Connect with us

ACTUALITES

À KINDIA : le grand imam de Conakry caustique avec les religieux qui font de la politique (audio)

Publié

le

Dans le cadre de sa tournée de sensibilisation pour une élection apaisée, le grand imam de la grande mosquée Fayçal de Conakry Elhadj Mamadou Saliou Camara était l’hôte des kaniakas ce mercredi 14 octobre. Comme partout ailleurs, l’imam est venu transmettre le message divin autour de la paix, la cohésion sociale et l’acceptation des résultats issus du scrutin par tous.

Devant ses condisciples, l’imam Saliou Camara dans un langage franc a expliqué la notion de la paix dans l’islam : «… Nous ne voulons que la paix dans cette élection, dans le patriotisme, chacun de nous doit savoir que c’est un seul président qui va être élu par la grâce de Dieu. Parce que c’est Dieu qui donne le pouvoir. En tant que musulman je vous informe que chacun de nous a deux partis (parti divin qui est notre grand parti, c’est ALLAH. Ce parti ne connait ni peulh, ni Soussou, ni malinké, ni Toma, ni Guerzs, ni arabe, ni français, les musulmans sont des frères alors quel que soient les difficultés, nous ne devons pas dévier les recommandations de Dieu le créateur, qui nous a guidé vers la paix, un Créateur qui aime la paix et qui a nommé notre religion la paix. Celui qui veut voter peut voter même moi j’ai mon candidat et mon grand frère Elhadj Mamadou a dit l’autre jour monsieur alpha condé c’est mon président je ne peux pas être contre lui. Mais en tant que chef religieux même si je suis avec lui je ne fais pas une campagne pour lui. Les vrais chefs religieux ne font pas campagne pour un candidat politique  à l’élection présidentielle. Car, les recommandations divines valent mieux que les recommandations politiques. La politique passe, le pays reste tous ceux qui battent vont passer mais la Guinée va rester, donc gardons notre fraternité qui est entre les guinéens. Celui qui a dit que la Guinée est une famille c’est bien vrai, » a expliqué le religieux.

Plus loin, il ajoute « je demande aux guinéens de rester calme, chacun aime que son candidat soit élu donc avec ces mouvements, on ne peut pas maitriser parfois dans l’ambiance. Nous ne devons pas barrer la route à un parti politique de battre sa campagne, ce n’est pas la campagne qui donne le pouvoir, c’est Dieu qui donne le pouvoir alors laisser les gens faire leur campagne, Dieu va donner le pouvoir à qui il veut donc gardez la paix, sauvegarder la paix et l’unité nationale, c’est tout ce que je demande aux guinéens et je préfère la Guinée qu’un candidat. L’unité nationale de la Guinée est mieux pour moi qu’un candidat politique qui va bientôt passer avec ces deux mandats mais la Guinée va rester. Le patriotisme des guinéens doit rester pour la souveraineté de la Guinée et le développement de ce beau pays,» ajoute Elhadj Mamadou Saliou Camara.

Abdoulaye Chérif Keita correspondant basé à Kindia

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Média-29 août 2008 – 29 août 2021: 12 ans de constance pour la radio Horizon FM.

Publié

le

Après une carrière de reporter, enquêteur que sais-je encore, qui inspire respect, Boubacar Yacibe Diallo décide de formater des journalistes d’investigation. Son objectif, aider le pays à avoir un modèle de reporter accompli. D’où le lancement de la radio Horizon Fm, une école pour beaucoup.

Dans l’honneur, elle va être inaugurée le 29 août 2008 sous la présidence d’honneur de Tibou Kamara alors ministre de la Communication.

Une cérémonie qui a été également  rehaussée par la présence des Doyen Bâ Mamadou, de Jean Marie Doré et de plusieurs autres invités non des moindres.

Douze ans après, la radio tient la route dans un environnement de concurrence déloyale. Une constance consolidée grâce au professionnalisme, au courage de son personnel et surtout de l’esprit d’ouverture de son promoteur.

Le respect de l’ADN d’un bon journaliste qui observe en tout temps et circonstance l’éthique et la déontologie dans son travail est un principe défendu à Horizon Fm.

Bonne fête à toute l’équipe et aux valeureux auditeurs et annonceurs.

AFC

Continuer à lire

ACTUALITES

Opinion: Nos programmes des enseignements au primaire et au secondaire ont besoin d’être réadaptés à nos réalités et à nos besoins!

