Affaire edg : les jeunes donnent un moratoire de huit jours et menancent de…

Sous la médiation du Sotikemo de la préfecture de Kankan, le mouvement des jeunes pour l’électrification de la haute Guinée a échangé ce 12 juillet 2020 avec une forte délégation en provenance de Conakry. Cette équipe composée entre autres de dame diakagbè Kaba députée uninominal de Kankan, M. Lamine Cisse ANAIM et de M. Alexis Diallo conseiller à la présidence de la république.

Une fois à Kankan, ils ont été chez le sotikêmô de la ville. Lequel a d’ailleurs fait appel aux jeunes pour un face à face avec cette délégation.

À la suite des échanges visiblement fructueux, le mouvement des jeunes pour l’électrification de la haute Guinée a dans une déclaration rendue publique par son président Ousmane Kaba m’bea décidé de suspendre les manifestations à compter de ce dimanche 12 juillet jusqu’au 20 du même mois:  » À cause de l’implication personnelle du patriarche et de la doléance des sages, nous avons accordé 8 jours au gouvernement. Pas plus pas moins. »

Par ailleurs, les jeunes menacent:  » Après ces huit jours, si nous n’avons pas gain de cause par rapport à notre requête, nous demanderons purement et simplement le départ de tous les appareils de l’État et ferons descendre les jeunes dans toutes les préfectures de la région de la haute Guinée. D’ailleurs à partir du mardi 21 juillet, on va fermer les portes et les fenêtres de la préfecture, de la mairie mais aussi du gouvernorat. À Kankan, nous voulons le courant ou rien », martèle Ousmane Kaba m’bea président du mouvement devant autorités religieuses, coutumières et la délégation venue de Conakry.

Depuis kankan, Cheick Mamady Condé pour africvisionguinee.com
Tel : 628 75 12 50

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.