emphytéotiques conclus par l’Etat avant toute décision de validation ou d’annulation tout en rappelant la détermination du Gouvernent à récupérer tous les biens immobiliers publics issus du Contentieux Franco-guinéens

 

Au deuxième point de l’ordre du jour, Monsieur le Premier Ministre a fait le compte rendu de la session ordinaire du Conseil Interministériel du 24 Novembre 2020.

 

A ce titre, le Conseil a entendu successivement

 

  • Le Ministre d’Etat en charge de l’Industrie et des PME sur sa communication relative au Programme pays entre la République de Guinée et l’ONUDI

 

  • Le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime sur l’organisation de la Table ronde des bailleurs de fonds du secteur de la Pèche

 

  • Le Ministre de l’Economie et des Finances pour la présentation du Formulaire de Déclaration de Patrimoine

 

Dans ce cadre,

 

Le Ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises a fait une communication relative au Programme Pays entre la République de Guinée et l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) 2020-2023.

 

Il a expliqué que le cadre de programmation pays est conçu pour intensifier l’appui de l’ONUDI au Gouvernement de la République de Guinée à travers une feuille de route pour un Développement Industriel Inclusif et Durable tel que défini dans la Déclaration de Lima, adoptée le 02 Décembre 2013 lors de la 15ème session de la Conférence Générale de l’ONUDI.

Le Ministre a affirmé que le cadre de coopération technique proposé s’inscrit dans la vision de la nouvelle génération de programme pays qui se veut plus ambitieuse et qui appelle à plus d’intégration et d’impacts, grâce aux partenariats multipartites.

 

Il a soutenu que ce programme est réaliste, flexible et adresse les défis de base pour un secteur industriel compétitif.

Le budget du Programme Pays est de 22 millions USD dont 15 millions USD restent à mobiliser

Le Ministre a précisé qu’au terme de ce nouveau Programme Pays 2020-2023, les impacts suivants sont attendus :

 

  • La valeur Ajoutée Manufacturière de la Guinée est impulsée ;
  • La Guinée est mieux positionnée et plus compétitive sur des chaines de valeurs plus porteuses, notamment dans l’agrobusiness ;
  • Des emplois sont massivement crées pour les jeunes et les femmes, à la faveur d’un secteur productif plus diversifié et inclusif ;
  • Des infrastructures et services catalytiques pour l’industrie et le commerce sont renforcés ;
  • Et le secteur industriel de la Guinée attire plus d’investissements publics et privés.

 

Au terme de l’exposé, le conseil a apprécié cet exercice et invité le Ministre à travailler, dans le cadre d’une politique sectorielle d’ensemble avec la Ministre du Plan, pour une meilleure intégration des composantes du projet, en rapport avec le document du PNDES 2 en cours de préparation.

 

Le Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime a présenté une communication relative à l’organisation de la table ronde des bailleurs sur les projets prioritaires pour le développement du secteur de la pêche et de l’aquaculture en République de Guinée.

 

Le Ministre a rappelé que l’organisation de la table ronde s’inscrit dans la dynamique de la mise en œuvre les recommandations des Etats généraux de la pêche et de l’aquaculture tenus en 2013, ainsi que la priorisation du développement du secteur par le Gouvernement.

Le Ministre a indiqué que six (6) programmes sont retenus pour être présentés à cette table ronde. Ce sont :

 

  • La Promotion des bonnes pratiques de gouvernance ;
  • L’Amélioration de la chaîne de valeur des produits halieutiques ;
  • Le développement de la pêche continentale et de l’aquaculture ;
  • Le développement de la pêche maritime ;
  • L’Appui au Centre National des Sciences Halieutiques de Boussoura ;
  • L’Appui au Centre National de Surveillance et de Police des Pêches.

 

Il a précisé que les objectifs assignés au Document Cadre de Politique des Pêches et de l’Aquaculture (DOCPA) sont encore d’actualité et ont été par conséquent repris, réactualisés et reconduits pour une date d’échéance fixée à 2040.

 

Le Ministre a indiqué que les résultats attendus à l’issue de la table ronde sont :

 

  • L’affirmation de la volonté du Gouvernement à soutenir le secteur de la pêche et de l’aquaculture avec des apports budgétaires conséquents ;
  • Les ressources disponibles et la stratégie de mobilisation des ressources additionnelles nécessaires au financement du DOCPA annoncées par les partenaires au développement traditionnels ou de nouveaux partenaires ;
  • La disponibilité des différents instruments et les modalités ainsi que les échéanciers que les Partenaires entendent mettre à contribution pour répondre aux besoins de financement de la pêche et de l’aquaculture en Guinée.

 

Au terme de l’exposé, le conseil a apprécié l’initiative pour la visibilité donnée au secteur de la pêche et invité les Ministres du Budget et des Finances de mettre à sa disposition le budget résiduel de préparation de la rencontre.

 

2.3. Le Ministre de l’Economie et des Finances a fait une communication sur le contenu du Formulaire de Déclaration de Patrimoine, conformément aux dispositions de la Constitution du 06 Avril 2020, notamment en ses Articles 49 et 64, et suivant les prescriptions du Décret D/2020/286/PRG/SGG du 13 Novembre 2020, portant contenu du Formulaire de Déclaration de Patrimoine.

 

Il a indiqué que le formulaire résume les renseignements sur l’ensemble des biens et revenus (immobiliers, mobiliers, financiers, etc.) que le déclarant doit fournir pour son compte et celui de ses conjoints et enfants.

 

Le Ministre a informé que le formulaire est publié sur les sites de la Cour Constitutionnelle et de la Cour des Comptes.  Quant à la déclaration initiale et celle de fin de mandat ou de fonction, elles sont publiées au Journal Officiel de la République.

 

Il a affirmé que la déclaration de patrimoine concerne les Autorités ci-après :

 

  • Le Président de la République ;
  • Le Président de l’Assemblée Nationale ;
  • Les Présidents des Institutions Constitutionnelles ;
  • Le Premier Ministre et les Ministres ;
  • Les Ministres délégués ;
  • Les Secrétaires d’Etat ;
  • Les Secrétaires Généraux ayant rang de Ministre ;
  • Le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, et
  • Les Responsables des Régies Financières de l’Etat, y compris :
  • Les ordonnateurs de recettes et de dépenses ;
  • Les comptables publics effectuant des opérations portant sur un montant annuel supérieur ou égal à un certain seuil fixé par voie réglementaire.

 

Le Ministre a souligné que les assujettis sus-mentionnés doivent dans les trente (30) jours qui suivent leurs entrées en fonction, formuler une déclaration certifiée sur l’honneur exacte et sincère sur leurs situations patrimoniales.

 

Il a indiqué que les personnes assujetties ont l’obligation de soumettre une nouvelle déclaration en cas de modification substantielle des éléments du patrimoine, c’est-à-dire lorsque la valeur cumulée du patrimoine du déclarant a augmenté de plus d’un milliard de francs guinéens (1.000.000.000) par rapport à la dernière déclaration.

 

Une telle déclaration doit être présentée au plus tard le 1er Avril de l’année qui suit l’année au cours de laquelle des modifications substantielles des actifs sont survenues.

 

Le Ministre a expliqué que la déclaration de patrimoine s’étend au patrimoine détenu directement ou indirectement et qu’il soit situé sur le territoire Guinéen ou à l’étranger, qu’il s’agisse de biens propres, de biens de la communauté ou de biens réputés indivis et le droit réel exercé sur le bien.

 

Le déclarant doit signer personnellement et parapher chaque page de sa déclaration initiale et de fin de mandat.

 

Il a annoncé que la Loi dispose que la fausse déclaration, l’omission d’une partie substantielle du patrimoine ou l’évaluation mensongère du patrimoine est passible d’une amende équivalente au double montant du patrimoine non déclaré et punie conformément aux dispositions des articles 586 et 587 du Сode pénal.

 

L’inobservation de l’obligation de déclaration de patrimoine par une personne assujettie est punie conformément au Code Pénal.

 

La mise en œuvre de cette politique comporte plusieurs volets, notamment le renforcement du dispositif législatif et institutionnel normatif afin de favoriser : la Redevabilité, la Transparence, l’Intégrité et la Protection des deniers publics.

 

Le Ministre a souligné que l’exercice de hautes fonctions publiques doit s’accompagner d’un devoir de responsabilité, de probité et d’intégrité, excluant toute dynamique d’accaparement des ressources publiques.

 

Au terme de l’exposé, le conseil a demandé au Ministre de travailler à la finalisation du formulaire au regard des observations formulées et en collaboration avec d’autres structures et personnes ayant une expérience en la matière afin d’élaborer un guide permettant de faciliter la compréhension et le renseignement du document.