Publié

le

1-La réforme du système éducatif, l’introduction de l’Anglais au Primaire, l’enseignement de la notion de la Citoyenneté à tout le cycle et la création des Lycées Techniques Modernes et Professionnels sont de nos jours plus-que nécessaires pour la qualification et quantification de notre système éducatif.

 

2-Aujourd’hui, l’Anglais est plus qu’une simple langue, c’est une science. En ce XXI siècle, celui qui ne parle pas l’anglais est un analphabète intellectuel ! Il est un aphone ! Vous qui êtes jeunes, vous qui avez le temps d’apprendre encore, profitez-en. Et c’est le bon moment. Si vous avez déjà terminé vos études, au lieu de perdre du temps, apprenez l’Anglais. Partez au Ghana, en Gambie ou en Sierra Léone pour la recherche de l’anglais si vous ne pouvez pas aller en Europe. Mais restez en Guinée pour apprendre l’anglais, en 2021, c’est délicat. Est-ce que cela veut dire que c’est impossible ? Si on me demandait, si on me consultait, je leur dirais d’enseigner les matières fondamentales en anglais à partir de l’année scolaire 2024-2025 au lycée. Enseigner la Biologie, la Physique et la Chimie en anglais au lycée en Sciences Expérimentales ; enseigner les mathématiques, la Physique et la Chimie en anglais en Sciences Mathématiques ; enseigner la Philosophie, la littérature, la géographie et l’économie en Anglais en terminale sciences sociales. Si l’élève sait que ces matières ou disciplines seront enseignées en anglais en Terminale, dans trois ans, ils vont s’efforcer à l’apprendre, car vouloir c’est pouvoir. Je sais qu’avec cette approche, d’ici à 2050, l’Anglais sera la deuxième langue officielle de notre pays. Et la promotion des langues nationales ? Je m’attends, dans les commentaires, à cette question. OK ! Je vous garantis que cela fera l’objet d’une autre observation au chapitre de l’analyse relative à l’inscription des langues nationales aux programmes.

 

3-Je pense qu’il est important d’adapter nos programmes à nos réalités. Le problème dont notre pays souffre actuellement, avec acuité, c’est la problématique de l’incivisme. Les Ivoiriens, les Sénégalais etc, aiment leurs pays. C’est évident ! Par contre, en Guinée, certains sont tentés d’exhiber les manques à gagner en occultant nos mérites. Cela pourrait s’expliquer par le fait que certains soient plus militants que citoyens. Quand un problème oppose deux Guinéens aujourd’hui, un simple accident de circulation par exemple, au lieu de chercher à leur venir au secours, à faire le constat afin de savoir qui a raison qui a tort, on cherche plutôt à avoir l’identité des accidentés sur la base de leur militantisme. Pour l’avenir de notre pays, cela devrait s’arrêter. D’où la nécessité de l’introduction des programmes de citoyenneté à tout le cycle afin que le militantisme ne l’emporte pas sur la Citoyenneté quand il s’agit de la Guinée.

 

4-Il serait également important de révolutionner notre classification traditionnelle des sciences. Les sciences sociales, les sciences mathématiques et les sciences expérimentales. Cela veut dire quoi réellement ? Comme ailleurs, créons des séries A, B C etc, créons des lycées techniques modernes bien équipés. L’expérience montre que dans ce monde mondialisé, globalisé et digitalisé, le concret et l’objet basés sur la formation professionnelle et technique, dans une certaine mesure, occupent une place de choix. L’objectif visé, c’est de faire en sorte que d’ici à 2050 que nos élèves puissent faire le montage des machines, puissent fabriquer des appareils électriques de dernière génération. Cela nous permettra également d’avoir des techniciens professionnels supérieurs pour le développement durable de notre pays. Je ne voudrais pas dire qu’il faille supprimer les sciences sociales, NON ! Il s’agit juste de faire en sorte que ceux qui seront orientés en DROIT, ÉCONOMIE ET MÉDECINE, soient de grande probité morale, intellectuelle et sociale. N’importe qui ne doit pas faire le droit, la médecine et l’économie. Les autres sciences sociales, ne pourraient être que des sciences hybrides. Y compris la Philosophe ?

