Connect with us

Santé

Un député français réclame la libération de Foniké Mengué

Publié

le

En détention depuis des semaines déjà, le responsable de la mobilisation du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), Oumar Sylla alias Foniké Mengué, inculpé pour communication et diffusion de fausses informations, vient d’obtenir un soutien de taille.

Ce vendredi 8 mai, à l’occasion de la commémoration de la fin de la Seconde guerre mondiale en Europe, le député Bastien Lachaud a appelé à la libération de Foniké Mengué, mis en état d’arrestation le 17 avril dernier à Conakry.

‘’En ce jour de célébration de la liberté, je veux dire mon inquiétude devant le durcissement de nombreux régimes autoritaires profitant du Covid-19’’, indique le député, membre du groupe parlementaire La France Insoumise à l’Assemblée nationale.

En Guinée, cite-t-il à titre d’exemple, ‘’l’opposant Oumar Sylla est emprisonné’’, avant d’assurer que ‘’la France doit demander sa libération’’.

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com
Cliquez pour commenter

Votre avis nous intéresse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Urgent-Retour du virus Ebola: le gouvernement guinéen confirme, invite et rassure!

Publié

le

C’est désormais officiel, Ebola est de retour en Guinée. L’information vient d’être confirmer par le ministère de la santé et de l’hygiène publique à travers une déclaration en date de ce 14 février. Déclaration.

Conakry, le 14 février 2021.

DECLARATION DU GOUVERNEMENT SUITE A LA DETECTION DE CAS DE FIEVRE EBOLA DANS LA SOUS-PREFECTURE DE GOUECKE, PREFECTURE DE N’ZEREKORE.

Les autorités sanitaires du Ministère de la santé ont été informées par la Direction Préfectorale de la Santé de N’Zérékoré de la détection de cas suspects d’Ebola avec les symptômes de diarrhée, vomissement et saignement chez des personnes ayant participé à l’enterrement d’une infirmière du centre de santé de Goueké. Celle-ci est décédée le 28 janvier 2021 et son enterrement a eu lieu le 01 février à Goueké. La première investigation menée a dénombré 7 cas, tous âgés de plus de 25 ans (4 hommes et 3 femmes) dont 3 cas de décès (2 femmes et 1 homme). Tous les cas ont participé à l’enterrement de l’infirmière.

Les trois premiers échantillons expédiés aux laboratoires de Gueckedou et de Conakry se sont révélés POSITIFS à Ebola.

Face à cette situation et en application du règlement sanitaire international (RSI), le gouvernement Guinéen déclare une épidémie de maladie à virus Ebola dans la préfecture de N’Zérékoré, sous-préfecture de Gouecké.
Une réunion de crise tenue le 14 février 2021 sous la présidence de Mr le Ministre de la santé, en présence des partenaires techniques et financiers, internationaux et nationaux, à l’ANSS a préconisé les mesures suivantes :
• Isolement de tous les cas suspects aux CTEPI de N’Zérékoré et de Conakry ;
• Investigation sur les cas pour clarifier les données, recenser d’autres cas suspects et identifier tous les contacts à isoler ;
• Envoi d’une mission d’investigation d’urgence du niveau central en appui aux équipes locales à Gouecké ;
• Activation de la coordination et des commissions techniques de la riposte à Ebola ;
• Activation de la coordination intersectorielle à travers la plateforme One Health ;
• Approvisionnement en intrants de sensibilisation, de prévention, de diagnostic et de prise en charge ;
• Ouverture d’un centre de prise en charge des cas détectés à Gouecké ;
• Accélération pour l’acquisition de vaccins contre Ebola auprès de l’OMS ;
• Mise en œuvre des procédures standards du RSI.

Le gouvernement remercie les partenaires techniques et financiers qui se sont rapidement manifestés pour exprimer leur engagement dans la riposte contre cette nouvelle flambée d’Ebola.

Le gouvernement rassure la population que toutes les dispositions sont prises pour endiguer dans les plus brefs délais cette épidémie. Il invite les populations des zones touchées au respect des mesures d’hygiène et de prévention et à se présenter aux autorités sanitaires en présence de signes évocateurs (fièvre, diarrhée, vomissement et saignement).

Ensemble, nous vaincrons !
Le Ministre de la santé
Médecin Général Rémy LAMAH
Grand officier de l’ordre national du mérite du gouvernement français.

Continuer à lire

ACTUALITES

Santé: probable retour de l’épidémie d’ébola en Guinée (précisions ANSS)

Publié

le

C’est une mauvaise nouvelle. Le virus Ebola fait son retour clandestin en République de Guinée. La maladie a été signalée au sud du pays dans la localité de Gouake dans la préfecture de N’zerekore. C’est du moins ce que croit savoir l’agence nationale de sécurité sanitaire qui a déjà entamé une série d’investigation pour une meilleure explication scientifique.

Nous vous proposons de lire le communiqué fait par l’ANSS.

#CasSupestdEbola

Informations sur les cas suspects d’Ebola signalés dans la préfecture de N’zerekore.

Suite à un enterrement, 8 cas de diarrhée, vomissement et saignement ont été signalés dont 3 décès dans la sous prefecture de Goueke a 45 km de N’Zérékore.

Des echantillons ont été prélevés et expédiés aux Labos de Gueckedou et Conakry (Fievre hemorragique).

4 patients sont isolés actuellement au CTEPI de N’ZEREKORE depuis le 11 fevrier, et un à Conakry le 12 fevrier.

Le labo de Gueckedou à fourni un premier résultat revélant la présence du virus EBOLA.

Une deuxième confirmation est en cours au laboratoire de fièvre hemorragique de Conakry.

Informations relatives à l’historique des cas:

C’est une infirmière du centre de santé de Goueké qui est tombée malade , elle a été consultée par le chef du centre et reférée à N’Zerekoré centre, celle ci est décédée entre le 27 et 28 janvier 2021.

Son enterrement à eu lieu le 01 fevrier à Goueké.

C’est Parmi les personnes qui ont pris part à cet enterrement qu’il a été dénombré ces 08 cas.

Mesures prises:

Isolement de tous les cas suspects aux CTEPI à N’Zerekore et Conakry.

Investigation sur les cas pour clarifier les données, recenser d’autres cas suspects et identifier tous les contacts et les isoler.

Une mission d’investigation est partie à Goueke ce 13 fevrier.

Enclencher des demarches d’acquisition des vaccins contre Ebola auprès de L’OMS ET CDC en vue de procéder eventuellement à une vaccination en ceinture dans les zones touchées.

Une declaration sera faite dès la reconfirmation

Continuer à lire

ACTUALITES

Santé-Cancer : environ 846 000 cas notifiés en 2020 selon l’OMS.

Publié

le

L’Organisation mondiale de la Santé en collaboration avec à la communauté internationale s’apprête à célébrer ce 4 février la Journée mondiale contre le cancer. L’édition de cette année marque l’aboutissement de la campagne de trois ans baptisée « Je suis et je vais », qui vise à dissiper la peur entourant le cancer, à mieux appréhender cette maladie et à modifier les comportements et les attitudes.

 

Il convient de se rendre à l’évidence que le cancer constitue encore aujourd’hui la première cause de mortalité dans le monde, bien avant les guerres et autres catastrophes naturelles. Il fait beaucoup moins parler de lui, mais il tue. Pourtant, il se soigne et l’intérêt de cette journée est aussi de faire prendre conscience de l’utilité d’un dépistage précoce permettant d’arriver à une guérison.

 

Les différentes régions du globe ne sont pas à égalité devant le cancer et si l’hémisphère nord bénéficie de moyens importants dans la détection et le traitement des cancers, les pays du sud, comme à l’accoutumé ne bénéficient pas de telles attentions.

 

Selon Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale, ces vingt dernières années, « le nombre de nouveaux cas de cancer a plus que doublé dans la Région africaine, passant de 338 000 cas notifiés en 2002 à environ 846 000 cas notifiés en 2020. Les cancers les plus récurrents sont le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus, le cancer de la prostate, le cancer de l’intestin, le cancer du côlon, le cancer du rectum et le cancer du foie. »

Plus, elle fait remarquer que dans la plupart des pays africains, « les communautés peinent à accéder aux services de dépistage, de détection précoce, de diagnostic et de traitement du cancer. Par exemple, seulement 30 % des enfants africains atteints de cancer survivent à cette maladie, contre 80 % dans les pays à revenu élevé. En outre, les difficultés liées à l’accès aux soins du cancer sont exacerbées pendant des crises telles que la pandémie actuelle de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). »

 

Selon les spécialistes, les facteurs de risque associés au cancer comprennent le vieillissement et les antécédents familiaux, la consommation de tabac et d’alcool, une alimentation riche en sucre, en sel et en matières grasses, le manque d’exercice physique, le surpoids et l’exposition à certains produits chimiques.