 

 

Au titre des QUESTIONS DIVERSES 

 

Le Conseil a déploré la diffusion par certains médias d’informations diffamatoires sur un membre du Gouvernement autour d’un détournement qui porterait sur des montants faramineux sans en apporter la moindre preuve. Le Conseil  encourage la HAC à veiller à l’application des règles d’éthique et de déontologie ainsi qu’au respect des dispositions pertinentes de la Loi sur la liberté de la Presse.

 

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a informé le Conseil de l’inauguration d’infrastructures à l’Université Gamal Abdel Nasser, le mercredi 02 Décembre 2020.

 

Le Ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises a informé le Conseil de la Ratification par l’Assemblée Nationale, du texte portant sur la Zone Industrielle de Fanyé.

 

Avant de lever la séance, Monsieur le Président de la République a donné au Conseil de larges informations sur la situation nationale, africaine et internationale

 

 

Le Conseil des Ministres

 

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

 

 

Aboubacar Condé journaliste redacteur en chef de Sabari Fm, directeur de publication du site africvisionguinee.com. Lisez et partagez nos articles, vous avez une information, vous souhaitez acheter un espace publicitaire sur Africvisionguinee contactez-nous.

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Affaire Iya CISSE et Sékou KABA: les précisions de Souleymane Traoré!

Publié

le

Dans l’affaire judiciaire et médiatique qui oppose principalement Messieurs Iya CISSE et Sékou KABA, des accusations répétées de trafic d’influence, d’abus de pouvoirs, ont été portés contre moi et celles de détournements de propriétés contre mon épouse. Par respect pour l’opinion publique devant qui j’ai un devoir de redevabilité en raison des fonctions publiques que j’exerce et pour l’honneur du FER, l’institution que j’ai l’honneur de diriger, je me suis résolu à exercer le présent droit de réponse, pour dire sur mon honneur d’Homme, ma part de vérité dans cette affaire.

Les faits sont les suivants :

Dans le cadre de ses activités commerciales, Mme Traoré Issa Wann s’est rendue en Chine pour y acheter des marchandises, essentiellement composées de carreaux. Comme d’habitude, elle a été guidée par M. Iya CISSE, installée là-bas depuis plusieurs années, avec qui elle a fini par nouer des relations d’amitié. Elle a ainsi acheté personnellement et chargé sur place 3 conteneurs.

Un de ses partenaires à Conakry lui a conseillé de mettre les connaissements au nom des Etablissements Boubacar Diallo, commissionnaire agréé en douane, afin qu’ils obtiennent le contrat de « dédouanement des marchandises ». Mme Traoré ne connaissait pas directement M. Boubacar Diallo. Elle a donc personnellement supervisé le chargement des conteneurs sur place en Chine mais ne pouvait attendre leur embarquement. Elle a payé sur place les frais de transport des conteneurs, dont le montant a été remis à son fournisseur Anna, la Directrice de la société Anna CHUANG YIN CERAMICS, devant Iya.

Elle a demandé à Anna, de remettre après embarquement à Iya les connaissements afin de les lui envoyer à Conakry pour les formalités de sortie des conteneurs. C’est après le départ de Mme Traoré de Chine que les manœuvres de fraude ont eu lieu : Iya aurait convaincu la chinoise de lui prêter une partie des frais de transport. Ne pouvant rembourser, M. Kaba aurait alors proposé de payer une partie des dits frais, ayant lui-même un conteneur et obtenu de Iya, le changement des connaissements au nom des Établissements Kaba Mamady et Frères en lieu et place des Ets Boubacar Diallo. Courant août 2019, Mme Traoré reçut un appel téléphonique de Iya qui lui dit en ma présence, alors même qu’il n’avait pas encore transmis les connaissements : « Puisque tu veux pas de tes conteneurs, j’ai mis au nom de quelqu’un d’autre ». Elle a naturellement pensé qu’il plaisantait.

