KINDIA /Education : Reprise morose des cours

L’année scolaire 2019-2020 est perturbée  par la maladie pandémique à covid-19 occasionnant ainsi l’arrêt momentané des cours dans les concessions scolaires dans notre pays . Après trois mois d’arrêt, les élèves des classes d’examen ont exceptionnellement repris le chemin de l’école ce lundi 29 juin sur toute l’étendue du territoire national.

Mais dans la commune urbaine de Kindia cette reprise a été morose et mitigée à cause l’absence notoire de certains enseignants dans les établissements publics et privés de la place. C’est du moins le constat fait par notre correspondant basé dans la région.

Dans les établissements scolaires publics et privés visités dans la matinée de ce lundi, certains groupes pédagogiques ont massivement répondu à l’appel contrairement à d’autres. Ceci pour des raisons diverses et variées.

 

Pour ce qui est du respect des mesures barrièrez exigées par le gouvernement notamment le port obligatoire des masques, l’utilisation du thermo flash à l’entrée de la cours, le lavage des mains et le respect de la distanciation dans les salles de classes tant au niveau des élèves qu’au niveau du corps enseignant ont été observées à la lettre.

 

Au lycée 28 septembre l’un des vieux et plus grand lycée de la commune urbaine de Kindia, les cours ont effectivement démarré avec l1 presence de trente(30) enseignants. Et c’est ce qui donne un réconfort moral au proviseur dudit lycée «ici, nous avons 15 groupes pédagogiques, 7 salles de classes uniquement pour les sciences sociales, 6 pour les sciences expérimentales et deux salles pour les mathématiques et les collègues ont répondu et malgré la modification de l’emploi du temps, j’ai exigé qu’à l’ouverture que tout le monde soit là qu’il ait cours ou pas, c’est pour cela il y a (30) professeurs présents ce matin, donc c’est un réconfort moral pour moi », se réjouit Mamadouba Torres Camara.

Alors que les enseignants du privé malgré un terrain d’entente entre leur collectif et la direction préfectorale de l’éducation de Kindia par rapport à cette reprise, ont dans la quasi-totalité catégoriquement boudé les salles de classes. Ce constat était visible dans les Groupes Scolaires Privés Lune de Sam, AKAF, Korka, Bill Clinton, Cherifkè….) pour ne citer que ceux-ci.

Une situation que regrette cet enseignant: «le constat est très amer. Les enseignants ont vraiment finalement suivi leur mot d’ordre de grève. Faute du payement des trois mois d’arriéré de salaire, aucun enseignant n’est venu aujourd’hui ce matin, seulement les membres de la direction. Les élèves quand eux ont répondu à 70% », regrette Saa Jean Millimono Directeur des Etudes au groupe scolaire Cheick Anta Diop.


Quant aux Collèges Sambaya, Caravansérails ,Taffory , Fissa, Sarakoléah, Ecole primaire Kindia 1,2,3,4 en passant par l’école primaire Condetta 1,2,3 , Ecole primaire Sambaya , Wondy tous publics, les cours ont effectivement eu lieu ce matin.

Il est à souligner que ces enseignants évoluant dans le privé sont déterminés à aller jusqu’au bout de leur revendication auprès de leurs fondateurs respectifs.

Abdoulaye Chérif Keita pour Africvisionguinée.

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.