 

5-Ce sont des idées, si vous voulez, préconçues. D’accord ! Toutefois, elles pourraient attirer l’attention des hommes d’État sur les préoccupations d’un professeur de Philosophe souhaitant qu’il soit fait de la science et de la technique, la base du développement durable de sa patrie car, l’homme politique, d’après Professeur Amadou Bano BARRY, fait ce que le Peuple veut, mais un homme d’État fait faire le Peuple ce qui est bon pour lui.

 

Unis, nos efforts feront de nous toujours des forts.

N’Valy Condé, le Philosophe

Continuer à lire

ACTUALITES

Problématique de la réforme des écoles privées en Guinée (Par N’Valy Condé, le Philosophe).

Publié

le

En Guinée, les écoles privées occupent une place de choix dans le système éducatif notamment dans la zone spéciale de Conakry y compris grand Conakry où plus de 60% des élèves étudient dans les établissements d’enseignement privé. Dans la seule commune de Ratoma par exemple, se trouvent environ 1000 écoles privées et dans la commune de Matoto, environ 800 écoles privées.D’où l’impérieuse nécessité de se préoccuper de la qualification de l’enseignement privé en Guinée.

Ainsi, nous ne parlerons pas de tous les aspects, nous parlerons seulement de la situation des enseignants et de l’administration scolaire dans les écoles privées.

I-LA SITUATION DES ENSEIGNANTS DANS DES ÉCOLES PRIVÉES.

L’État étant l’organe régulateur des écoles privées en Guinée à travers le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, pour jouer pleinement ce rôle qui lui est propre, devrait avoir une base de donnée axée uniquement sur la situation des enseignants évoluant dans les écoles privées.

Cette base de donnée obtenue suite au récemment biometrique des enseignants aux privés pourrait porter essentiellement sur les Prénoms et nom, filiation, date et lieu de naissance, spécialité, diplôme, niveaux tenus, expériences, identifiant personnel, adresse, e-mail, contacts et transmise au Ministère de la fonction publique.

L’objectif visé est de faire en sorte que le concours du recrutement à l’éducation ne soit ouvert qu’aux enseignants évoluant depuis deux (2) ans ou plus dans les écoles privées. En terme clair, pour être candidat dorénavant au concours de recrutement à la fonction publique au compte de l’éducation, il faudrait être enseignant en situation de classe dans une école privée avec une expérience de 2 ans ou plus et être âgé de 18 à 45 ans et être dans la base des données. Cela nous permettra d’éviter que ceux qui ont terminé les études depuis des années et qui exercent d’autres activités ne se retrouvent accidentellement en situation de classe avec ses conséquences avant de quitter pour aller ailleurs.

Le titre du concours pourrait être formulé comme suit : CONCOURS DU RECRUTEMENT DIRECT DES ENSEIGNANTS À LA FONCTION PUBLIQUE OUVERT UNIQUEMENT ET EXCLUSIVEMENT AUX ENSEIGNANTS EN SITUATION DE CLASSE DANS LES ÉCOLES PRIVÉES.

Condition : avoir 2 ans d’expériences ou plus et être âgé de 18 à 45 ans.

De plus, l’enrôlement biometrique des enseignants du privé pourrait aussi nous permettre de venir au secours des enseignants des écoles privées en cas de fermeture prolongées des établissements due à des maladies pandémiques. Si l’Etat n’a pas pu subventionner des enseignants des écoles privées après la fermeture prolongée des établissements à cause de Covid-19, en Guinée. c’est parce qu’il n y avait aucune donnée fiable. D’où la nécessité d’y pensé à temps en terme de perspective.

II-MORALISATION DU TAUX HAURAIRE, SALAIRE DE BASE DE L’ADMINISTRATION SCOLAIRE ET LA SCOLARITÉ DES ÉLÈVES

Il serait important de créer une section au MEN-A appelée SECTION ENQUÊTE ET PRIX DANS LES ÉCOLES PRIVÉES. Il s’agit de fixer la base du taux horaire et veiller sur la fixation du montant de la scolarité payée par les parents dans les écolesprivées. On pourrait, par exemple, fixer la base du taux horaire à 15000GNF dans grand Conakry et 10000GNF à l’intérieur du pays.

Concernant la fixation des frais de scolarité dans les écoles privées, il ne s’agit pas d’homologuer la scolarité, il s’agit de demander à ce que le prix soit justifié et fixé en fonction des réalisés afin d’éviter certains fondateurs notamment expatriés d’arnaquer les citoyens en faisant miroiter à la télé des expatriés.

III-LA SITUATION DES ADMINISTRATEURS SCOLAIRES DANS LES ÉCOLES PRIVÉES.

Le MEN-A, dans le souci de qualifier l’enseignement privé, pourrait exiger que pour être directeur ou administrateur d’une école primaire privée, il faut être titulaire au moins du BEPC et pour être principal du collège ou Proviseur du lycée privé, il faut avoir sa licence avant d’exiger que l’acte de nomination des administrateurs soit enregistré à la cellule des écoles privées dans les différentes directions communales ou préfectorales de l’éducation. Et, pour suspendre ou limoger l’administrateur, l’acte doit être motivé. Dans le cad contraire, il sera rejeté. Si le fondateur insiste , le fondateur pourrait être opposé aux conséquences de l’interruption abusive du contrat.

CONCLUSION

En œuvrant pour la qualification du système éducatif en Guinée, il est important de penser à la gestion rationnelle des écoles privées puisqu’il s’agit de l’enseignement, de la formation, de l’éducation et de l’apprentissage de nos enfants.

Par ailleurs, pourquoi plus de 80% des cadres préfèrent les écoles privées aux écoles publiques ?

Unis, nos efforts feront de nous toujours des forts.

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 1 mois

TRIBUNE : LE PRÉSIDENT ALPHA CONDÉ ET LES CADRES : EXIGENCE DE RÉSULTATS FACE A LA TENTATION DE LA VICTIMISATION

Conakry, le 26 juillet 2021 – Chaque jour, on se rend compte combien il est difficile de faire passer le pays...

ACTUALITESil y a 1 mois

Organisations et Institutions internationales : le Pr. Alpha Condé ordonne le retrait de la Guinée dans les instances non-reconnues par le Parlement.

Lors du dernier conseil des ministres par visioconférence, le président de la république a fait état d’une présence excessive dans...

ACTUALITESil y a 1 mois

Faible taux d’absorption des financements extérieurs: le chef de l’Etat ordonne une évaluation rigoureuse du niveau d’exécution des projets en cours!

Ce jeudi 22 Juillet s’est tenu sous la conduite du président de la République, le conseil ordinaire des ministres par...

ACTUALITESil y a 1 mois

ERRATUM – COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 22 JUILLET 2021

Conakry, le 22 Juillet 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue, ce jeudi 22 Juillet, de 10h15...

ACTUALITESil y a 1 mois

BACCALAURÉAT UNIQUE SESSION 2021, LES PREMIÈRES ÉPREUVES SONT LANCÉES CE JEUDI EN GUINÉE

Conakry le, 22 juillet 2021- Ils sont cette année plus de 83 000 candidats, à affronter les épreuves du baccalauréat unique toutes options...

ACTUALITESil y a 1 mois

Griefs des USA : la réplique subtile et mesurée de l’exécutif guinéen (communiqué)

Conakry le, 21 juillet 2021 – Le Gouvernement note, avec satisfaction, que l’ambassade des Etats-Unis en Guinée se félicite des actes posés...

ACTUALITESil y a 1 mois

Arrestation des opposants au régime de Conakry: l’ambassade des USA salue, dénonce et encourage (déclaration)

L’ambassade des États-Unis se félicite de la récente libération provisoire de quatre membres de l’opposition politique après huit mois de détention provisoire....

ACTUALITESil y a 2 mois

LE GOUVERNEMENT REPLIQUE AU RAPPORT D’AMNESTY INTERNATIONL:  »ÉTAT DE DROIT A SES EXIGENCES, LA DEMOCRATIE A SES CONTRAINTES »

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT – L’ÉTAT DE DROIT A SES EXIGENCES, LA DEMOCRATIE A SES CONTRAINTES   Vendredi, le 9 juillet 2021 –...

ACTUALITESil y a 2 mois

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 8 JUILLET 2021

Conakry, le 8 Juillet 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue, ce jeudi 8 Juillet, de 10h30...

ACTUALITESil y a 2 mois

Justice : Ismaël Condé écope 3 ans de prison et au paiement de 30 millions GNF.

Ce jeudi, 08 juillet, le tribunal de première instance de Mafanco, a condamné Ismaël Condé, vice maire de la commune...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci