Non classé

EDG : Veolia dresse son bilan à mi-parcours

L’administration générale d’EDG a animé une conférence de presse ce mercredi  17 janvier 2018 à Conakry. Objectif, informer l’opinion nationale et internationale sur les résultats obtenus de 2015 à nos jours et annoncer les perspectives pour les deux prochaines années.

le présidium de la conférence de presse EDG

Pour l’administrateur général d’EDG,  le contrat de gestion signé en octobre 2015 liant EDG au groupement Veolia-Seureca  a pour objet le redressement des performances techniques, commerciales et vise la transformation de l’entreprise à travers tous ses leviers (renforcement de capacités, gouvernance, restructuration et modernisation des outils de l’entreprise).

En 2017, a-t-il déclaré : « la situation d’exploitation a connu une nette amélioration avec une augmentation de 44% de l’électricité produite et distribuée entre 2015 et 2017. Ce, grâce au renforcement des infrastructures de production par l’Etat et à la réhabilitation des propres moyens de production d’EDG. Une baisse substantielle du temps de coupures de 40%, une baisse des charges de fonctionnement et une augmentation du nombre d’heures de formation de 100% ».

Par ailleurs, Abdenbi ATTOU, a égrainé un certain nombre de réalisations au compte de la gestion de Veolia notamment « la pose de 61000 compteurs ; la vérification et le contrôle des gros consommateurs qui fait 5 milliards de gain ; le lancement du centre d’appel  dénommé  (ALLO EDG) ; l’évolution clientèle de 51% par rapport à 2015, l’augmentation des performances commerciales de 68% etc. »

Au compte des perspectives, l’entreprise Veolia compte poursuivre l’opération de recensement de sa clientèle ; créer un nouveau logiciel sécurisé ; produire des nouvelles factures permettant une meilleure lisibilité et une parfaite compréhension ; commencer l’encaissement des factures ; procéder au lancement du spatching qui permet de gérer et d’interconnecter les réseaux entre la Guinée et les pays voisins ; assurer le développement  des nouveaux moyens de production pour l’intérieur du pays ; le renforcement des équipes de dépannage ; la formation des agents et le rajeunissement de l’équipe.

A ces prouesses, on peut également noter la réhabilitation, le renforcement et l’extension du  réseau  de distribution à Conakry et le redressement d’EDG.

Pour l’exécution de  tous ces projets, EDG demande patience et compréhension des usagers mais aussi et surtout d’économiser l’énergie d’où le slogan «  l’énergie coûte chère, économisons la pour mieux la distribuer ».

                                                          Diop Ramatoulaye Diallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page