Connect with us

ACTUALITES

Cinquante ans après la mort de Charles de Gaulle, Emmanuel Macron à Colombey

Publié

le

Le général de Gaulle est mort il y a cinquante ans. Il s’est éteint à la Boisserie, sa résidence de Colombey-les-deux-Églises, là même où Emmanuel Macron a choisi de se rendre pour célébrer la mémoire du celui qui est resté une référence pour tous les dirigeants français au travers des décennies. C’est la dernière étape des commémorations de l’année de Gaulle organisée par le président de la République et la plus symbolique, celle où le chef de l’État va se recueillir sur la tombe du Général. 

French President Emmanuel Macron (R) looks at a portrait of former French President Charles de Gaulle at the city hall in Colombey-les-Deux-Eglises, on October 4, 2018 during a trip to mark the 60th anniversary of the French Constitution. / AFP / POOL / VINCENT KESSLER

Il y a cinquante ans, c’est le président Georges Pompidou qui avait annoncé le décès du général de Gaulle en déclarant : « Le général de Gaulle est mort, la France est veuve ».  Un ton solennel et un souhait : « Que dans l’âme nationale de Gaulle vive éternellement ». Faire vivre la mémoire de Gaulle, Emmanuel Macron s’y est attelé durant tout cette année, d’abord sur le site de la bataille de Moncornet, lieu d’un combat mené par celui qui n’était encore en mai 1940 que le colonel de Gaulle, où le président de la République a déclaré : « C’est donc ici même sur les champs de bataille de l’Aisne que de Gaulle rencontra son destin ».

À Londres, aux côtés du prince Charles, Emmanuel Macron a ensuite célébré l’homme de l’appel du 18 juin, celui qui n’a eu de cesse de demander aux Français de défendre la France par le canal de la BBC en les appelant à le rejoindre : « Moi, général de Gaulle, j’invite tous les Français qui veulent rester libres à m’écouter et à me suivre ». Une inspiration pour Emmanuel Macron qui a fait de l’esprit de résistance du général de Gaulle un élément fondateur de ce qu’il appelle « l’esprit français », comme il l’a dit dans son discours du 18 juin 2020 : « Le rebelle de Londres n’avait plus rien, n’était plus rien pourtant il lui restait presque tout, une foi invincible dans le destin de son pays… et avec lui comme exilé, il avait emporté une chose, l’esprit français ».

                                  « Tout le monde a été, est ou sera gaulliste » 

Emmanuel Macron n’est pas le seul dirigeant français à s’emparer de l’héritage du général de Gaulle. « Tout le monde a été, est ou sera gaulliste », disait André Malraux, qui fut ministre du général. Et pour le politologue Arnaud Benedetti, il y a une raison à cela : « Le général de Gaulle est vraisemblablement la dernière grande figure légendaire du roman national français ».

 

Il y a dix ans, Nicolas Sarkozy avait lui aussi célébré de Gaulle à Colombey-les-deux-Églises au moment de la commémoration des quarante ans de sa mort et avait expliqué : « Rassembler les Français par-delà tout ce qui les divise, voici me semble-t-il la leçon politique du gaullisme ». Au message politique, à l’image symbolique, le général de Gaulle a ajouté un legs institutionnel avec la Constitution de la Vème République et l’annonce d’un choix décisif dans une allocution en 1962 : « Le président de la République sera dorénavant élu au suffrage universel ».

Autant de raisons pour lesquelles tous les responsables politiques français se réfèrent au général de Gaulle de François Hollande, premier président socialiste à faire le pèlerinage à Colombey-les-deux-Églises en 2016, à Marine Le Pen qui a célébré cette année l’appel du 18 juin sur l’île de Sein d’où partirent des Français pour rejoindre de Gaulle en 1940, en passant par François Fillon qui en 2016 a utilisé la comparaison avec le général pour régler ses comptes avec Nicolas Sarkozy en lançant : « Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ! »

                           Macron dans les pas du général de Gaulle

En se rendant à Colombey-les-deux-Églises, Emmanuel Macron veut mettre ses pas dans ceux du général de Gaulle comme il le fait depuis le début de son quinquennat en vantant la capacité des Français à faire bloc dans l’épreuve, à faire Nation.

Déjà sur sa photo officielle de président, Emmanuel Macron avait posé avec un exemplaire des Mémoires de guerre du général ouvert sur le bureau derrière lui. Se rendre à Colombey-les-deux-Églises, c’est rappeler en image aux Français qu’ils ont une mémoire et des valeurs républicaines communes. Arnaud Benedetti y voit aussi une démarche politique : « S’inscrire dans une filiation gaullienne, c’est pour lui le moyen d’assoir d’une certaine manière son autorité aux yeux des Françaises et des Français ». Et de l’autorité, Emmanuel Macron en a besoin pour rassembler dans une période terrible où la France endure une crise sanitaire, économique et doit faire face à la menace terroriste.

https://www.rfi.fr/fr

Aboubacar Condé journaliste redacteur en chef de Sabari Fm, directeur de publication du site africvisionguinee.com. Lisez et partagez nos articles, vous avez une information, vous souhaitez acheter un espace publicitaire sur Africvisionguinee contactez-nous.

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Justice : Foniké Menguê condamné par la Cour d’appel de Conakry à 3 ans de prison ferme.

Publié

le

L’activiste Oumar Sylla, alias Foniké Menguê était à nouveau ce 10 juin 2021 à la Cour d’appel de Conakry. Après quelques heures de débats, le chargé à l’organisation du FNDC a été reconnu coupable et condamné à 3 ans de prison ferme.

