CALL US NOW +224 664 51-51-51
Réjoingez-nous

CNSS : Les journalistes guinéens à l’école de la sécurité sociale

 

Connaitre les techniques de sécurité sociale et les champs d’action de la Caisse nationale de sécurité sociale étaient les principaux objectifs de la session de formation organisée les 19 et 20 octobre à Conakry à l’intention des journalistes des medias publics et privés.

 

C’est sur une minute de silence en hommage à Mohamed Koula Diallo que cette cérémonie a commencé dans la salle de conférence de la CNSS. Durant les deux jours, d’éminents cadres de la CNSS ont exposé sur les généralités de la  sécurité sociale ; le financement de la sécurité sociale ; les prestations servies par la caisse nationale de sécurité sociale, la prévention, action sanitaire et sociale et les contentieux de la sécurité sociale.

 

Au cours des débats thématiques, il s’est avéré la nécessité d’implication des journalistes dans l’information, la sensibilisation des populations sur les domaines d’intervention de la CNSS, sur la responsabilité des employeurs dans la cotisation patronale et la prévention des risques. D’où l’imminence de l’immatriculation de l’ensemble des employés dans le secteur privé et surtout à haut risque afin de minimiser certaines conséquences.

 

Des échanges fructueux qui ont été hautement appréciés par les hommes de média lesquels, se sont engagés à être les messagers de la CNSS auprès des populations actives évoluant dans le secteur privé.

 

A l’occasion de la cérémonie de clôture, le directeur général de la caisse nationale de sécurité sociale, Malick Sankhon s’est félicité de l’engagement des associations de presse avant d’ajouter que la présence massive des professionnels de l’information témoigne de leur volonté de collaborer étroitement avec son institution dans l’accomplissement de sa noble et exaltante mission.

 

« La communication sur l’organisation, le fonctionnement et le financement  de la CNSS ainsi que sur les prestations servies et les conditions d’accès à celles-ci, est un moyen sûr de vulgariser la sécurité sociale auprès de nos assurés et de leurs ayants droitNous sommes persuadés que vous êtes désormais suffisamment outillés pour être les véritables ambassadeurs de la CNSS dans vos rédactions perspectives, chez vous et autour de vous  », a-t-il espéré.

 

En homme comblé, Malick Sankhon a déclaré que dans le cadre de la sécurité sociale, les règles sont éditées pour assurer une gestion efficace et efficiente des ressources humaines et financières des institutions. D’où la mise en pratique de l’«outil de bonne gouvernance, bâti autour de cinq piliers fondamentaux dont la responsabilité, la participation, la transparence, la prévisibilité et le dynamisme»

 

Parlant des efforts de son institution dans la matérialisation de la protection sociale en Guinée, il a annoncé que d’importantes mesures ont été prises et que déjà, des résultats non des moindres ont été obtenus tant sur le plan structurel qu’organisationnel.

 

A noter que pour bénéficier des prestations sociales, la loi fait obligation à tout employeur de s’affilié à la CNSS dans les huit (8) jours qui suivent soit l’ouverture ou l’acquisition de l’entreprise soit l’embauche du premier salarié. En termes de cotisations, le salarié verse 5% de salaire soumis à la cotisation et l’employeur verse 18% du salaire soumis à la cotisation soit au total 23%. Il convient de préciser qu’à ce niveau, le plafond du salaire soumis à cotisation est de 1.500.000 GNF et le plancher est de 440.000 GNF. Des montants qui sont versés par l’employeur de façon mensuelle et trimestrielle selon le cas.

 

Cette session de formation des journalistes sur le fonctionnement et les prérogatives de la CNSS a pris fin par la remise de certificat de participation.

 

Mamadou Kouyaté 

Africvision Guinee

Groupe de Presse Afric Vision : Plus qu’une vision, c’est une histoire à vivre absolument

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *