ActualiteAfrique

Libye: le président nigérien Mohamed Bazoum plaide pour le maintien des élections le 24 décembre

Le président du Niger est à New York pour présider le Conseil de sécurité et le débat sur l’impact qu’ont le terrorisme et le changement climatique sur la sécurité. Ce jeudi, il s'est attardé sur la situation au Sahel et la problématique de la Libye et il a plaidé pour le maintien des élections à la date prévue.

Le président du Niger est à New York pour présider le Conseil de sécurité et le débat sur l’impact qu’ont le terrorisme et le changement climatique sur la sécurité. Ce jeudi, il s’est attardé sur la situation au Sahel et la problématique de la Libye et il a plaidé pour le maintien des élections à la date prévue.

Alors que de nouvelles voix à Tripoli appellent à reporter le scrutin du 24 décembre en Libye, arguant que les conditions ne sont pas « optimales » pour organiser des élections, le président du Niger, Mohamed Bazoum, s’est exprimé à nouveau sur le sujet. Le président élu issu de la première alternance démocratique n’a pas manqué de faire remarquer l’importance d’élections pour établir la paix.

Une « échéance cruciale »

« C’est dire que l’échéance du 24 décembre est cruciale et mon pays fonde l’espoir que l’élection présidentielle prévue à cette date se passe dans de bonnes conditions et il ouvre la voie à une dynamique de paix et de stabilité. »

Des propos d’autant plus remarqués que le représentant du Niger avait laissé entendre il y a dix jours, en prenant son poste de président du Conseil, qu’il valait mieux retarder ces élections. L’ambassadeur avait laissé entendre que les conditions de sécurité n’étaient pas suffisantes.

www.rfi.fr/fr/afrique

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page