Un verdict du juge audiencier Seydou Keita, qui suscite une vive indignation de ses proches et ses avocats ont décidé de se pourvoir en cassation à la Cour suprême. Ainsi, l’activiste va devoir retourner en prison pour purger donc sa peine en attendant un autre procès à la Cour suprême.

Il convient de le rappeler que Oumar Sylla est poursuivi pour provocation directe à un attroupement non armé suivi d’effets, communication et divulgation de fausses informations, menaces de violences ou de mort.

Marie Hélène Bangoura

Continuer à lire

ACTUALITES

Dialogue politico-social : l’UFDG pose ses conditions !

Publié

le

Comme on pouvait s’y attendre, le véritable principal parti de l’opposition reste droit dans ses bottes. Mamadou Cellou Dalein Diallo puisqu’il s’agit de lui refuse de s’asseoir autour de la table de dialogue alors que ses lieutenants sont en prison et ses bureaux fermés. C’est du moins la principale leçon qu’on puisse tirer du communiqué du conseil politique tenu hier à Conakry.

 

Ainsi et malgré une volonté déguisée de certains de l’UFDG et de l’ANAD d’aller discuter des enjeux sociopolitique et économique du pays autour de ce cadre de dialogue politique et sociale, la direction du couple UFDG-ANAD pose des préalables qui pourraient remettre en cause l’organigramme du cadre et surtout contraindre l’exécutif à changer d’approche pédagogique et méthodologique.

 

Dans ce communiqué, le conseil politique exige la libération des membres de l’UFDG, de l’ANAD et du FNDC détenus à la maison centrale de Conakry ; la libération des bâtiments abritant le siège et les bureaux de l’UFDG et le respect des droits de mobilité et de voyage du président du parti, de son épouse ainsi que ses proches.

 

Ainsi, avec cette prise de position de la part du parti de Cellou Dalein Diallo et ses alliés, l’on est en droit de se poser deux questions fondamentales. C’est de savoir si le pouvoir de Conakry va abdiquer et répondre aux desideratas des opposants ou si Cellou Dalein Diallo ira débattre des conditions de libération de ses proches et de son siège autour de la table.

Qui vivra verra!

Fodé Bayo

Continuer à lire

ACTUALITES

Justice: la Cour d’appel de Conakry condamne Madic 100 frontière à un an de prison ferme!

Publié

le

Ironie du sort pour le jeune sympathisant de l’union des forces démocratiques de Guinée Mamadi Condé connu sous le sobriquet Madic 100 frontière ce jeudi, 10 juin 2021 par la Cour d’appel de Conakry. Devant ses conseils et proches, le juge audiencier Elhadj Mangadouba Sow reconnu Madic 100 frontière coupable de téléchargement, diffusion et mise à disposition des messages. Ainsi, il a été condamné à un an d’emprisonnement ferme dans ce procès en appel alors qu’il avait été condamné en instance pour diffusion de messages sur les réseaux sociaux jugés “racistes”, “xénophobes” et atteinte aux institutions de la république à cinq ans de prison ferme et au paiement d’une 100 millions.

Il convient de rappeler que Mamadi Condé est en prison il y’a plus de huit mois à la maison centrale de Conakry.

Marie Hélène Bangoura

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 1 semaine

CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 3 JUIN 2021: VOICI LE COMPTE RENDU!

Conakry, le 3 juin 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue par vidéoconférence, ce jeudi 03...

ACTUALITESil y a 2 semaines

UFDG: Cellou Dalein Diallo invité à nouveau à un grand rendez-vous ( com)

Le Président Cellou Dalein Diallo de nouveau invité à un forum international de haut niveau. Le Président de l’UFDG est...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Fermeture du cimetière de Kaporo rail: la mairie de Ratoma déconseille (lettre)

La mairie de la commune de Ratoma ne veut pas que le cimetière situé dans le centre directionnel de Kaporo...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Afrique du Sud: Julius Malema a menacé de tuer un député du Parlement panafricain

Une session du Parlement Panafricain a été brièvement interrompue ce jeudi, lorsque le député et chef des combattants de la...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Manifestation contre l’augmentation du prix de carburant: le collectif des jeunes patriotes de l’axe met en garde!

Une fois n’est pas coutume mais toute coutume commence par une fois. C’est par cette maxime que le collectif des...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Le procureur Sidy Souleymane N’Diaye annonce: les avocats des acteurs politiques de l’opposition dénoncent!

En réaction à la sortie du procureur de la République près du TPI de Dixinn concernant les interdictions de sortie...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Participation au dialogue politique : les conditions d’Elhadj Mamadou Sylla!

Après la nomination du secrétaire permanent du cadre de dialogue politique et social, le cabinet du chef de file de...

ACTUALITESil y a 2 semaines

Budget du cabinet de chef de file de l’opposition : Elhadj Mamadou Sylla accuse le PRG et promet !

Décidément, Elhadj Mamadou Sylla digère difficilement le non-paiement de son budget d’installation et de fonctionnement. Devant la presse, le chef...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Conseil des ministres : Alpha Condé instruit le contrôle et l’audit systématique des comptes des EPA, des EPIC et….

Conakry, le jeudi 20 mai 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue ce jeudi 20 Mai...

ACTUALITESil y a 3 semaines

Guinée-Hémicycle : deux importantes conventions adoptées à l’unanimité !

En plénière ce jeudi 20 mai 2021, les députés ont adopté à l’unanimité l’autorisation de ratification de la convention transfrontaliere...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci