ActualiteSociété

Média: le SPPG condamne et menace pour le brouillage des fréquences des radios ( Déclaration )

Le constat a été posé à Conakry depuis plusieurs heures déjà. Certaines radios de grande écoute ont été brouillées durant des émissions. Une situation vivement dénoncée par la principale association des médias audiovisuels URTELGUI. Dans la même dynamique, le syndicat de la presse professionnelle de Guinée dénonce à son tour ce brouillage.

Voici donc ladite déclaration dont copie a été transmise à notre rédaction.

SYNDICAT DES PROFESSIONNELS DE LA PRESSE DE GUINÉE, SPPG

DÉCLARATION NUMÉRO 006/SPPG/SG/2023

Le bureau national du syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG) a été saisi par des employés de Djoma Médias et Fim Guinée concernant le brouillage de fréquences dont sont victimes ces derniers jours les radios pour lesquelles ils travaillent.

-Conscient que ces professionnels de l’information syndiqués sous la couverture de notre grande famille syndicale sont exposés à un risque de chômage si la situation perdure;

-Considérant que ces agissements liberticides portent gravement atteinte à la liberté de la presse et à l’indépendance des médias;

-Rappelant que la 2e vocation du SPPG consiste à défendre dignement la liberté de la presse;

Le bureau national condamne avec la dernière énergie ces brouillages d’ondes ainsi que le blocage des réseaux sociaux qui porte préjudice aux médias et viole le droit d’accès à l’information pour de nombreux citoyens.

Le SPPG exprime sa solidarité avec les employés et promoteurs des médias victimes de ces restrictions illégales.

Le SPPG les rassure de sa détermination habituelle et prévient les auteurs de ces actes qu’il ne saurait attendre longtemps face à cette autre probation de trop.

Conakry, le 29 novembre 2023

Le Bureau National

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page