ActualiteSociété

Préfecture de Tougué : lancement officiel de la 2e phase de vulgarisation du rapport du cadre de dialogue.

La deuxième phase de vulgarisation du rapport du processus du cadre de dialogue inclusif dans la région administrative de Labé a été lancée ce vendredi 15 décembre dans la préfecture de Tougué. C’est une initiative des facilitatrices du cadre de dialogue inclusif inter guinéen.

Cet atelier de vulgarisation touchera toutes les parties prenantes notamment : les parties politiques, la société civile, les administrateurs territoriaux, la jeunesse ainsi que les sages des 33 préfectures et  les 99 sous-préfectures du pays.

L’objectif est d’expliquer ce qui s’est passé au cadre de dialogue inclusif, et d’échanger sur les points essentiels pour un retour à l’ordre constitutionnel, mais également recueillir toutes les recommandations afin de ramener tout le monde au tour de la table de dialogue.

Cette cérémonie de lancement a été présidée par le préfet de Tougué à ses côtés toutes les autorités préfectorales.

Amadou Lamaranah Diallo chef de mission explique les points essentiels de cette rencontre.

« Nous sommes-là pour le donner et le recevoir. De décembre 2022 jusqu’à nos jours, nous allons vous expliquer tout ce qu’on a produit au cadre de dialogue, nous avons également des points que nous allons échanger avec vous, et vos recommandations seront prises en compte par les décideurs. On veut le développement, et nous sommes tous guinéens. On veut que notre pays revienne vite à l’ordre constitutionnel, et vers le développement. Nous sommes-là pour tous les guinéens, nous ne soutenons personne, nous voulons juste connaître la pensée de tout un chacun pour connaître réellement ce qui n’a pas marché et revoir les solutions, pour qu’on ait un président élu par le peuple puisqu’on s’appelle tous guinéens, pour qu’il n’y a pas l’affaire de peulhs, soussou, maninka ou autres, nous sommes pour tout le peuple de Guinée, » a-t-il expliqué.

À sa prise de parole, le préfet de Tougué a exprimé son engagement pour l’accomplissement de cette mission.

 

« Je voudrais particulièrement remercier les facilitatrices qui ont menées de manière indépendante cette délicate mission, de manière fraternelle avec toutes les parties prenantes pour la résolution de nos problèmes. Nous sommes tous conscients des enjeux du cadre de dialogue inclusif pour l’avenir de notre nation. Ce dialogue social inclusif constitue une opportunité pour les guinéens, de se regarder en face, de se dire la vérité en face, le temps est venu de reconstruire la cohésion sociale, solidifier notre unité, de redonner à l’Etat sa légitimité et son autorité. À la fin de cet atelier vos recommandations constitueront un des guides pour le cadre de dialogue inclusif, » a déclaré le préfet Mohamed Lamine Camara.

Après le centre-ville de Tougué, la mission de vulgarisation se rendra dans la sous-préfecture de Fatako ce 16 décembre pour la suite de l’activité. A noter que cette activité se déroulera du 13 au 19 décembre 2023.

 

Fatoumata Camara

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page