L’ingérence de l’industrie, par la promotion et la commercialisation de produits connus comme étant cancérigènes, est un défi de plus en plus préoccupant à relever. Quarante-quatre États Membres de la Région africaine ont ratifié la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, afin de réduire la consommation de tabac, et 20 États Membres ont ratifié le Protocole de l’OMS pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac.

Avec https://www.afro.who.int/fr

Continuer à lire

Facebook

ABONNEZ-VOUS SUR YOUTUBE

Devenez annonceurs sur africvisionguinee.com

Ecoutez sabari fm 97.3

Sabari fm 97.3

L’info en continue…

ACTUALITESil y a 2 semaines

À la recherche de la paix : Dr Sékou Koureissy Condé et la coordination Hâali Pular se lancent au front.

 » Je ne suis pas mandaté par quelqu’un, ni à la recherche d’un poste, encore moins plaire à une tierce...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Guinée: en lieu et place de la compassion, le pouvoir sert terreur et mépris au peuple

Après 10 ans de gouvernance chaotique caractérisée par la répression, la corruption, l’exclusion et le détournement des deniers publics, le...

ACTUALITESil y a 4 semaines

Depuis la prison: « Au royaume de l’arbitraire les hommes honnêtes et dignes élisent domicile en prison », dixit Étienne Soropogui.

 » Je ne quemanderai à personne ma liberté si lâchement confisquée. Je reste résolument engagé pour la Défense des principes...

ACTUALITESil y a 1 mois

Journée Internationale des droits des femmes : la ministre Hawa Béavogui l’éducation des filles (déclaration)

Conakry, 07 Mars 2021 – Guinéennes et Guinéens Chers Compatriotes Depuis 1975 l’Organisation des Nations Unies a officialisé, la célébration...

ACTUALITESil y a 1 mois

Détente politique en Guinée : le chef de file de l’opposition expose les grandes lignes de son memo adressé au chef de l’Etat.

Le chef de file de l’opposition guinéenne était face à la presse ce samedi 06 mars 2021 à son domicile...

ACTUALITESil y a 1 mois

Maison centrale de Conakry : l’accès toujours bloqué aux avocats des détenus « politiques »

Présent à nouveau à la maison centrale de Conakry ce mardi 02 mars, le pool d’avocat des détenus « politiques » s’est vu...

ACTUALITESil y a 1 mois

Témoignage : Honorable Damaro Camara parle de Dr Koureissy Condé.

En présidant l’initiative de la structure afterwork ce jeudi, 25 février 2021 à Conakry, une rencontre initiée pour faciliter un...

ACTUALITESil y a 2 mois

Alliance « politique » ARENA-RPG ARC-EN-CIEL : les militants adhèrent et sollicitent qu’elle s’inscrive dans la durée.

A la veille de la présidentielle du 18 octobre 2020 dernier, le parti ARENA dirigé par Dr Sékou Koureissy Condé...

ACTUALITESil y a 2 mois

Guinée-Arrestations et détentions des opposants : le réquisitoire d’un chercheur de l’Amnesty International.

Dans un article publié ce mardi 02 févier 2021 sur le site de l’ONG HUMANIATIRE Amnesty International, Fabien Offner, chercheur...

ACTUALITESil y a 2 mois

Travaux publics : Moustapha Naité passe le témoin à Kadiatou Emilie Diaby.

Dans le strict respect de la tradition administrative, la nouvelle ministre des travaux publics a reçu ce vendredi, 29 janvier...

AFRICVISIONGUINEE

Apropos d’Afric Vision

A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument

En savoir plus AFRIC Vision Guinee, Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya)
Phone : +224 664 51-51-51
Email : contact@africvision.com

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG/MOIS

Tandance

Copyright © 20120 Par africvisionguinee.com. A ''Afric Vision'', plus qu'une vision, c'est une histoire à vivre absolument Ratoma Rue RO.501 (T3) Nongo (carrefour petit simbaya) +224 664 51-51-51 Email : contact@africvision.com | Design et création de site en Guinée par l'agence UNSITEINTERNET

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Merci de soutenir notre site désactivé votre bloqueur de publicité !

Merci