Comme complication supplémentaire de fait et de droit dans cette affaire, M. Boubacar Diallo a effectivement affirmé à la Douane et à MAERSK n’être pas propriétaire des conteneurs parce que selon lui, on ne l’avait pas informé qu’ils avaient été chargés en son nom. MAERSK Guinée a confirmé que dans leur système, MAERSK Chine avait procédé au changement du destinataire des conteneurs et que ce changement pouvait intervenir légalement tant que les conteneurs n’étaient pas arrivés au port de destination. La Douane a affirmé qu’en tant que tiers, elle n’était liée que par le connaissement. Il semblerait que les Ets Kaba Mamady et Frères ne se reconnaissent pas dans l’action de Sékou Kaba.

Face au désespoir de mon épouse de voir ses conteneurs sortis du port de Conakry, j’ai constitué pour elle un Avocat, Me Raja RAFI, qui en novembre 2019, a initié dans l’urgence une procédure de saisie conservatoire et de mise sous séquestre judiciaire des conteneurs, une plainte à la Police Judiciaire contre Iya CISSE, une procédure contre MAERSK et tenté une procédure en Chine contre les nommés Iya et Anna. En raison des difficultés pratiques, la procédure chinoise n’a pu être exercée.

Différentes décisions judiciaires ont été rendues par le Tribunal de Commerce, le Tribunal de Première Instance de Kaloum et la Cour d’Appel de Conakry. Iya aurait également engagé une procédure pénale contre Sékou Kaba et son frère ou représentant Alpha Kabinè Kaba.

A l’initiative d’un membre de la famille Kaba, un règlement amiable a été envisagé qui consistait pour Mme Traoré à rembourser les frais de dédouanement payés par les Ets Kaba et un montant qu’il aurait payé en Chine pour le compte de Iya ainsi que son « bénéfice ». Un projet de protocole avait été proposé entre les deux Avocats des parties, Maîtres Antoine Pépé LAMA et Raja Raffi. Ce protocole n’a pu être signé parce que Me Raffi exigeait à juste titre que la propriété de Mme Traoré sur les conteneurs soit reconnue dans le protocole pour éviter toute nouvelle surprise à la sortie.

Conclusion :

Dans l’état actuel de cette affaire, Mme Traoré, depuis plus d’un an, n’a posé aucun acte de procédure, entrepris aucune démarche de quelque nature que ce soit pour récupérer les conteneurs ; elle n’a de contact, même téléphonique, ni avec Iya CISSE, à fortiori avec les Ets Kaba et Frères ou M. Sékou Kaba, qu’elle n’a jamais connu.

Quant à moi, j’ai été surpris d’apprendre sur les ondes avoir entrepris des démarches à la Coordination Mandingue, ou à la Direction Centrale de la Police Judiciaire. Quand on veut exercer un abus de pouvoir, on ne constitue pas un Avocat pour engager des procédures de droit. Le droit s’oppose à la force, c’est une Lapalissade.

Dépositaire d’une parcelle d’autorité publique et sensible par conséquent à la vindicte médiatique et ses éventuelles conséquences politiques ou administratives, je reste toutefois attaché à la déontologie de ma profession. Bien qu’on ait associé depuis plus d’un an le FER et ma fonction à cette affaire, je ne plaiderai ni ma cause, encore moins cette affaire, dans les médias. Les plaidoiries sont réservées aux enceintes des tribunaux. Quand j’ai connu Mlle Wann, il y a plus de 25 ans, alors qu’elle n’était qu’étudiante, elle menait déjà ses activités commerciales et je suis fier de constater qu’aucune position administrative de son mari ne la détourne de sa trajectoire d’indépendance économique. Le temps étant le meilleur remède de guérison, Mme Traoré a fait depuis longtemps le deuil de ses conteneurs et de ses marchandises. Le combat de charognards qui se mène actuellement, pour récupérer les cadavres des conteneurs ne la concerne nullement. Nous ne sommes ni parties à ce différend, ni intéressés à ses conclusions. Iya CISSE et Sékou Kaba ainsi que leurs différents complices éventuellement mènent leurs propres combats pour leurs propres intérêts d’ici-bas. Par la grâce du Très Haut, Demain est toujours un autre jour.

Souleymane Traoré

Continuer à lire

ACTUALITES

Justice : Foniké Menguê condamné par la Cour d’appel de Conakry à 3 ans de prison ferme.

Publié

le

L’activiste Oumar Sylla, alias Foniké Menguê était à nouveau ce 10 juin 2021 à la Cour d’appel de Conakry. Après quelques heures de débats, le chargé à l’organisation du FNDC a été reconnu coupable et condamné à 3 ans de prison ferme.

Un verdict du juge audiencier Seydou Keita, qui suscite une vive indignation de ses proches et ses avocats ont décidé de se pourvoir en cassation à la Cour suprême. Ainsi, l’activiste va devoir retourner en prison pour purger donc sa peine en attendant un autre procès à la Cour suprême.

Il convient de le rappeler que Oumar Sylla est poursuivi pour provocation directe à un attroupement non armé suivi d’effets, communication et divulgation de fausses informations, menaces de violences ou de mort.

Marie Hélène Bangoura

Continuer à lire

ACTUALITES

Dialogue politico-social : l’UFDG pose ses conditions !

Publié

le

Comme on pouvait s’y attendre, le véritable principal parti de l’opposition reste droit dans ses bottes. Mamadou Cellou Dalein Diallo puisqu’il s’agit de lui refuse de s’asseoir autour de la table de dialogue alors que ses lieutenants sont en prison et ses bureaux fermés. C’est du moins la principale leçon qu’on puisse tirer du communiqué du conseil politique tenu hier à Conakry.

 

Ainsi et malgré une volonté déguisée de certains de l’UFDG et de l’ANAD d’aller discuter des enjeux sociopolitique et économique du pays autour de ce cadre de dialogue politique et sociale, la direction du couple UFDG-ANAD pose des préalables qui pourraient remettre en cause l’organigramme du cadre et surtout contraindre l’exécutif à changer d’approche pédagogique et méthodologique.

 

Dans ce communiqué, le conseil politique exige la libération des membres de l’UFDG, de l’ANAD et du FNDC détenus à la maison centrale de Conakry ; la libération des bâtiments abritant le siège et les bureaux de l’UFDG et le respect des droits de mobilité et de voyage du président du parti, de son épouse ainsi que ses proches.

 

Ainsi, avec cette prise de position de la part du parti de Cellou Dalein Diallo et ses alliés, l’on est en droit de se poser deux questions fondamentales. C’est de savoir si le pouvoir de Conakry va abdiquer et répondre aux desideratas des opposants ou si Cellou Dalein Diallo ira débattre des conditions de libération de ses proches et de son siège autour de la table.

Qui vivra verra!

Fodé Bayo

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 2 semaines

CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 3 JUIN 2021: VOICI LE COMPTE RENDU!

Conakry, le 3 juin 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue par vidéoconférence, ce jeudi 03...

ACTUALITESil y a 2 semaines

UFDG: Cellou Dalein Diallo invité à nouveau à un grand rendez-vous ( com)

Le Président Cellou Dalein Diallo de nouveau invité à un forum international de haut niveau. Le Président de l’UFDG est...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Fermeture du cimetière de Kaporo rail: la mairie de Ratoma déconseille (lettre)

La mairie de la commune de Ratoma ne veut pas que le cimetière situé dans le centre directionnel de Kaporo...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Afrique du Sud: Julius Malema a menacé de tuer un député du Parlement panafricain

Une session du Parlement Panafricain a été brièvement interrompue ce jeudi, lorsque le député et chef des combattants de la...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Manifestation contre l’augmentation du prix de carburant: le collectif des jeunes patriotes de l’axe met en garde!

Une fois n’est pas coutume mais toute coutume commence par une fois. C’est par cette maxime que le collectif des...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Le procureur Sidy Souleymane N’Diaye annonce: les avocats des acteurs politiques de l’opposition dénoncent!

En réaction à la sortie du procureur de la République près du TPI de Dixinn concernant les interdictions de sortie...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Participation au dialogue politique : les conditions d’Elhadj Mamadou Sylla!

Après la nomination du secrétaire permanent du cadre de dialogue politique et social, le cabinet du chef de file de...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Budget du cabinet de chef de file de l’opposition : Elhadj Mamadou Sylla accuse le PRG et promet !

Décidément, Elhadj Mamadou Sylla digère difficilement le non-paiement de son budget d’installation et de fonctionnement. Devant la presse, le chef...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Conseil des ministres : Alpha Condé instruit le contrôle et l’audit systématique des comptes des EPA, des EPIC et….

Conakry, le jeudi 20 mai 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue ce jeudi 20 Mai...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Guinée-Hémicycle : deux importantes conventions adoptées à l’unanimité !

En plénière ce jeudi 20 mai 2021, les députés ont adopté à l’unanimité l’autorisation de ratification de la convention transfrontaliere...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci