Chine-Initiative la Ceinture et la Route: Wang Yi préside une visioconférence de haut niveau

Le 18 juin, à Beijing, Wang Yi, conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, a présidé une visioconférence de haut niveau sur la coopération internationale dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ». Les chefs de la diplomatie et des responsables au niveau ministériel de 25 pays, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé Tedros Adhanom Ghebreyesus et l’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement Achim Steiner ont participé à cette conférence.

Wang Yi a d’abord lu le message écrit adressé par le président Xi Jinping à la conférence.

Wang Yi a indiqué qu’avec une fervente participation et un soutien fort de toutes les parties, l’initiative « la Ceinture et la Route » est devenue la plus grande plate-forme de coopération internationale dans le monde. Depuis un an, malgré l’impact du COVID-19 et de la morosité de l’économie mondiale, la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route » va de l’avant et cette grande famille s’est encore élargie. Le niveau de coopération économique et commerciale a progressé et l’interconnexion s’est renforcée. Les partenaires veillent les uns sur les autres et s’entraident, ce qui démontre une forte résilience et un vif dynamisme.

Wang Yi a déclaré que pour vaincre le virus et surmonter la crise, il faut s’appuyer sur la solidarité, l’union et la coopération. Les partenaires de « la Ceinture et la Route » se trouvent dans l’obligation de montrer l’exemplarité. Premièrement, il faut renforcer la coopération en matière de santé publique en promouvant l’aide et la fourniture de matériels antiépidémiques, la recherche, le développement et la production des médicaments et du vaccin, accélérer la mise en œuvre de la « Route de la Soie sanitaire », discuter de la création du mécanisme de liaison en cas d’urgence sanitaire publique au sein de la structure en vue d’apporter davantage de contributions à la lutte contre l’épidémie. Deuxièmement, il faut promouvoir l’interconnexion afin que la production pour des projets d’infrastructures dans le cadre de « la Ceinture et la Route » soit reprise le plus tôt possible, en sauvegardant la sécurité des chaînes industrielle et d’approvisionnement tout en fournissant une garantie solide au redressement économique de tous les pays concernés. Troisièmement, il faut procéder à l’innovation et à la coopération dans les domaines de la 5G, des mégadonnées, de l’intelligence artificielle et du cloud computing, accélérer la mise en œuvre de la « Route de la Soie numérique », la « Route de la Soie écologique », pour redynamiser la croissance durable globale. Quatrièmement, il faut s’opposer fermement à l’unilatéralisme, au protectionnisme, continuer d’édifier une économie mondiale ouverte, sauvegarder le système de commerce multilatéraliste, promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et de l’investissement, promouvoir une mondialisation économique qui soit ouverte, inclusive, solidaire, équilibrée et bénéfique à tous et gagnant-gagnant en vue de réaliser la coordination entre l’initiative « la Ceinture et la Route » et d’autres programmes de coopération bilatérale et multilatérale.

Wang Yi a souligné qu’aujourd’hui, vaincre le virus et redresser l’économie constituent une tâche commune et urgente pour tous les pays du monde. Et la Chine donnera la priorité au renforcement de la communication et de la coordination avec les partenaires de « la Ceinture et la Route », dans les points suivants : la Chine aidera toutes les parties dans la lutte antiépidémique et le redressement économique et social ; dans la recherche, le développement et l’utilisation de vaccin, il faudra prendre en considération les demandes des partenaires de « la Ceinture et la Route » ; il faudra discuter de la création de passages pratiques et rapides pour la circulation transfrontalière des personnels et des marchandises ; il faudra organiser une visioconférence des ministres des transports des pays partenaires de « la Ceinture et la Route » pour sauvegarder la bonne circulation des chaînes industrielle et d’approvisionnement et du système logistique ; il faudra développer, main dans la main, l’e-commerce de « la Route de la Soie » et promouvoir la construction de villes intelligentes, le développement et la coopération écologiques.

Wang Yi a indiqué que la Chine souhaite conjuguer les efforts avec ses partenaires internationaux pour transformer « la Ceinture et la Route » en une route de coopération, en une route de santé et de sécurité, en une route de croissance et de développement, en vue d’ouvrir un avenir plus brillant.

Dans son discours, l’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement Achim Steiner a déclaré que l’épidémie prouve encore une fois que nous n’avons pas d’autres choix que de maintenir le multilatéralisme, renforcer l’union et la coopération pour réaliser le développement durable. La Chine joue un rôle de plus en plus important dans l’agenda de développement durable global et la coopération de « la Ceinture et la Route » et elle aidera toutes les parties à faire face à l’impact de l’épidémie sur l’économie, la société et l’environnement. L’ONU attache une grande importance à l’initiative « la Ceinture et la Route » en resserrant la coopération avec diverses parties.

Pour sa part, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que l’OMS apprécie beaucoup la promotion de la Chine dans la coopération antiépidémique internationale en fournissant des aides aux pays nécessiteux. Dans le contexte actuel, la proposition formulée par le président Xi Jinping de construire une communauté de santé publique pour l’humanité revêt une signification importante et la mise en œuvre de « la Ceinture et la Route » pourra y apporter des contributions majeures. L’OMS soutient la mise en œuvre de « la Route de la Soie sanitaire » et de « la Route de la Soie écologique ».

Les participants ont hautement apprécié l’organisation de cette conférence sous l’initiative de la Chine en estimant qu’elle est opportune et nécessaire et ont remercié la partie chinoise pour ses efforts et contributions à la coopération internationale antiépidémique. Ils ont estimé que l’épidémie prouve l’importance de la communauté de destin pour l’humanité et toutes les parties doivent renforcer l’union et la coopération en s’opposant à la politisation de l’épidémie, soutenir le multilatéralisme et le rôle de plus en plus important joué par l’ONU et l’OMS. L’initiative « la Ceinture et la Route » constitue une plate-forme importante pour lutter contre l’épidémie et promouvoir le redressement de l’économie. Toutes les parties soutiennent la mobilisation générale pour vaincre l’épidémie, la coopération en matière de santé publique, la mise en œuvre de « la Route de la Soie sanitaire ». Elles mettront en œuvre les points communs du 2e Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale en promouvant la coopération pragmatique dans les domaines concernés en vue d’obtenir davantage de résultats dans cette coopération.

A l’issue de la conférence, a été publiée la Déclaration conjointe résumant les consensus obtenus.

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.