ActualiteInternationalPolitique

Le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères Wang Yi s’exprime sur la violation de la souveraineté de la Chine par les États-Unis

Au mépris des représentations solennelles de la Chine, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, s’est rendue de manière flagrante dans la région chinoise de Taïwan. Cet acte constitue une violation grave du principe d’une seule Chine, une atteinte malveillante à la souveraineté de la Chine et une provocation politique flagrante, ce qui suscite une forte indignation du peuple chinois et une large opposition de la communauté internationale. Cela prouve à nouveau que certains politiciens américains sont devenus des « fauteurs de troubles » dans les relations sino-américaines et que les États-Unis sont devenus le « plus grand perturbateur » de la paix dans le détroit de Taïwan et de la stabilité régionale.

Les États-Unis ne devraient pas se faire d’illusions sur l’obstruction de la réunification de la Chine. Taïwan fait partie intégrante de la Chine. La réunification complète du pays est une tendance irréversible. Nous ne laisserons jamais d’espace aux forces sécessionnistes visant « l’indépendance de Taïwan » ou à l’ingérence de forces extérieures. Quelle que soit la façon dont les États-Unis soutiennent et tolèrent « l’indépendance de Taïwan », celle-ci ne finira que par l’échec et ne fera que laisser dans l’histoire des traces plus affreuses de l’ingérence brutale des États-Unis dans les affaires intérieures des autres pays. La question de Taïwan est née de la faiblesse et du chaos du pays à l’époque, et prendra certainement fin à l’avenir avec le rajeunissement de la nation.

Les États-Unis ne devraient pas se faire d’illusions sur la possibilité de saper la revitalisation et le développement de la Chine. La Chine a déjà trouvé la bonne voie de développement adaptée à ses propres conditions nationales. Sous la direction du Parti communiste chinois, les 1,4 milliard de Chinois avancent à grands pas vers une modernisation à la chinoise. Nous plaçons le développement de notre pays et de notre nation à la base de notre force et nous sommes également disposés à vivre en paix et à nous développer ensemble avec d’autres pays, mais nous ne permettrons jamais à aucun pays de porter atteinte à la stabilité et au développement de la Chine. Il est totalement futile de provoquer des troubles sur la question de Taïwan, de tenter de retarder le développement et la puissance de la Chine et de saper son essor pacifique, ce qui se terminera forcément par se blesser gravement.

Les États-Unis ne devraient pas se faire d’illusions sur la manipulation du jeu géopolitique. Poursuive la paix et la stabilité ainsi que promouvoir le développement et la coopération gagnant-gagnant sont le désir universel des pays de la région. Il est dangereux et insensé pour les États-Unis d’introduire la question de Taïwan dans la stratégie régionale, d’exagérer les tensions et de provoquer les confrontations, ce qui va à l’encontre de la tendance du développement régional et des attentes des populations de la région Asie-Pacifique. Le principe d’une seule Chine est devenu une norme fondamentale dans les relations internationales et fait partie intégrante de l’ordre international après la Seconde Guerre mondiale. Ce que les États-Unis devraient faire, c’est de immédiatement cesser de violer les objectifs et les principes de la Charte des Nations unies et arrêter de jouer la « carte de Taïwan » pour semer des troubles dans la région Asie-Pacifique.

Les États-Unis ne devraient pas se faire d’illusions de faire passer le noir pour le blanc à volonté. Les États-Unis prétendent que la Chine envenime la situation, mais le fait fondamental est que les États-Unis ont d’abord provoqué la Chine sur la question de Taïwan et ont violé de manière flagrante la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine. La partie américaine prétend qu’il existe le précédent de la visite du président de la Chambre des représentants à Taïwan, mais la vérité la plus élémentaire est que les erreurs du passé ne peuvent servir d’excuse pour les répéter aujourd’hui. Les États-Unis prétendent que la séparation des pouvoirs ne peut pas contraindre la Chambre, mais la règle la plus élémentaire du droit international est que les États-Unis devraient remplir leurs obligations internationales, surtout que des personnalités politiques importantes ne sont pas autorisées à agir de manière irréfléchie. Les États-Unis prétendent également que la poursuite de la réunification par la Chine constitue une « menace » pour Taïwan, mais la logique la plus élémentaire est que Taïwan est une partie inséparable du territoire chinois et que la question de Taïwan est entièrement une affaire intérieure de la Chine. La défense par la Chine de son intégrité territoriale et son opposition à la sécession du pays sont raisonnables, légitimes et justes.

Je tiens à souligner que la cheville ouvrière de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan est le principe d’une seule Chine, et que les véritables « garde-fous » de la coexistence pacifique entre la Chine et les États-Unis sont les trois communiqués conjoints. « Compter sur les États-Unis pour obtenir l’indépendance » est une impasse, et « contenir la Chine en utilisant Taïwan » est voué à l’échec. Devant la cause nationale de la réunification, le peuple chinois a la fermeté et le courage face aux génies malfaisants, la volonté qui ne peut pas être submergée ou écrasée, la détermination universelle à agir comme un seul homme, et la capacité de défendre résolument la souveraineté nationale et la dignité nationale.

https://www.fmprc.gov.cn/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page