CALL US NOW +224 664 51-51-51
Réjoingez-nous

CEDEAO : La représentante pays présente la nouvelle vision de l’institution

La représentante résidante de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Occidentale en Guinée a échangé avec les hommes de médias. C’était dans le jeudi 12 octobre 2017 au siège de l’institution au quartier Landréyah. Il était question de présenter la vision 2020 de la CEDEAO. Une vision qui passe   d’une CEDEAO des Etats en une CEDEAO des peuples.

La rencontre entre Mme Liliane ALAPINI et  les hommes des médias s’inscrivait  dans le cadre d’une prise de contact au cours de laquelle elle a présenté les objectifs que se fixe la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Occidentale à l’horizon 2020.

 

A l’entame de son intervention, Liliane ALAPINI est largement revenue sur  le rôle  joué  par son institution en Guinée ces sept (07) dernières années : « notre institution commune a joué un rôle capital pendant ces dernières années dans la sous région et en Guinée particulièrement. Ce qui a d’ailleurs permis l’organisation des élections successives notamment des élections présidentielles de 2010, au terme desquelles la Guinée, pour la première fois dans son histoire, s’est dotée d’un président démocratiquement élu, des élections législatives de 2013, qui ont doté la Guinée d’une assemblée nationale forte et représentative de tous les partis politiques et des élections présidentielles de 2015 ».

 

Elle précise que  le rôle de l’institution est «  la recherche de développement socio-économique, de la paix, de la stabilité politique et de la résolution des conflits dans les Etats membres… ».

 

Poursuivant Madame Liliane ALAPINI ajoute que, pour le bien être des citoyens des 15 Etats membres, les chefs d’Etats se sont fixé une vision 2020 qui entend transformer la région d’une CEDEAO des Etats en une CEDEAO des peuples.

 

Cette vision se résume comme suit: « créer une région sans frontière, paisible, prospère et cohérente, bâtie sur la bonne gouvernance et où les populations ont la capacité d’accéder et d’exploiter ses énormes ressources par la création d’opportunités, de développement durable et de préservation de l’environnement… »

 

Plus loin, l’orateur dira qu’au niveau communautaire, les citoyens envisagent une région de la CEDEAO dans laquelle à l’horizon 2020, ils : «  vivront dans une Afrique de l’Ouest développée et intégrée où l’ensemble des 15 économies nationales auront fusionné en un marché unique compétitif et résistant et où tout un chacun peut mener ses activités librement, partout dans la région…, auront une économie régionale dynamique tirée par la communauté d’affaires à vocation régionale opérant dans un système de production régional efficace et diversifié sous-tendu par un réseau d’infrastructures modernes, auront une main d’œuvre hautement qualifiée flexible et mobile, des marchés financiers et de capitaux dotés en ressources adéquates, des systèmes sanitaires et éducatifs à coûts abordables et accessibles, des mécanismes de gouvernance politique et économique opérant au niveau régional et national pour assurer la paix, la stabilité et sécurité des individus… ».

 

Au niveau national, les citoyens envisagent également, d’ici à 2020, une région de la CEDEAO dans laquelle : « chaque Etat membre aura une politique de développement nationale ayant une forte orientation régionale, efficacement gérée et coordonnée par une institution nationale dotée de ressources adéquates et consacrée au processus d’intégration régionale…, tous les pays de la CEDEAO fourniront des preuves tangibles des efforts déployés dans les secteurs judiciaires, institutionnels et politiques de sorte à incorporer l’intégration régionale dans leur stratégie nationale de développement, tel que consacré par le protocole portant création de la CEDEAO en 1975…, chaque pays aura de façon concrète adopté les mesures constitutionnelles et administratives requises pour s’aligner sur l’approche régionale et créer les agences d’exécution nationale pertinentes nécessaires pour mettre en œuvre les programmes d’intégration clés de la CEDEAO ».

 

Pour atteindre cet objectif, la représentante résidente de la CEDEAO invite les hommes de médias à collaborer avec son institution afin d’atteindre les objectifs de la vision de la CEDEAO à l’horizon 2020.

 

Thierno Abdoul BARRY

Africvision Guinee

Groupe de Presse Afric Vision : Plus qu’une vision, c’est une histoire à vivre absolument

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *